Archief

Categories

attaquer

Guinée – Insécurité : Des journalistes de la RTG attaqués par les coupeurs de route

Le phénomène d’insécurité inquiète au jour d’aujourd’hui bon nombre de citoyens et usagers en provenance ou en partance de l’intérieur du pays.

L’axe Kindia-Mamou est devenu un lieu par excellence et le nid des coupeurs de route, des braqueurs et autres malfrats.

Les usagers de cette route nationale continuent à payer les frais de cette montée en puissance de l’insécurité au vu et au su des autorités qui sont censées d’assurer leur sécurité ; impossible de mettre le grappin sur les grands bandits qui font la loi, violentent, retirent de l’argent et des biens dans les mains des passagers sur ce tronçon qui échappe le contrôle des agents de sécurité .

A en croire les passagers, les bandits au nombre de quatre (4) armés de deux fusils de guerre de marque PMKA ont attaqué leur véhicule dans la soirée du jeudi 14 septembre 2017 aux environs de 20h 30 au niveau du district de Segueya dans la commune urbaine. Le taxi, en provenance de Conakry pour Labé avait  à son bord trois journalistes de la RTG. Ces bandits sans foi ni loi ont emporté avec eux des sommes d’argent mais aussi des matériels de reportage tels que la Camera, les microphones, les disques durs et les clés USB.

Fatoumata Binta Sanou Diallo, journaliste au service des langues à la RTG, l’une des victimes explique leur mésaventure :  » On se rendrait à Labé pour couvrir l’ouverture des classes. Nous sommes arrivés à Kindia aux environs de 20h TU. Après un petit temps d’escale de 5 mn à la contournante, nous avons continué ; à la sortie de Kindia à 4 kilomètres, il y a un véhicule qui nous a dépassés et il est venu cogner notre véhicule. Nous sommes descendus dans le ravin c’est ainsi qu’ils sont descendus avec les armes en nous insultant et demander de l’argent et la clé de la voiture, le chauffeur leur a donné tout en les suppliant de ne pas nous tuer. Après, ils ont tiré 3 coups de fusil en l’air et ensuite ils nous ont dépouillés de nos biens surtout nos équipements de la télévision nationale « , affirme-t-elle.

Interrogé sur cette attaque, le commandant adjoint de la sécurité routière de Kindia revient sur les circonstances : « c’est ce jeudi 14 septembre 2017 aux environs de 21 heures nous avons été informés qu’une équipe de journaliste de la RTG a été attaquée dans la forêt de Séguéya. Immédiatement, nous avons mis un dispositif de sécurité ordonnant la brigade mobile qui est basée au secteur Siaforèt de se rendre sur les lieux pour les secourir. En même temps, nous avons alerté nos amis basés à Souguéta et Linsan pour les mêmes dispositifs. Sur place, une mission de toutes les unités de la gendarmerie conduite par le chef d’escadron Belal Bouhamou Kanté qui assure l’intérim de la région s’est rendue sur les lieux. Effectivement, suite à l’attaque, ces journalistes ont été dépouillés de tout. Les caméras et ses assesoirs et autres effets personnels. Mais depuis hier nous sommes sur pied et nous allons tout faire pour retrouver les objets perdus », rassure capitaine Niamey Jumus

Cette nouvelle attaque relance encore le débat sur le phénomène d’insécurité dans notre pays. Pour pallier ce phénomène dans la région, les observateurs estiment qu’il faut que les services de sécurité s’impliquent davantage afin de traquer ces malfrats qui empêchent même les usagers de circuler dans la plus grande tranquillité.