Archief

Categories

commune urbaine

Fria : la forte pluie emporte la clôture d’une école de la Commune Urbaine.

La clôture de l’école élémentaire Katourou 2, école construite dans les années 59, a cédé sous le poids de la forte pluie qui s’est abattue, dimanche après-midi, à Fria. Les eaux ont détruit les murs d’un atelier et d’une maison situées aux environs.

La victime, visiblement touchée, donne les détails. « La grande pluie qui s’est abattue sur Fria a détruit la clôture de l’école Katourou 2 qui s’est déversée sur ma maison, une bonne partie de ma maison est cassée  notamment la chambre des enfants, le lit et le climatiseur, puis une partie de la cuisine. Le mur a endommagé certaines motos. Qelques  outils de mon atelier ont été emportés par la pluie” a déclaré Barry Younoussa.

Poursuivant, notre interlocuteur remercie la collaboration du voisinage qui a limité les dégâts. « La maison et le garage, étant inondés, j’ai fait appel au voisinage qui m’a donné un coup de main, ce qui a limité les dégâts et je les remercie du fond du cœur malgré les pertes », a-t-il rajouté.

« Certains enfants ont passé la nuit au salon et les autres chez les voisins. Je ne sais plus que faire, réparer la maison ou faire face à l’ouverture des classes, je suis face à ce dilemme », a–t-il encore martelé.

Quant à Benoit Camara, directeur de l’école élémentaire Katourou 2, il estime que la commune doit urgemment agir. « A 18h, pendant qu’il pleuvait fortement, le président des parents d’élèves de notre école m’a appelé pour dire que la clôture de l’école a cédé. Immédiatement, je suis venu voir et à mon tour j’ai informé ma hiérarchie pour remonter l’information à Amara Traoré, le président de la délégation spéciale de Fria ».

« La clôture qui a cédé servira de passage des habitants comme avant qui servait de raccourci pour les gens, et depuis ce matin c’est devenu encore un passage et si on ne fait pas quelque chose maintenant avant la rentrée scolaire, j’aurai du mal à encadrer les enfants pendant l’année scolaire c’est ce appel que je lance aux autorités communales », a-t-il précisé.

De même, la forte pluviométrie du week-end a aussi emporté une partie arrière de la résidence du préfet et quelques parties des voiries de la commune urbaine.

Kankan : la foudre fait un mort et deux blessés dans la commune urbaine

Une grosse averse s’est abattue dans la soirée du jeudi 3 août sur la ville de Kankan. Cette forte pluie en plus des maisons inondées dans plusieurs quartiers de la commune urbaine, a aussi fait un mort et deux blessés, apprend-on.

La victime est un jeune footballeur de 19 ans du nom d’Amadou Tidiane Condé Il résidait au quartier Kabada II. Selon le chef des services d’urgences de l’hôpital Régional de Kankan, Dr Amara Kaba, c’est dans les environs de 17 heures que le corps du jeune homme a été acheminé par son entraineur à l’hôpital. Et quelques minutes plus tard, deux autres jeunes à savoir Lanciné Doumbouya et Lancine Touré y ont été admis.

Le premier grièvement blessé (Lancine Doumbouya) souffrirait d’un traumatisme crânien et serait atteint aux yeux. Quant au second, (Lancine Touré), il aurait subi un malaise dont il se serait vite remis après des soins.

Cet accident mortel est survenu alors que les jeunes jouaient au football dans la cour du CFP Ho Chi Minh de Kankan. C’est pourquoi, Dr Kaba du service des urgences de l’hôpital Régional de Kankan déconseille vivement, les activités sportives sur des terrains vagues sans paratonnerre.

La mort du jeune Amadou Tidiane Condé communément appelé Papa Zidane a endeuillé outre sa famille biologique, tout le monde sportif de Kankan. La dépouille du jeune Condé sera enterrée ce vendredi 4 août après la prière de 14 heures, apprend-on.

Amadou Timbo Barry, correspondant à Kankan. 

Kankan : la foudre fait un mort et deux blessés dans la commune urbaine

Une grosse averse s’est abattue dans la soirée du jeudi 3 août sur la ville de Kankan. Cette forte pluie en plus des maisons inondées dans plusieurs quartiers de la commune urbaine, a aussi fait un mort et deux blessés, apprend-on.

La victime est un jeune footballeur de 19 ans du nom d’Amadou Tidiane Condé Il résidait au quartier Kabada II. Selon le chef des services d’urgences de l’hôpital Régional de Kankan, Dr Amara Kaba, c’est dans les environs de 17 heures que le corps du jeune homme a été acheminé par son entraineur à l’hôpital. Et quelques minutes plus tard, deux autres jeunes à savoir Lanciné Doumbouya et Lancine Touré y ont été admis.

Le premier grièvement blessé (Lancine Doumbouya) souffrirait d’un traumatisme crânien et serait atteint aux yeux. Quant au second, (Lancine Touré), il aurait subi un malaise dont il se serait vite remis après des soins.

