Archief

Categories

Attaque

Attaque à Kindia : des présumés auteurs arrêtés à Bangouyah

Comme nous vous l’annoncions dans l’une de nos précédentes dépêches, des hommes armés ont attaqué un véhicule de transport en commun ce lundi à 3 heures du matin à Foulaya dans Kindia. Ces malfrats ont dépouillé les passagers de tous leurs biens avant de s’enfuir.

Aux dernières nouvelles, selon le chauffeur du taxi attaqué Mamadou Saidou Bah quatres des coupeurs de routes ont été arrêtés dans les environs de 6h 30 à Bangouyah dans Kindia par la gendarmerie.

Actuellement, ils sont détenus à la gendarmerie de Sanoyah. « La gendarmerie est à la recherche d’un cinquième complice qui serait en fuite avec une autre Mercedes », confie toujours le chauffeur joint au téléphone par Guinéenews©.

Labé: un kiosque attaqué au marché central, de l’argent et des biens emportés

L’insécurité refait surface à Labé en ce début d’hivernage réputé être une période propice au grand banditisme. Pas plus tard que dans la nuit du Lundi à mardi 23 mai, des inconnus ont profité de la forte pluie qui s’est abattue sur la ville pour défoncer un kiosque d’alimentation au marché central, a constaté sur place Guinéenews.

Ces quidams ont, entre autre, emporté de l’argent, des téléphones et un ondulaire. Totalement désespéré, la victime Ibrahima Sow, gérant dudit kiosque revient sur les circonstances de cette attaque : « j’ai vendu jusqu’aux environs de 22 heures puis j’ai fermé parce qu’il menaçait de pleuvoir. A mon fort étonnement ce matin, j’ai trouvé qu’ils ont défoncé mon kiosque en emportant de l’argent. C’est environ deux millions, plus des téléphones qui étaient en charge et un ondulaire qu’ils ont emportés.»

Vu que les voleurs n’ont rien emporté en dehors de l’argent, des téléphones et de l’ondulaire, le gérant du kiosque accrédite la thèse d’une conspiration. «Ils sont passés par derrière pour se frayer un chemin en dégageant toute la marchandise avant de s’emparer de l’argent et des téléphones. Ils savaient vraisemblablement le lieu où je gardais mon argent dans le kiosque. Pour l’instant, je n’ai aucun suspect mais notre gardien partage la même hypothèse.» 

En attendant de voir clair dans cette affaire, c’est tous les commerçants du voisinage qui vivent avec la hantise de nouveaux cambriolages.

 Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

Cet article Labé: un kiosque attaqué au marché central, de l’argent et des biens emportés est apparu en premier sur Guinéenews.

Attaque des cultures au Fouta: des dispositions préventives en marche à Labé

Dans le souci de prévenir toutes attaques et préserver les cultures de la région administrative de Labé, le service en charge de la protection des végétaux et denrées stockées a voulu prendre une longueur d’avance en déclenchant dès maintenant une batterie de mesures. Histoire d’éviter les mauvaises surprises comme c’est fut le cas, l’année dernière en Moyenne Guinée.

En plus de l’attaque du mildiou qui a fait des dégâts considérables sur les cultures de pommes de terre, des milliers de champs du Fouta Djallon font face, chaque année, à des attaques récurrentes de chenilles qui détruisent également tout sur leur passage. Conscient de cette menace, les soldats de la protection des végétaux et denrées stockées de la région de Labé sont à l’offensive.

En ces premières heures de la campagne agricole 2017, Bah Alpha Oumar le chef de la section régionale de la protection des végétaux et denrées stockées de Labé partage les nouvelles dispositions de son service pour une bonne période culturale : « nous avons invité les différentes sections des différentes préfectures à réactiver les comités de surveillance pour prévenir les éventuelles attaques qui commencent souvent par les villages. On les a demandés d’être prêts et surtout vigilants par rapport à ses attaques qui vont s’annoncer. Parce que nous savons que la saison des pluies s’accompagne souvent de problèmes phytosanitaires.»

Dans l’attente de la dotation en produits phytosanitaires, l’équipe régionale de la protection des végétaux et denrées stockées de Labé compte sur son stock de sécurité : « nous avons des produits phytosanitaires que nous avons positionnés parce que nous prévoyons toujours un stock de sécurité pour nous permettre de réagir en cas d’attaque. Pour cette année, on n’a pas encore reçu notre stock de produit mais à notre niveau, nous avons notre stock de sécurité pour nous permettre de travailler s’il y a des problèmes phytosanitaires sur le terrain. »

Pourtant, selon lui, les zones touchées l’année dernière par ces attaques ayant fait perdre des centaines d’hectares, sont toujours vulnérables. Voilà pourquoi M. Bah en appelle à la vigilance des producteurs pour éviter un scénario identique. «J’invite à la vigilance, qu’ils se rappellent que les zones qui ont fait l’objet d’attaques ces années passées, le seront aussi parce qu’il y a toujours une reproduction de l’ennemie. Et surtout, qu’ils aient la promptitude de nous remonter les informations au plus tôt. Nous comptons aussi beaucoup sur les sections qui peuvent nous apporter les informations à temps utile. Cela nous permet de réagir à temps et surtout d’endiguer aux fléaux », a affirmé M. Bah Alpha Oumar.

Pour l’instant tout semble se passer dans les règles de l’art et les producteurs de la région de Labé sont tous aux aguets pour bien débuter la campagne agricole 2017.

Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

 

Cet article Attaque des cultures au Fouta: des dispositions préventives en marche à Labé est apparu en premier sur Guinéenews.