Archief

Categories

autorités à pied d’œuvre

Siguiri: les grandes pluies détériorent l’état des voiries et amplifient l’insalubrité

Avec ce début de l’hivernage, Siguiri est de plus en plus confrontée à l’insalubrité qui s’accompagne d’une dégradation particulièrement rapide des voiries. Face à cette situation préoccupante, les autorités locales promettent d’agir vite.

Depuis le début de la saison pluvieuse, le cadre de vie au niveau de la commune urbaine est de moins en moins agréable en raison des flaques d’eau et immondices d’ordures qui écument la ville.

Au quartier Farada, non loin du grand marché de Siguiri, les citoyens cohabitent avec les ordures et saletés de toutes natures. Cette même atmosphère est visible au quartier Siguirikoura où les voiries sont jonchées de saletés à chaque pluie.

‘’Nous sommes à coté du marché, l’atmosphère est irrespirable des que vous venez vous sentez directement l’odeur nauséabonde des ordures. Et quand il pleut, ces ordures viennent directement dans nos maisons.’’ Aminata Cissoko habitante a Farada

‘’Les habitations sont souvent innondées à Farada et Faraniko parce qu’il y’a une rivière appelée Farani dont le cours est obstrué par des actions anthropiques et sont occupation par des habitations. En ce qui concerne l’insalubrité, nous sommes à bout de forces’’, affirme, impuissant, Lamine Doumbouya, résidant à Farada

Pour Barou Dansoko, habitant de Siguirikoura, un des bastions des ordures  à Siguiri, cette zone est loin de finir avec les saletés. Car, les citoyens contribuent à l’insalubrité en jetant des ordures dans sur la chaussée.

Devant ce casse-tête chinois, les autorités rassurent que des dispositions sont en train d’être prises pour atténuer l’insalubrité et préserver l’environnement.

En tout cas, le chargé de l’assainissement à la commune urbaine de Siguiri, en ce qui le concerne, annonce que des actions sont en cours pour garder la ville propre.

‘’Nous avons effectué des projets pour l’assainissement. Nous n’avons même mis une journée spéciale pour les nettoyages et le curage des caniveaux. Nous sommes à pied d’œuvre pour d’autres projets comme la mise en place des poubelles afin de combattre les ordures. Cependant, les citoyens doivent nous accompagner en refusant de jeter des ordures dans les caniveaux afin de nous faciliter la tâche’’, a plaidé Abdoulaye Bayo.

Toujours par rapport aux impacts de l’hivernage, il faut souligner que les premières précipitations qu’il a engendrées ont déjà provoqué une dégradation très poussée de la voirie avec des nids de poule qu’on y rencontre un peu partout.

Cette triste réalité est partout pareille même dans les sous-préfectures  alors que la ministre des Travaux Publics avait promis la réhabilitation des routes dans un bref délai.

Ibrahim Dansoko, habitant de Naboun parle d’une promesse qui tarde et qui risque de provoquer l’enclavement de leur localité.

‘’Je viens d’une sous-préfecture située à 85 kilomètres de la commune urbaine. Lors de son dernier passage la ministre des TP avait promis que cette route qui lie Naboun à Siguiri-centre sera réhabilitée. Mais, je pense que cette promesse ne fait que durer. Si cette route n’est pas réhabilitée avec les grandes pluies, plusieurs zones  de cette sous-préfecture risquent d’être coupées du reste de la préfecture’’, a-t-il alerté.

Interrogé par notre rédaction, le directeur préfectoral des travaux Publics, demande la patience de la population.

‘’Le travail est en cours, nous sommes sur le curage des rivières de Farani et Nanko. Il y a le pavage qui est lancé à Siguirikoura et je demande aux citoyens de garder patience et que très bientôt, ces travaux vont nous permettre de souffler’’, rassure Mamady Danwo.

En attendant, les citoyens s’inquiètent devant non seulement l’insalubrité et ses menaces sur la santé publique mais aussi devant l’ampleur prise par ces dégradations des routes qui  risquent de perturber la mobilité des citoyens et de leurs biens.