Archief

Categories

Association

Littérature : L’agenda des activités de l’association des écrivains de Guinée pour le mois de juillet

Face à la presse ce mardi 20 juin à Conakry, l’association des écrivains de Guinée (AEG), a annoncé la tenue d’une méga dédicace et d’une soirée littéraire afin de promouvoir les écrivains guinéens et de donner un sens à la portée des oeuvres, a constaté sur place Guinéenews©.

Pour la première des activités citées ci-haut, elle tiendra le 7 juillet dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères où les membres de l’association des écrivains de Guinée recevront des diplomates et des amoureux de la culture pour des séances de dédicace. Et la seconde, aura lieu le 21 juillet au centre culturel franco-guinéen avec des formats pour discuter de l’avenir du livre ainsi qu’une bonne dose de prestation musicale.

Sur les raisons de l’organisation de la méga dédicace, Lamine Kamara président de l’association des écrivains de Guinée précise :  » Tous ces écrivains qui sont là et ceux qui ne sont pas présents aujourd’hui, généralement quand ils écrivent un livre, ils organisent une cérémonie de dédicace. On invite les amis, journalistes, parents et généralement ça coûte très cher quand c’est individuel. Pour prendre une salle d’un grand hôtel ici vous n’avez pas moins de 10 millions à payer. Et cela ne donne pas beaucoup de visibilité aussi à ce que nous faisons. Nous avons donc décidé cette fois-ci, de commun accord avec le bureau de l’association des écrivains de Guinée, de faire une cérémonie de dédicaces communes pour une trentaine d’écrivains, anciens ou nouveaux mais qui viennent de sortir leurs livres dans les trois ou quatre derniers mois… »

Poursuivant, “Capi” le président de l’AEG a évoqué l’impossibilité de présenter en profondeur une oeuvre vu qu’il y aura une trentaine d’écrivains, comme exemple d’inconvénients de l’organisation d’une telle cérémonie.

Au titre des activités de son association, il a aussi confié à la presse, le lancement prochain du site de l’association des écrivains de Guinée qui sera selon lui, un espace qui promeut les écrivains, les oeuvres ainsi que les activités allant dans le sens de la promotion du livre et de la lecture en Guinée.

Concluant, M. Camara a rappelé les avantages de l’événement “Conakry, capitale mondiale du livre” avant d’annoncer l’arrivée prochaine des écrivains d’une cinquantaine de pays pour l’occasion.

Cet article Littérature : L’agenda des activités de l’association des écrivains de Guinée pour le mois de juillet est apparu en premier sur Guinéenews.

Assemblée Générale AJGF 1er Juillet 2017

Assemblée Générale AJGF 1er Juillet 2017

L’association des Jeunes Guinéens de France vous convie à son assemblée générale ordinaire qui se tiendra le Samedi 1er Juillet 2017.
Lieu : Maison des Initiatives Etudiantes, 50 rue des Tournelles, Paris
Horaire : 14 :00 – 18 :00
L’ordre du jour de l’assemblée portera sur les points suivants :
1. Mot du président et présentation du rapport moral.
2. Présentation des activités pour l’exercice annuel 2016-2017.
3. Bilan financier pour l’exercice annuel 2016-2017.
4. Présentation du rapport du CAC
5. Élection du bureau, du Conseil d’administration et Commissaire au compte.
6. Intervention du chef du service d’appui aux Guinéens de l’étranger de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP Guinée).
7. Pot de clôture.
A rappeler que cette assemblée sera l’occasion pour le bureau sortant de faire un bilan de ses activités sur l’année 2016-2017 et l’élection d’un nouveau bureau et d’un nouveau conseil d’administration.

