Archief

Categories

SAG

Guinée – Recrutement à la SAG : Une affaire de famille et de réseau ? (Enquête)

Le recrutement à la SAG et dans ses sociétés sous-traitantes à Siguiri se ferait à travers un réseau, sous le regard impuissant ou complice de la direction. Votre quotidien électronique Guinéenews© vous livre le résultat de l’enquête qu’il a menée sur le terrain, malgré le refus de la direction de la SAG de livrer sa version des faits.

Si dans les grandes entreprises et sociétés, l’appel d’offres ouvert est le mode de recrutement, tel ne semble pas être le cas au niveau de la SAG de Siguiri.

Suite à une enquête menée sur le terrain, pendant trois mois, nous avons compris que le recrutement se fait le plus souvent à travers un réseau ou de père à fils.

« Si ton père est embauché à la SAG, s’il meurt, automatiquement, un de ses enfants le remplace. Moi, c’est comme ça que je suis venu dans cette société à la mort de mon père en 2014 », confie KG,  un ancien élève d’un lycée de la place.

Il y aurait aussi un réseau qui se chargerait d’appuyer les dossiers contre espèces sonnantes et trébuchantes. Sans oublier les recrutements qui s’effectuent sans le moindre  test.

« Quand une nouvelle société vient, pour que ton nom soit sur la liste des candidats, il faut que tu paies une somme qui varie entre 3 et 4 millions GNF. Parfois, si tu gagnes le contrat, à la fin de chaque mois, on retire un pourcentage sur ton salaire pour le réseau, composé de personnes influentes dans les communautés. Et même des autorités sont impliquées », révèle LK, actuellement employé dans une société sous-traitante de la SAG.

« Moi, je suis venue de Conakry. Le lendemain, je me suis présentée, ensuite ma tenue m’a été donnée », reconnaît mademoiselle CA.

« Lorsqu’on dit qu’il y a un test au niveau de cette société, ne cherche même pas à y participer. Car, le choix est déjà effectué en interne. Ce sont des formalités », croit savoir  RZ.

Le gouverneur de la région administrative  de Kankan qui était à Siguiri lors des dernières manifestations des anciens employés de l’AMS, une société sous-traitante, n’a pas manqué de fustiger ce mode de recrutement qui a encore cours dans cette compagnie. «Il y a une pratique de recrutement à la SAG. Si ton père meurt ou il est malade, on le remplace par son enfant. La SAG est devenue un héritage. C’est anormal. Si ton père ou ta mère ne travaille pas à la SAG, tu n’auras pas accès à l’emploi de cette société. C’est une démission collective et le directeur général de la SAG est responsable», a ainsi dénoncé le général Mohamed Gharé qui s’exprimait en maninka, le dialecte parlé dans le terroir.

Nos maintes tentatives de joindre la direction des ressources humaines et le directeur général de la SAG  ont été vaines.

Mais toujours par souci acharné d’équilibre, nous avons essayé auprès de la Direction de la SAG une ultime tentative pour avoir leur version au sujet de ces accusations qui pèsent contre elle. Et après plusieurs échecs successifs, nous avons été finalement reçus par la compagnie Anglogold Ashanti de Siguiri à son bureau de Boukaria et plus précisément par le département des Relations communautaires. Sans réussir pour autant à leur arracher le moindre mot par rapport à leur mode de recrutement qui fait aujourd’hui l’objet de toutes les critiques dans la cité.

Quant au département des Relations communautaires, il s’est déclaré incompétent à répondre aux questions relatives  au  mode de recrutement, avant de nous renvoyer, à son tour, aux autorités préfectorales de Siguiri.

Par contre, au cours de ce passage au département des relations communautaires, une source interne ayant requis l’anonymat, a accepté de s’exprimer sur la question. Tout en balayant d’un revers de la main ces accusations, il soutient que tous les recrutements à la SAG se passent suivant un appel à candidature régulier et transparent.