Cet accident mortel est survenu alors que les jeunes jouaient au football dans la cour du CFP Ho Chi Minh de Kankan. C’est pourquoi, Dr Kaba du service des urgences de l’hôpital Régional de Kankan déconseille vivement, les activités sportives sur des terrains vagues sans paratonnerre.

La mort du jeune Amadou Tidiane Condé communément appelé Papa Zidane a endeuillé outre sa famille biologique, tout le monde sportif de Kankan. La dépouille du jeune Condé sera enterrée ce vendredi 4 août après la prière de 14 heures, apprend-on.

Amadou Timbo Barry, correspondant à Kankan. 

Administration : La nouvelle délégation communale  enfin installée, à Boké

La nouvelle équipe de la délégation spéciale de Boké a été installée ce lundi, 03 juillet 2017, à la mairie de Boké. C’est le préfet, Mohamed Lamine Doumbouya  qui a présidé cette  cérémonie  en présence des chefs de quartiers, des partis politiques, de la société civile et de nombreux autres invités. Tel est le constat fait par la rédaction locale de Guinéenews©.

Cette installation intervient six mois après la suspension de l’équipe sortante. A sa tête Ibrahima Barry, l’ancien maire de ladite commune, ce  nouveau bureau est  composé de onze membres, issus de trois partis politiques (RPG-arc-en-ciel, UFDG, UFR). En procédant ce lundi 3 juillet, à l’installation de ce nouveau bureau, le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya, a remercié les différents états-majors des partis politiques pour le choix des fils de Boké dans ce bureau. Le renforcement de l’unité nationale et l’assainissement de la ville ont été les maîtres mots du préfet.  « Aujourd’hui, après six mois d’attente, les partis politiques ont encore choisi, les fils de Boké pour diriger la commune urbaine.  Cette équipe aura la lourde tâche de renforcer l’unité nationale et de procéder à l’assainissement de la ville », a-t-il précisé.

De son côté, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Jean Béavogui, a procédé à la présentation des nouveaux conseillers désignés par l’arrêté  rectificatif N° 2.019 du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATAD). 

Prenant la parole, les responsables fédéraux des partis politiques ont invité la nouvelle équipe à tout mettre en œuvre pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population de Boké.

Au nom de tous les conseillers, le président Ibrahima, a tout d’abord  remercié le RPG  pour le choix porté sur sa modeste personne pour diriger cette nouvelle équipe. Par ailleurs, il s’est  engagé à renforcer l’unité et la prospérité des populations de Kakandé. « Nous vous promettons d’user de tous les moyens possibles pour ne pas décevoir la confiance et les espérances placées en nous. En tout cas, nous nous engageons à promouvoir la paix, la quiétude et la concorde dans la cité. »

A rappeler  que le bureau du conseil communal sortant  a été suspendu, le 13 janvier 2017 par une décision préfectorale. C’était à l’issue de longues altercations entre les conseillers communaux. La mise en place de ce nouveau bureau communal intervient au moment où la marie  est confrontée  à l’assainissement de la ville et au rétablissement des activités de l’état civil, complétement paralysées après les récentes manifestations.

Administration : Ibrahima Barry, l’ancien maire revient à la tête de la commune de Boké

La nouvelle est tombée ce mercredi soir à Bokė, aux environs de 18 heures annonçant le retour du maire Ibrahima Barry, ancien locataire de la commune de Bokė de 2006 à 2015. Déjà, la nouvelle circule sur les réseaux sociaux et pour la confirmation de cette nouvelle, la rédaction  locale de Guinéenews©  s’est rendue à son domicile où il a livré à chaud ses premiers sentiments.

 » J’ai rêvé tout sauf à cela. C’est un fait de Dieu. Mais j’ai accepté ce choix par la manière que le RPG m’a contacté. Et j’avais laissé soin à ma famille d’en décider. Et voilà ma famille a accepté. Je suis de retour à la mairie « , a-t-il confirmé, avant de se réjouir de ce choix porté à sa modeste personne.  » Ce choix m’a beaucoup réconforté. Et je suis à la disposition de tout un chacun pour des bons conseils « , a poursuivi M. Barry.

C’est à l’occasion de la mise en place des délégations spéciales à la tête de certaines communes de la Guinée, conformement aux accords du 12 août dernier que l’ancienne équipe qu’il dirigeait a été balayée en 2015 et remplacée par celle de Modibo Fofana, un des dignitaires du parti au pouvoir. Après la démission des conseillers communaux, suite à plusieurs crises qui ont secoué cette commune, Modibo Fofana a été suspendu de ses fonctions par l’autorité de tutelle. Depuis cette date, la commune urbaine de Boké est restée sans maire.

La mise en place de cette nouvelle équipe dirigeante de la commune urbaine était l’un des points de revendication des populations de Kakandė lors des récentes manifestations.

En attendant l’arrivée officielle à Boké de la décision de nomination de cette équipe, M. Ibrahima Barry continue de recevoir les félicitations de nombreux citoyens de Boké et d’ailleurs.