Archief

Categories

liste électorale

Elections communales : L’UFDG a-t-elle abandonné Téliré (Mali), un de ses bastions ?

La Communication électorale nationale indépendante (CENI) a publié mercredi 3 janvier les statistiques générales des candidats aux élections communales, locales et communautaires du 4 février 2018.

L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) Arc-en-ciel sont présents dans la quasi-totalité des 342 circonscriptions électorales. Chacun des deux partis a privilégié des zones où il a l’espoir d’avoir des sièges.

Sur 342 circonscriptions, l’UFDG, selon Cellou Dalein Diallo, n’a de listes que dans 17. Mais ne pas en avoir dans une zone qui lui est favorable parait incroyable. Et c’est bien le cas. Seul le RPG-Arc-en-ciel a une liste validée dans la commune rurale de Téliré, à Mali. Les militants de l’UFDG vont-ils accepter de n’avoir aucun conseiller dans la mairie de leur localité ? Difficile à imaginer. Mais qu’est-ce qui s’est réellement passé à Téliré ?

Joint au téléphone depuis N’zérékoré où il se trouve actuellement, le vice-président de l’UFDG chargé des affaires politiques, Mamadou Bano Sow, dit qu’il pourrait y avoir un vice de forme dans le dépôt des dossiers. Puisque, en plus des dossiers des candidats, le parti doit déposer le reçu bancaire approuvant que la caution a été versée, avant de recevoir deux papiers de la commission électorale sous-préfectorale indépendante (CESPI). « On a ce même problème ici à N’zérékoré. Ils préparent le reçu bancaire plus le papier que la CESPI a donné, qui est un papier vert pour dire que la liste est bonne, après elle donne un papier blanc pour dire que c’est validé », a-t-il dit.

Puis, il minimise la situation. « Donc, il n’y a pas de problème. Des commissaires de la CENI vont aller sur le terrain pour vérifier. », a affirmé M. Sow.

Il invite ensuite ses collègues de Téliré, notamment le mandataire et celui qui est tête de liste, d’aller à la CESPI avec tous les éléments, « puisque, dit-il, ils ont trois éléments incontestables qui sont le reçu de la banque, le papier vert de la CESPI attestant que la liste est bonne puis le papier blanc pour dire qu’ils ont validé la liste. »

Elections communales : Cellou promet de présenter des listes dans tout le pays

Les élections communales, communautaires et locales sont prévues au 4 février 2018. Actuellement, les différents partis politiques s’attèlent à la constitution des listes de candidature dans les différentes circonscriptions électorales du pays. C’est le cas de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Selon son président, Cellou Dalein Diallo, ce parti va présenter des listes dans toutes les communes urbaines et rurales du pays.

« Il faut que nous soyons mobilisés pour gagner les élections. A l’heure qu’il est, il n’y a pas une seule sous-préfecture où les assistants techniques et les députés ne sont pas arrivés pour aider à la constitution des listes. Je dis que l’UFDG a l’ambition de présenter des listes sur l’ensemble des communes rurales et urbaines. Nous sommes un grand parti, nous pouvons le faire et nous allons le faire », a-t-il promis à ses militants lors de l’assemblée générale de l’UFDG de ce samedi 9 décembre, avant de dévoiler les raisons de cette motivation : « L’accueil qui a été réservé à nos délégations dans les sous-préfectures les plus éloignées nous conforte dans cette position de participer aux élections dans toutes les communes de la République. »

Déjà, les listes de candidature pour les différentes communes de Mandiana, une préfecture jusque-là acquise au RPG-arc-en-ciel, ont été constituées sous la supervision du chef de la délégation de l’UFDG, El hadj El hadj James Deen Baldé.

« El hadj James Deen a visité toutes les sous-préfectures de Mandiana et a participé à l’élaboration des listes UFDG dans toutes les communes de Mandiana. Je vous prie de me croire que le RPG sera surpris de notre présence dans cette région et surtout des victoires que nous allons remporter », a affirmé Cellou Dalein.

Selon le président de l’UFDG, le même travail est en train d’être fait un peu partout dans le pays. C’est le cas notamment à N’Zérékoré où le vice-président chargé des affaires politiques, Bano Sow, est en train de travailler avec les responsables du parti à la base.

Nous y reviendrons.