 ‘’Tous les travailleurs ont été soumis à un test à travers un appel à candidature, les dossiers sont sélectionnés par un cabinet et dans la plus grande transparence’’, affirme mordicus notre interlocuteur avant d’évoquer les cas dans lesquels un travailleur est recruté par substitution et ce, conformément à un accord qui a été conclu entre le syndicat et la direction de l’usine.

 » C’est lors d’un point d’accord avec les syndicats qu’il a été convenu que lorsqu’un travailleur de la SAG fait cinq ans et plus après et qu’il décède ou bien s’il est à la porte de la retraite alors qu’il a un contrat à durée indéterminé, il  est directement substitué par un des ses enfants. Ce qui n’est pas prévu en réalité dans le code du travail. Si nous ne vous donnons pas ces informations, une autre personne de la boîte vous le dira « , nous a enfin confiés notre source.

Force est de constater, avec regret, que cette pratique courante dans la zone minière de Siguiri est de nature à décourager les diplômés en quête du premier emploi et  qui ne savent plus à quel saint se vouer.

A noter que la SAG compte 1910 travailleurs, dont 1847 nationaux, selon rapport ITIE  (initiative pour la transparence des industries extractives) 2015.

Siguiri: après deux mois de crise, un accord est enfin trouvé entre AMCO-DRILLING et ses travailleurs

La crise que traverse AMCO DRILLING, une société de sous-traitance à la SAG vient de trouver son épilogue, a appris Guinéenews sur place ce lundi 3 juillet.

Ce dénouement a été trouvé après une réunion entre la fédération syndicale des mines, la direction de la SAG et l’inspection du travail.

Dans son compte rendu, l’inspecteur général du travail est revenu sur les points d’accord obtenus entre les différentes parties.

« Sur les 198 travailleurs, 116 seront recrutés sur évaluation par la nouvelle société OSD et les 84 autres auront un règlement de 75 millions, chacun », a déclaré Dr Alia Camara.

Un accord qui réjouit le préfet Ibrahima Kalil Kéita : « je suis ravis de ce résultat car, ce n’était pas facile à un moment donné. Aujourd’hui, le défi le plus important est sans doute celui de l’emploi jeune. L’on ne forme pas les jeunes pour les bars café…. Je demande aux sociétés de privilégier le dialogue dans la résolution et la prévention des crises. »

A retenir que depuis le mois de mai 2017, cette crise a bouleversé a maintes reprises les activités de la SAG.

Au sortir de cette réunion, le Secrétaire général de la section syndicale d’AMCO a exprimé son soulagement après cet accord.  « Je suis ravi de cet accord et l’évaluation se déroulera comme consignée dans l’accord et nous allons assurer la transition avec la nouvelle société OSD », a déclaré Mory Makadji.

 

Ligue 1 pro: la SAG de Siguiri tenue en échec par l’ASK, 0-0

La SAG a été tenue en échec sur ses propres installations le dimanche 4 juin à Siguiri par l’ASK lors d’un match joué à huis clos, a-t-on constaté sur place.

C’est une formation de la SAG privée de ses supporters qui a buté sur des Kaloumistes très constants. En dépit de leur domination des Gbingbins de Kaloum, les jaunes de la SAG ne parviendront jamais à transformer cette suprématie jusqu’à la fin de la rencontre qui s’est soldée sur le score nul et vierge de 0-0.

Pour le Coach de la SAG, Lamine Bangoura, cette contre-performance de sa ligne d’attaque après avoir dominé la rencontre, constitue une déception totale.

« Nous avons dominé le match mais notre ligne d’attaque malgré les occasions n’a pas été à la hauteur. Nous devons travailler davantage », a-t-il déclaré.

Il faut souligner que la SAG compte désormais 23 points après 19 matches. Et ce match joué à huis clos est une sanction de la Ligue de football Professionnel après les incidents qui ont eu lieu lors du match ASFAG et la SAG.

Cet article Ligue 1 pro: la SAG de Siguiri tenue en échec par l’ASK, 0-0 est apparu en premier sur Guinéenews.

