Archief

Categories

Assane Abraham Kéita

La presse guinéenne en deuil : Chérif Hamid, « le reporter de guerre » a rattrapé Assan Abraham Kéita

L’hécatombe ne s’arrête pas, le chapelet s’égrène inexorablement. L’un des plus braves journalistes guinéens n’a pas succombé sur un terrain de guerre mais dans son lit de malade.

Toujours prompt à aller partout où ça barde, où ça brûle, où les gens fuient et courent dans tous les sens comme Foday Fofana, son autre alter égo. On s’est rencontré dans plusieurs rédactions et on a pataugé dans plusieurs endroits ensemble.

Ce que je retiens de Chérif Hamid, c’est quand il est revenu un jour avec une bosse bleue que les gros bras du directeur de la défunte SOGEL (société guinéenne d’électricité), il aurait été roué de coups dans les escaliers de l’immeuble de cette société, coups de quoi, il ne l’avait pas dit. Et comme il est d’un tempérament, il a enquiquiné tant qu’il a pu la Guinéenne d’électricité, qui finira par fermer boutique et a été remplacée par EDG.

On n’affirme pas que Chérif Hamid a été à l’origine du départ de la SOGEL, mais on peut dire que sa persévérance en a été pour quelque chose. De cette façon, il a posé sa pierre dans le paysage médiatique qui a contribué à faire bouger tant soit peu les choses qui semblaient immuables en Guinée à cette époque. Il nous rappelle de beaux souvenirs et on est bien chagriné de sa disparition.

 

Cet article La presse guinéenne en deuil : Chérif Hamid, « le reporter de guerre » a rattrapé Assan Abraham Kéita est apparu en premier sur Guinéenews.