Qui sommes-nous ?
L’AJGF est une association apolitique et à but non lucratif. Elle a notamment pour objectifs de :
✓ Renforcer la solidarité et l’entraide entre les jeunes guinéens de France ;
✓ Etablir une passerelle entre les jeunes guinéens résidant en France et ceux résidant en Guinée ;
✓ Inciter les jeunes guinéens à s’intéresser aux problèmes ainsi qu’à l’avenir de la Guinée ;
✓ Participer au développement socio-économique et culturel de la Guinée ;
✓ Promouvoir l’insertion professionnelle des jeunes guinéens ;
✓ Inciter les jeunes guinéens à participer à la vie citoyenne en France ;
✓ Assurer la promotion de la culture guinéenne sous toutes ses formes ;
✓ Favoriser les échanges culturels avec les autres communautés, ​ainsi que tout autre objectif s’y rapportant.
Les réalisations de l’AJGF
Aujourd’hui, l’AJGF compte à son actif plusieurs réalisations dont :
• Organisation de « Talents Guinée », Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat guinéen à Paris dont la deuxième édition fut réalisée en Mai 2016.
• Partenaire dans l’organisation du Salon de l’emploi Elit.
• Opération « Parrainage » : création d’un réseau professionnel guinéen en France.
• Organisation d’un salon sur la coopération décentralisée franco-guinéenne en 2013.
• Lancement d’une campagne nommée « Un geste pour devancer Ebola » pour une levée de fonds pour la lutte contre Ebola.
• Organisation régulière de séminaires sur les techniques de recherche d’emploi.
• Organisation régulière de formations aux techniques de montage de projet associatif.
• Rénovations et équipements d’écoles et de centres de santé en Guinée :
✓ Ecole Primaire de Nongo (Conakry).
✓ Ecole primaire de Gbessia (Conakry).
✓ Ecole primaire et collège de Timbi Touni (Pita).
✓ Centre de santé de Koundou (Gueckedou).
✓ Poste de santé de Sansando (Kankan).
• Réalisation de plusieurs projets humanitaires en Guinée :
✓ Aide aux enfants orphelins.
✓ Lutte contre les mutilations génitales faites aux femmes.
✓ Sensibilisation contre l’insalubrité publique.
✓ Lutte contre la drépanocytose.
✓ Amélioration de la santé maternelle et infantile.
✓ Lutte contre la mendicité infantile
• Neuf (9) éditions de l’élection Miss Guinée France, le plus grand événement culturel guinéen à l’étranger.
• Organisation des Rencontres Nationales pour l’Intégration et le Co-développement (RENAICODE) sur le « Vivre Ensemble » en France en 2010 et en 2015.
• Co-organisation d’une conférence débat en marge de la COP21 avec la participation d’éminentes personnalités venant de Guinée et de France
• Organisation en France de la Consultation Nationale de la Jeunesse Guinéenne « Nos Jeunes Ont Du Talent » en 2015.
• Accueil, orientation et accompagnement des étudiants guinéens en France.
• Organisation régulière d’évènements culturels et sportifs mobilisant les jeunes guinéens de France.

Cet article Assemblée Générale AJGF 1er Juillet 2017 est apparu en premier sur Guinéenews.

Crise à l’association des chefs de quartier de Kindia : le maire accuse le ministre Oyé

La mise en place du nouveau  bureau  exécutif de l’association des chefs de quartier et présidents de district,  continue de susciter de nombreuses réactions à Kindia, a-t-on constaté.

Si le président sortant de ladite association, Fodé Carreleur Camara, nie toute légitimité et légalité au nouveau bureau élu et qui est présidé par son ancien Vice-président, le président de la délégation spéciale de la commune condamne, lui, avec la dernière  énergie, l’implication ‘’active’’ du ministre des Transports Oyé Guilavogui dans ce dossier.  

Autrefois unis, les chefs de quartier et présidents de district de la commune urbaine de Kindia sont plus que jamais divisés et se regardent désormais en chien de faïence.

Cette atmosphère délétère a tendance à fragiliser le tissu et la cohésion sociale entre les citoyens de Kindia.  Il faut souligner le 25 avril dernier le président de la délégation spéciale avait convoqué une réunion de crise pendant ce temps, le camp de N’Dougou Kéita dit ‘’Good Boy’’ décidé ‘’unilatéralement’’ de procéder à l’élection du nouveau bureau exécutif de la l’association au siège du parti du RPG, le parti au pouvoir, au quartier Yéolé en présence du ministre d’Etat chargé des Transports, Oyé Guilavogui.

