Archief

Categories

atelier de formation sur le maintien de l’ordre public et ses textes d’application

Sécurité: la loi sur le maintien de l’ordre public et ses textes d’application vulgarisés à N’Zérékoré

N’Zérékoré, atelier de formation sur le maintien de l’ordre public et ses textes d’application, forces de défense et de sécurité, administrateurs territoriaux, élus locaux,  responsables de partis politiques et de la société civile. PNUD, Pr Djéliman Kouyaté, ministère de la Défense, Reforme des forces de défense et de sécurité

Dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité et dans le but de vulgariser la loi portant maintien d’ordre public et textes d’application, le gouvernement guinéen en collaboration avec le Système des Nations Unies, organise en ce moment à N’Zérékoré un atelier à l’intention des forces de défense et de sécurité (FDS), des administrateurs territoriaux, élus locaux,  responsables de partis politiques et de la société civile.

Selon les organisateurs, la rencontre qui s’étendra jusqu’au 8 juillet prochain vise, en d’autres termes, à former et à outiller plus de 100 acteurs de la région administrative de N’Zérékoré sur la loi portant maintien de l’ordre public en Guinée et ses textes d’application mais aussi amener les mêmes acteurs à une compréhension commune et partagée des dispositions de cette loi.

«L’appropriation de la loi par les partis prenantes (FDS, administrateurs territoriaux, élus locaux, société civile, partis politiques) permettra à chaque acteur d’avoir une lecture ou une interprétation harmonisée et partagée. De façon spécifique, elle permettra aux forces de défense et de sécurité de mener leur mission de maintien et de rétablissement de l’ordre public dans le respect des droits de l’homme ; aux administrateurs territoriaux, de comprendre les conditions d’utilisation des forces de défense et de sécurité en matière de maintien d’ordre et aux partis politiques d’être informés sur les comportements à adopter ainsi que les conditions d’utilisation des forces et armes conventionnelles dans le cadre du maintien de l’ordre », a indiqué Dr Djéliman Ousmane Kouyaté, conseiller du ministre à la présidence chargé de la Défense Nationale et président de la commission technique de suivi de la réforme des services de sécurité.

Poursuivant, il fera savoir que l’organisation de cette rencontre contribuera, en outre, à l’amélioration des relations entre les administrateurs territoriaux et les forces de défense et de sécurité d’une part et de l’autre, entre les administrateurs, forces de défense et de sécurité et la population.

Pour sa part, le représentant du PNUD a précisé que l’appui de son institution à la réforme du secteur de la sécurité en Guinée fait partie d’un ensemble plus large. Celui, dit-il, de l’appui à la gouvernance démocratique et à l’Etat de droit, qui vise à l’émergence d’institutions démocratiques plus solides et sécuritaires fonctionnant sur la base de la transparence, dans le respect des normes nationales et internationales et assurant la protection effective des libertés individuelles et collectives.

Le colonel Ousmane Mahamad Amadou ajoutera que c’est également dans ce cadre que « depuis 2010, le PNUD appuie la réforme du secteur de la sécurité en Guinée. Il a notamment initié les tout premiers projets qui sont reconnus pour être le point de déclenchement de la réforme. »

Facely Konaté