Affaires AMCO et Area One à Siguiri : le directeur de la SAG sort de ses gonds

Après des accusations portées contre sa personne à Siguiri, le Directeur général de la SAG est enfin sorti de son silence pour crier à la désinformation et à un laxisme de ses collaborateurs, a-t-on constaté mardi 30 mai 2017.

En effet, c’est sur les ondes d’une radio privée de la place qu’Abdourahmane Diaby, le Directeur général de la Société Anglogold de Siguiri a essayé de donner sa version des faits par rapport aux rumeurs liées à plusieurs dossiers.

Sur le cas de la société Amco, il a dit : « Le problème dans la négociation, c’est que les syndicats ont demandé une année de bonus, dix mois d’allocation et de salaire. La direction d’AMCO a dit qu’elle peut donner les primes pour les fêtes, pour les frais de scolarité et quatre mois de bonus. Nous sommes restés dans cette négociation, on nous a montré une lettre signée par les syndicats d’AMCO acceptant à la direction de prendre ses machines. »

Ensuite, il a démenti les rumeurs sur un accord par rapport à un recrutement lié à la récupération d’AREA ONE.

« Il paraît que lors des négociations, des gens ont dit que la SAG a promis à la communauté de Kintinian le recrutement de cent personnes. Mais lorsque j’ai demandé à mes collaborateurs, ils ont tous nié. Alors que tout recrutement qui doit se passer ici doit être sur la base de la logique», a-t-il martelé.

Cependant, il a fustigé la mauvaise foi de ses collaborateurs au sein de la direction de cette société minière. « Je n’aime pas dire des choses à tout moment pour ne pas ridiculiser les gens. Je ne suis contre personne, nous sommes tous là pour l’intérêt de cette société mais dans la légalité. Personne n’est indispensable dans ce monde, mais il y a des gens à la direction des travailleurs qui me chargent de tout. Ils refusent de faire des services en disant de m’attendre alors qu’il y a des choses qui peuvent se faire sans moi. Cela me touche à plus d’un titre. Il y a assez de choses qui se sont dites», a-t-il déclaré.

A retenir que cette société, qui compte plus de trois mille travailleurs, a connu des mouvements qui freinent son élan. Par ailleurs, force est de noter que cette SAG manque cruellement de  communication digne du nom.

Cette défaillance n’est-elle pas à la base des confusions en son sein?

Cet article Affaires AMCO et Area One à Siguiri : le directeur de la SAG sort de ses gonds est apparu en premier sur Guinéenews.

Siguiri : les travailleurs de la société AMCO perturbent à nouveau les activités de la SAG

Ce mercredi 24 mai, des travailleurs de la société AMCO DRILLING ont de nouveau empêché les travailleurs de la SAG de rejoindre leur poste. Le syndicat parle d’un échec dans les négociations et charge l’Inspection du Travail et le Directeur de la SAG, a-t-on constaté.

Très tôt le matin, les barricades ont été érigées à la sortie de la ville menant à la zone aurifère du Bouré. Ce qui a empêché les travailleurs de la SAG de rejoindre leur poste.

Sur place, le  secrétaire général du syndicat de la société AMCO, Mory Makadji, a donné les raisons qui les ont poussés à arrêter de nouveau les travaux.

« Après deux semaines de négociations,  on n’a rien obtenu. Pis, l’Inspection générale du Travail nous menace, en disant que nous les diffamons. Or, le préfet a promis de nous engager dans une société. Mais après les démarches, on a compris que c’est la société OSD qui viendra. Mais cette société, dont le siège est à Conakry (Kipé) et qui est en contrat avec la SMD à LERO ne peut pas nous reconduire», explique-t-il.

Face à cette situation, Mory Makadji accuse le directeur de la SAG d’être la source de toutes ces tracasseries.

« Ce même cas était survenu à la société MOOLMAN. Mais le Blanc qui était directeur a géré et il n’y a pas eu de problème. Mais notre frère noir qui est aux affaires est en train de nous foutre dans la merde. »

Après cette réaction, nos maintes tentatives de joindre le Directeur général de la SAG, Abdourahmane Diaby, sont restées vaines.