Cette attitude du ministre que le président de la délégation spéciale Abdoulaye Bah qualifie de d’’ingérence’’.  «Nous avons demandé un rapport de chaque partie et ces rapports ont été produits et déposés à la commune. Le regret pour la Guinée, c’est de voir un ministre d’Etat se permettre d’outrepasser ses compétences et venir soutenir un groupe de personnes à installer un bureau illégitime au siège du RPG Arc en Ciel », a-t-il dénoncé.

Apres avoir examiné en amont et en aval, les courriers des deux camps qui s’affrontent, un rapport qui porte sur trois volets en ce qui concerne la mise en place d’une quelconque association, a été produit à cet effet afin de ramener le calme dans la cité, a indiqué Abdoulaye Bah.

A en croire toujours le président de la délégation spéciale, l’infiltration par des acteurs extérieurs comme le ministre Oyé Guilavogui n’est plus à démontrer dans ce dossier.  «Monsieur Oyé Guilavogui doit comprendre qu’il n’est pas parrain des quartiers qui font partie de la commune de Kindia. Je me demande de quelle école est sorti le ministre Oyé Guilavogui », a-t-il fustigé.

Cet article Crise à l’association des chefs de quartier de Kindia : le maire accuse le ministre Oyé est apparu en premier sur Guinéenews.

Société civile : l’AJRADM fête en apothéose ses dix ans d’existence à Conakry

Créée le 28 avril 2007, l’Association des Jeunes Ressortissants et Amis Pour le Développement de la Préfecture de Mandiana, en abrégé AJRADM, a célébré en apothéose son dixième anniversaire le samedi 29 avril à Lambayi, à Conakry.

En effet, l’AJRADM regroupe aujourd’hui des centaines de jeunes qui l’ont volontairement adhéré et qui sont des ressortissants des 11 sous-préfectures de Mandiana ainsi que de sa commune urbaine.

«Ces jeunes sont venus dans l’harmonie adhérer notre association, sans considération de leur localité d’origine, de leur ethnie ou de leur religion. Ils sont tous animés par un seul souci, celui de promouvoir l’unité, la paix et la prospérité à Mandiana, leur préfecture, leur bien commun », a rappelé avec force Moro II Diakité, le président de l’AJRADM.

Poursuivant son discours, il a précisé qu’au cours de ces dix premières années d’existence, son association, en dépit, de ses maigres moyens, a réalisé un certain nombre activités. « En 2008, nous avons organisé une campagne d’assainissement et de sensibilisation en faveur de l’unité et la paix dans la préfecture de Mandiana ; en 2014, nous avons assuré la formation de 60 jeunes ressortissants de la préfecture de Mandiana résidents à Conakry en montage et gestion de projets ; en 2014, notre association a activement participé à la campagne de sensibilisation des populations et à la distribution des kits sanitaires pour la prévention de la maladie à Virus Ebola ; en 2015, nous avons pris part au forum de l’unité et de la paix, organisé par les ressortissants de la préfecture de Mandiana à Kiniéran en passant par Koundian,Sansando, Kondianakoro et Balandougouba ; en 2015, nous avons procédé à l’élaboration d’une base de données des ressortissants (jeunes, sages et cadres) de Mandiana se trouvant à Conakry ; en 2016, l’association a organisé la lecture du Saint Coran et le sacrifice d’un bœuf pour le bonheur et progrès de l’ensemble des filles et fils de la préfecture de Mandiana résidents comme ressortissants », a-t-il égrené d’une manière non-exhaustive les activités accomplies par l’AJRADM.

Selon M. Diakité, l’AJRADM, depuis sa création est intervenue moralement, financièrement et matériellement dans les cas sociaux (mariages, baptêmes, maladies, décès…) concernant ses membres et les ressortissants de Mandiana. Conformément à son statut et règlement intérieur, l’AJRADM, a indiqué son président, procède régulièrement à l’élection des responsables des organes.

