Archief

Categories

assassinat sur le meurtre de la petite Mariam

TPI de Dixinn: réclusion criminelle à perpétuité pour les assassins de petite Mariam

Ce lundi 8 janvier, le tribunal criminel de Dixinn a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité les assassins de la petite Mariam Cissé dont le cadavre a été retrouvé, dépecé dans un sac plastique en juin 2017. Les deux accusés, Sayon Doumbouya, alias Simbo et Mohamed Soumah, alias Pélé pourront néanmoins bénéficier d’une grâce présidentielle après avoir purgé 30 ans de prison.

La décision n’a pas pu retenir les larmes de la mère qui a manqué de mot devant les micros et caméra de la presse. Elle a même failli s’évanouir pendant que les journalistes tentaient de lui arracher quelques mots sur le verdict du tribunal criminel.

«Ils ont tué ma fille à cause de l’argent. Si cela ne tenait qu’à moi, j’aurai aimé les déchiqueter comme ils ont traité ma fille, mais je n’y peux rien. Le tribunal a décidé ainsi et j’admets cette sentence»,  a exprimé le père de feue Mariam Cissé, âgée de deux ans à l’époque de son assassinat.

Au moment de rendre sa décision, le juge Magadouba Sow, apparemment choqué par ce meurtre, a dû préciser que la peine de mort n’est plus applicable en Guinée.

Il faut rappeler qu’au cours des débats, seul Pelé avait reconnu les faits. Sur la demande de Syon Doumbouya, le marabout, il devait sacrifier un enfant pour pouvoir devenir riche. Selon ses explications, il a envoyé un premier enfant qui a été refusé par Doumbouya. Le marabout aurait jugé celui-ci trop vilain pour servir de sacrifice. C’est alors, qu’il a trouvé Mariam Cissé à Lambagny. Mais Simbo, lui,  a toujours nié les faits, jurant au nom d’Allah et du Coran…