Archief

Categories

assassiné

Le présumé assassin de l’érudit de Sagalé n’a pas été empoisonné (avocat général)

Le ministre de la Justice, Me Cheik Sako, a annoncé vendredi la fin des autopsies sur le corps du présumé assassin de l’érudit, trouvé mort au mois de novembre dans une prison de Conakry. Et selon l’avocat général près la Cour d’appel de Conakry, Yaya Kairaba Kaba, le présumé assassin n’a pas été empoisonné comme l’ont fait croire certaines des premières versions sur sa mort.

L’avocat général a indiqué que « le corps de Mouctar Koula Diallo a subi deux autopsies. Une en Guinée avec le Professeur Hassan Bah et l’autre en France. Mais aucun de ces autopsies n’a abouti à un cas d’empoisonnement ». « Le Professeur Hassan Bah, qui est un médecin légiste reconnu dans la sous-région, a fait son autopsie…Après, nous avons payé son déplacement en France pour une autre autopsie », a indiqué le ministre de la Justice, Me Cheik Sako.

En donnant ces informations, le ministre et l’avocat général n’ont pas non plus révélé la vraie raison de la mort du présumé assassin de Chérif Ibrahima Haidara, qui avait été transféré de Sagalé (Lélouma) à Conakry dans l’attente de son procès.

En novembre dernier, Me Cheik Sako avait effectivement rassuré les Guinéens, notamment les habitants de Sagalé, que l’autopsie serait faite afin de connaître les raisons de la mort du présumé assassin de l’érudit. Mouctar Diallo, présumé assassin de Chérif Ibrahima Haidara à Sagalé, aurait été empoisonné à son tour pendant qu’il était en détention dans une prison de Conakry.