S’agissant des perspectives, M. Diakité a annoncé que son association AJRADM, compte s’investir davantage dans la prévention et la gestion des conflits, dans la promotion de la formation des jeunes ainsi que dans la réalisation des projets de développement durable sur toute l’étendue du territoire relevant de la juridiction de Mandiana.

Pour relevr tous ces défis, le président de l’AJRADM exhorte tous les jeunes ressortissants et amis de la préfecture de Mandiana à resserrer les coudes au sein de l’association.

A la faveur de cette fête commémorative de l’AJRADM, M. Moro Diakité n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement guinéen et ses partenaires sur la situation socioéconomique de leur préfecture qui est loin de refléter tous les potentiels minier, touristique, culturel et agropastoral dont la nature l’a dotée.

« Cette localité, située dans la partie Nord-Est de la Guinée, est limitée par deux préfectures (Kankan et Siguiri) et est frontalière de la République du Mali et celle de la Côte d’Ivoire. Malgré ses potentialités humaines, agropastorales, minières, culturelles et touristiques, Mandiana connaît une situation socioéconomique très déplorable. Les conflits communautaires et frontaliers se multiplient. La délinquance juvénile prend de l’ampleur. Les élèves et les étudiants abandonnent les études au profit de l’exploitation artisanale de l’or. L’environnement se dégrade. Les fleuves et les marigots sont pollués et se tarissent. Les jeunes diplômés ne trouvent pas d’emploi. Les infrastructures socioéconomiques de base sont quasi-inexistantes. Les populations se ravitaillent en eau à partir des fleuves et marigots provoquant ainsi des maladies hydriques et diarrhéiques. La dégradation très poussée du réseau routier et surtout le manque de ponts de franchissement provoquent des morts par noyades (dans les fleuves et marigots) et l’encavement quasi-total de toute la préfecture pendant les périodes d’hivernage », a-t-il fait savoir.

Après avoir dépeint cette triste réalité que traverse la préfecture de Mandiana, le président de l’AJRADM a, au nom de ses mandants, sollicité auprès du gouvernement guinéen, la construction, dans les meilleurs délais, de trois ponts de franchissement dont un sur le fleuve Sankarany à partir de Traodan qui relie Mandiana au Mali et à la Côte d’Ivoire.

Le deuxième est sur le fleuve Milo à partir de Sansado et le dernier sur le fleuve Niger à partir de Dialakoro, a-t-il indiqué.
En outre, l’AJRADM a plaide pour, entre autres, l’accélération des travaux de bitumage des 85km de route entre Kankan-Mandiana ; le reprofilage de toutes les pistes rurales se trouvant à l’intérieur de la préfecture de Mandiana ; l’aménagement des points d’adduction d’eau potable à travers toute la préfecture de Mandiana ; l’accélération de tous les travaux entrepris dans le cadre du 57ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée notamment la Maison des jeunes de la commune urbaine de Mandiana; l’impartialité des administrateurs locaux dans le règlement des conflits communautaires; la règlementation de l’exploitation artisanale de l’or.

Quant aux ressortissants de Mandiana, le leader de l’AJRADM les appelés à la synergie d’actions afin d’amorcer rapidement le processus de développement de leur préfecture, à leur implication dans la résolution idoine des différends existants dans les communautés; à la sensibilisation et à l’encouragement des résidents à scolariser et à maintenir leurs enfants à l’école ; à mettre de côté certaines considérations politiques et socioculturelles qui sont des facteurs de retard contre la préfecture ainsi que le soutien de l’association dans la réalisation de ses nobles objectifs.

Toujours à la faveur de cette festivité marquant l’an 10 de l’AJRADM, M. Diakité a aussi lancé une invite aux résidents à éviter de se rendre justice avec usage des armes, les uns contre les autres; à scolariser et à maintenir leurs enfants à l’école ; à promouvoir la protection de l’environnement ; à protéger les investissements publics et privés.

Par ailleurs, le Directeur général de l’Office National des Pétroles (ONP), Djakaria Koulibaly, en sa qualité de ressortissant de Mandiana et un des soutiens actifs de l’AJRADM, a témoigné que leur association, durant ses 10 ans de vie, à œuvrer pour le renforcement de la paix au niveau de leur préfecture.