Selon nos informations, la nouvelle société qui va suppléer  AMCO DRILLING démarrera les travaux le 1er  juillet prochain.

Cet article Siguiri : les travailleurs de la société AMCO perturbent à nouveau les activités de la SAG est apparu en premier sur Guinéenews.

Siguiri: les localités de Fatoya et Kintinian secouées par des manifestations

A Kintinian et Fatoya, deux localités de la préfecture de Siguiri, des remous sociaux ont simultanément cours pour dénoncer, dans le premier cas, la non-tenue des promesses annoncées par la SAG et pour revendiquer l’installation du bureau de district pour le second, a-t-on appris.

Dans ces deux localités, des activités sont paralysées par des manifestants qui érigent des barricades et brûlent des pneus sur les principales artères pour exprimer leur colère.   

Selon nos informations, à Fatoya, des citoyens manifestent pour revendiquer l’installation de leur nouveau bureau de président de district.

Quant à celui de Kintinian, d’autres témoins témoignages rapportent qu’il est lié au quartier AREA ONE qui accuse la SAG de n’avoir pas honoré ses engagements vis-à-vis de la communauté.

Aux dernières nouvelles, le préfet de Siguiri, Ibrahima Kalil Kéita est sur le point de se rendre dans ces deux localités frondeuses, Fatoya et Kintinian en vue de trouver une issue.

Il faut enfin préciser que ces manifestations n’ont pas affecté les activités de la SAG. 

Nous y reviendrons.

 

Cet article Siguiri: les localités de Fatoya et Kintinian secouées par des manifestations est apparu en premier sur Guinéenews.

Ligue 1 Pro: devant son public, la SAG de Siguiri réalise le break face au Hafia FC 2-0

Dans le cadre de la 16ème journée du championnat professionnel de football de ligue 1, l’ashanti golden boys a défait, mercredi 17 mai, le Hafia FC dans les antres du stade Kankou Moussa, a-t-on constaté.

Même s’il n’y a pas eu de but durant la première sans but, il faut souligner qu’elle a été âprement disputée entre les verts et blancs du Hafia, triple champion d’Afrique et les jaunes de Siguiri.

Il a fallut attendre la reprise pour voir la SAG ouvrir le score à la 46ème minute grâce a Ibrahim Bamba qui doublera la mise plus tard à la 54ème minute. C’est ce score qui mettra un terme à la rencontre qui a été dans l’ensemble maitrisée le club de Siguiri.

Pour le Coach des visiteurs, Pascal Barouzakis, ce résultat est simplement décevant pour son équipe qu’il exonère à cause de la fatigue du trajet que les joueurs ont dû ressentie dans les jambes et qui a été profitable à la SAG.

Pour sa part, l’entraineur de la SAG, Lamine Bangoura se réjouit de cette belle performance réalisée par ses poulains.

« Je suis très content du résultat surtout le bon comportement des joueurs sur le terrain. Je pense que c’est une bonne option pour l’équipe », a-t-il déclaré.

Il faut par ailleurs préciser que c’est la deuxième victoire du nouveau Coach des Goldens Boys de Siguiri en trois matches.  Avec ce nouveau succès, la SAG engrange désormais 21 points avant son match de la 17ème journée contre L’ASFAG le 21 mai prochain à Siguiri.

 

Cet article Ligue 1 Pro: devant son public, la SAG de Siguiri réalise le break face au Hafia FC 2-0 est apparu en premier sur Guinéenews.

Ligue 1 pro : le Fello de Labé Star s’impose face à la SAG 1-0

Les stars du football de la cité de Labé qui sont à la limite dans la zone rouge des relégables, se sont fait entendre le Jeudi 11 mai au stade régional de Labé en s’imposant face aux Golden Boys de Siguiri sur le score étriqué d’un but à 0, a constaté sur place votre quotidien électronique Guinéenews.

