Archief

Categories

arrestations

Sinko: des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations

La crise de confiance qui prévaut depuis plus d’une semaine entre des jeunes frondeurs et les responsables de la commune rurale de Sinko, une sous-préfecture située à 52Km de Beyla, au sud-est de la Guinée, a dégénéré en violences entre les deux camps le 2 mai dernier, a-t-on appris.

Selon nos informations, c’est la gestion et la répartition des recettes communales portant sur plus de 60 millions de francs guinéens qui seraient à l’origine de  ces incidents qui ont paralysé quasiment toutes les activités, y compris celles scolaires à Sinko, le mardi passé. Des affrontements qui auraient provoqué, a-t-on appris, plusieurs blessés.   

  

Face à l’escalade de la tension, des renforts composés des forces de l’ordre et de défense ont dû  être dépêchés de Beyla pour rétablir l’ordre et la quiétude à Sinko, une localité où le trafic commercial est particulièrement dense en plus de sa vocation agropastorale.

Même si nous ne disposons pas de chiffre exact pour jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, plusieurs sources nous ont rapporté qu’il y a plusieurs cas d’interpellations au lendemain de ces violences et certains seraient déjà déférés à la prison civile de Beyla.

Une dépêche de Patrice Kékoura Kourouma, depuis Beyla pour Guinéenews, tél : 620454529

Cet article Sinko: des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations est apparu en premier sur Guinéenews.

Sinko: des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations

La crise de confiance qui prévaut depuis plus d’une semaine entre des jeunes frondeurs et les responsables de la commune rurale de Sinko, une sous-préfecture située à 52Km de Beyla, au sud-est de la Guinée, a dégénéré en violences entre les deux camps le 2 mai dernier, a-t-on appris.

Selon nos informations, c’est la gestion et la répartition des recettes communales portant sur plus de 60 millions de francs guinéens qui seraient à l’origine de  ces incidents qui ont paralysé quasiment toutes les activités, y compris celles scolaires à Sinko, le mardi passé. Des affrontements qui auraient provoqué, a-t-on appris, plusieurs blessés.   

  

Face à l’escalade de la tension, des renforts composés des forces de l’ordre et de défense ont dû  être dépêchés de Beyla pour rétablir l’ordre et la quiétude à Sinko, une localité où le trafic commercial est particulièrement dense en plus de sa vocation agropastorale.

Même si nous ne disposons pas de chiffre exact pour jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, plusieurs sources nous ont rapporté qu’il y a plusieurs cas d’interpellations au lendemain de ces violences et certains seraient déjà déférés à la prison civile de Beyla.

Une dépêche de Patrice Kékoura Kourouma, depuis Beyla pour Guinéenews, tél : 620454529

Cet article Sinko: des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations est apparu en premier sur Guinéenews.

Sinko – Beyla : Des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations

La crise de confiance qui prévaut depuis plus d’une semaine entre des jeunes frondeurs et les responsables de la commune rurale de Sinko, une sous-préfecture située à 52Km de Beyla, au sud-est de la Guinée, a dégénéré en violences entre les deux camps le 2 mai dernier, a-t-on appris.

Selon nos informations, c’est la gestion et la répartition des recettes communales portant sur plus de 60 millions de francs guinéens qui seraient à l’origine de  ces incidents qui ont paralysé quasiment toutes les activités, y compris celles scolaires à Sinko, le mardi passé. Des affrontements qui auraient provoqué, a-t-on appris, plusieurs blessés.   

  

Face à l’escalade de la tension, des renforts composés des forces de l’ordre et de défense ont dû  être dépêchés de Beyla pour rétablir l’ordre et la quiétude à Sinko, une localité où le trafic commercial est particulièrement dense en plus de sa vocation agropastorale.

Même si nous ne disposons pas de chiffre exact pour jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, plusieurs sources nous ont rapporté qu’il y a plusieurs cas d’interpellations au lendemain de ces violences et certains seraient déjà déférés à la prison civile de Beyla.

Une dépêche de Patrice Kékoura Kourouma, depuis Beyla pour Guinéenews, tél : 620454529

Cet article Sinko – Beyla : Des violences entre Responsables de la commune et jeunes font plusieurs blessés et des interpellations est apparu en premier sur Guinéenews.

Lutte anti banditisme à Siguiri: des maquis, bars et maisons closes ratissés par des patrouilles diurnes

Une opération coup de poing menée par une patrouille mixte de la police, de la gendarmerie et de l’armée, a procédé en pleine journée de ce mardi 25 avril à une vague d’arrestations dans les bars, maquis et maisons closes, a-t-on constaté sur place.

Cette opération de patrouille a couvert essentiellement la ville de Siguiri ainsi que la sous-préfecture de Doko.

A chaud, devant un maquis où la patrouille procédait à un ratissage, le chef de mission, le colonel Mamadi Condé, Commandant du camp d’infanterie de Siguiri parle de l’objectif de ladite patrouille : « nous faisons cela pour la sécurité de la population. Car, ces lieux constitue des nids des malfrats. »

Selon, un agent de la patrouille, au cours de cette opération a sillonné les maquis, bars et lieux de prostitution de Doko et de la commune urbaine.

Une autre source nous indique qu’en plus de ces arrestations dont le nombre ne nous a pas encore été précisé, un ratissage nocturne est déjà programmé. En attendant, force est de souligner que cette patrouille mixte est le début d’un grand combat contre l’insécurité qui sévit dans la zone aurifère de Siguiri. 

Cet article Lutte anti banditisme à Siguiri: des maquis, bars et maisons closes ratissés par des patrouilles diurnes est apparu en premier sur Guinéenews.