«Les bitumages sont en cours, les bâtiments administratifs sont en construction. Dans leur déclaration, les jeunes ont plaidé pour l’accélération des travaux. Sur ce point, il faut noter que le gouvernement est conscient même si, les tâches sont ardues », a-t-il fait la mise au point.

Pour sa part, la députée uninominale de la préfecture de Mandiana qui était aussi l’une des nombreuses personnalités présentes à cette cérémonie, a souligné que le bœuf qui a été sacrifié signifie en Islam un acte de foi.
Eva Cross a prié le Tout Puissant Allah pour le progrès des idéaux de l’AJRADM qui rentre dans le développement de Mandiana.

«Dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance nationale en Haute-Guinée, Mandiana a bénéficié de plusieurs infrastructures. Il faut rappeler que c’est grâce à l’avènement du président Alpha Condé au pouvoir que la préfecture de Mandiana a eu la chance de voir ses premiers kilomètres de bitume. Nous avons un grand projet qui est une première en Guinée, c’est au niveau de Koundian où il y a eu la maitrise d’eau sur 1000 km et qui a coûté 98 milliards de nos francs à l’Etat guinéen. La route entre Kankan et Mandiana est en construction. 17 Km sont déjà terminés et il y a l’ouverture sur 40 autres kilomètres. Il y a beaucoup projets qui sont en cours », a-t-elle rappelé en substance.

Cet article Société civile : l’AJRADM fête en apothéose ses dix ans d’existence à Conakry est apparu en premier sur Guinéenews.

Kindia : le nouveau bureau des chefs de quartier et district installé sur fond de crise

La guerre de leadership qui secoue depuis quelques jours le bureau exécutif de l’Association des chefs de quartier et district de Kindia, vient de connaître une nouvelle escalade.

 

En effet, la faction du bureau dirigé par N’Doungou Kéita alias ‘’Good Boy’’,  a, en dépit, de l’implication des autorités communales, réussi son tour de force en installant le samedi 29 avril le nouveau bureau exécutif de ladite association. C’était au siège du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, au quartier Yéolé.

Sans surprise, N’Doungou Keita Good boy qui est le chef du quartier Abattoir, a été choisi par ses pairs pour désormais diriger leur nouveau bureau. Son intronisation  intervient au moment où les autorités communales s’évertuaient à désamorcer la crise entre l’ancien bureau dirigé par Fodé ‘’Carreleur’’ Camara et son ancien adjoint N’Doungou Kéita.

30 des 46 chefs de quartier et district de la commune urbaine ont pris part à cette cérémonie d’installation. El hadj Abdourahamane Sow, le chef du quartier Manquepas-Mosquée et premier Secrétaire administratif de la nouvelle équipe revient sur leur mission : « cette association a pour but, entre autres, de participer au développement socioéconomique de la commune urbaine, promouvoir l’unité, la solidarité, l’acceptation entre tous les fils de Kindia sans aucune exclusion.»

Il faut rappeler que le président de la délégation spéciale de Kindia qui est l’autorité de tutelle de cette association, avait pourtant convoqué le mardi dernier pour des négociations. Mais cette démarche n’a pas empêché le clan de N’Doungou qui serait soutenu par le ministre des Transports, de procéder à la mise en place de son nouveau bureau.

Interrogé sur la situation, le ministre d’Etat, ministre des Transports Oyé Guilavogui réaffirme son soutien aux frondeurs. «Je suis le parrain politique de la ville de Kindia, j’ai l’obligation d’organiser le quartier pour bien passé le message de l’Etat. Si je constate une désorganisation totale dans les quartiers, il est de mon devoir de prendre mon bâton de pèlerin afin de les réorganiser pour le bonheur de Kindia », a laissé entendre Oyé Guilavogui.

 

Cet article Kindia : le nouveau bureau des chefs de quartier et district installé sur fond de crise est apparu en premier sur Guinéenews.