C’est dans un stade quasi vide que s’est disputée cette quinzième journée du championnat national de football ligue 1 professionnelle. Apres une première mi-temps sans suspense, il a fallu la fin de la seconde période, précisément à la quatre vingt deuxième minute pour que Mohamed Sorel Camara, le numéro 5 du Fello Star ouvre le score. Un but qui sera conservé jusqu’au coup de sifflet final.

Pour Mamadou Samba Diallo, le coach du Fello Star de Labé s’est dit soulagé par rapport au score qui donne une lueur d’espoir à ses poulains en vue d’un maintien dans l’élite. Pour rappel, le Fello Satr était 12ème sur les 14 équipes en compétition au compte du championnat national de football ligue 1 professionnelle.

Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

Cet article Ligue 1 pro : le Fello de Labé Star s’impose face à la SAG 1-0 est apparu en premier sur Guinéenews.

Siguiri : retour au calme à AMCO après l’intervention du préfet

Après une soirée agitée à la SAG, à cause de la colère des travailleurs de la société AMCO DRILLING, le préfet de Siguiri a fait une intervention pour les rassurer et a promis de restaurer l’ordre, a-t-on constaté sur place.

Pour trouver solution à la grogne des employés, qui a secoué les activités de la société Anglogold de Siguiri, le préfet El hadj Ibrahima Kalil Keita a, au cours d’une réunion d’urgence, fustigé la direction d’AMCO DRILLING.

« J’ai dit à cette Direction que les anarchies qu’ils ne font pas chez eux de ne pas les faire ici. Il faut que le travail se fasse dans le respect de l’art. Mais il ne faut pas que vous fassiez des choses contraires au droit. », a-t-il indiqué.

Il mettra par ailleurs  les travailleurs à l’aise quant à leur prochain recrutement par la société qui remplacera AMCO.

« Je vous promets que la société qui viendra suppléer AMCO va vous employer tous. Cela est déjà réglé avec ladite société. C’est ça mon souci», promet-il.

Après cette rencontre, l’ordre a été rétabli, les travailleurs ont rejoint leur poste, les bus ont repris leur mouvement habituel.  

A rappeler que cette société sous-traitante comptait deux cents travailleurs qui ont paralysé les activités de la SAG le vendredi 5 mai 2017 pour réclamer, de façon consensuelle, leur règlement après le départ de cette société. 

 

Cet article Siguiri : retour au calme à AMCO après l’intervention du préfet est apparu en premier sur Guinéenews.

Ligue 1 Pro : Lamine Bangoura remplace Mamady Souaré sur le banc de la SAG

Le coach Lamine Bangoura remplace Mamady Souaré sur le banc de l’Ashanti Golden Boys de Siguiri. Il a été présenté le lundi 1er  mai 2017 au stade Kankou Moussa, a-t-on constaté sur place.

Après la rupture du contrat avec Mamady Souaré, le club de Siguiri a préféré s’attacher les services du technicien sierra-léonais pour la phase retour du championnat national de Ligue 1.

Le chargé de communication dudit club parle ici de l’objectif du choix  et de la qualité du contrat. « C’est un entraîneur de haut niveau qui peut apporter beaucoup à notre club et à la préfecture. Il est lié à la SAG par un contrat de performance, jusqu’à la fin de la saison. », a indiqué Moussa Diarra.

Lors de sa présentation au public, le nouvel entraîneur de la SAG de Siguiri a prôné le travail collectif.

« Je suis à la disposition de tout le monde, car seul le travail collectif pourra nous aider à aller de l’avant. »

Il aura entre autres la lourde tâche de gérer non seulement un effectif touché par plusieurs départs non consensuels  mais aussi un public qui peut se révéler très ‘’agressif’’ en cas de cumul de défaites.

A retenir que Lamine Bangoura est passé par l’A.S Kaloum et le Santoba FC avant de poser ses valises d’entraîneur à Siguiri.

 

Cet article Ligue 1 Pro : Lamine Bangoura remplace Mamady Souaré sur le banc de la SAG est apparu en premier sur Guinéenews.