Archief

Categories

appel de Conakry

Chema Katenin Dioubaté, encore un autre prix, l’artiste jubile !

La diva de la musique guinéenne Cheka Katenen Dioubaté gagnante du prix de la « Meilleure Artiste Féminine de Guinée de la Diaspora 2016-2017 » à Dortmund en Allemagne.

Cheka Katenen Dioubaté « CHEKAMANIA » pour ses nombreux fans. Cheka est une artiste de Guinée qui demeure à Toronto la plus grande ville du Canada, présentement cette grande diva a le vent en poupe non seulement elle est la toute première chanteuse guinéenne et la seule d’ailleurs qui a enregistré plus d’1 million de vue sur youtube avec son tube à succès Bimogo ou Bandit Guinè (https://youtu.be/jV-_FY38ZPc ).

Notre rédaction en a profité pour accueillir ses sentiments : « Je remercie tout d’abord toute l’équipe de Guinéenews© qui fait beaucoup pour les artistes guinéens, je remercie également mes parents ma famille, à tous mes fans mon manager Bouba Keshi depuis Bruxelles et Dj IKK depuis Montréal. Alors mes sentiments suite à ce prestigieux prix que j’ai reçu en Europe plus précisément en Allemagne avec la Maison de production Camara Prod, me rendent encore très fière de tout ce que j’ai accompli jusqu’ici. Après Guinée Music Award et d’autres prix que j’ai reçus de par le monde, cet autre prix comme meilleure artiste féminine de la Diaspora vient concrétiser tout cela et c’est grâce à vous tous, ma famille les medias mes fanatiques etc. Franchement, je suis très contente vraiment je vais encore redoubler d’effort pour les années à venir pour que je sois toujours la meilleure ou parmi les meilleurs dans mon pays. Sachez que je vous aime tous, vous pouvez compter sur moi je remercie tout le monde encore une fois merci à Guinéenews©. À très bientôt j’espère que nous aurons d’autres occasions . Merci »

En 2016, Cheka était nominée à Guinée Music Award et a remporté le trophée de la « Meilleure Artiste Féminine de la Guinée » et depuis elle est en demande partout jusqu’en Australie. Avec son manager le Bruxellois Bouba Keshi qui travaille très fort pour maintenir son artiste au top, ce qu’il réussit à bien faire d’ailleurs dans ce milieu difficile du showbiz.

La diva Cheka qui n’arrête d’accumuler des trophées sur trophées toujours avec cet album alléchant « BimoGo » prépare en ce moment la dédicace de son prochain album 2017-2018 qui sort très bientôt à Conakry.

Samedi le 15 uillet 2017 à Dortmund en Allemagne où Cheka était invitée pour la 4e édition de l’événement « Nuit Des Bazins » organisé par structure Camara Prod, a reçu cette fois le prix de la « Meilleure Artiste Féminine de la Diaspora 2016-2017 », quelle prouesse de la part de cette belle et grande chanteuse guinéenne !

Grande bosseuse elle n’arrête de nous épater avec ses excellents nombreux et beaux clips qu’elle vient juste de lancer la semaine dernière l’un d’entre eux Foya ( Fake ), cliquez sur le lien suivant pour le voir absolument :

https://youtu.be/Um3D4JBT1_k.

Pour tout booking ou pour toute invitation adressez- vous à son manager Bouba Keshi sur Facebook Messenger plus pratique et plus simple.

DJ IKK

Environnement : À peine déguerpi, le reboisement commence à Demoudoula

Après les opérations de déguerpissement entamées sur le site de la forêt de Démoudoula, le ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, multiplie les efforts pour restaurer cette zone réservée. Ce mardi, 25 juillet 2017, avec l’appui du Corps des conservateurs de la nature, 5.000 plants d’acacia masium ont été reboisés sur une superficie de deux hectares, a-t-on remarqué sur place.

Pour le Colonel Namory Keïta, directeur du corps des conservateurs de la nature, leur action de ce jour constitue à restaurer et sécuriser la zone pour une pérennisation du site.

Selon Moussa Hawa Keïta, l’objectif est de faire pousser des arbres partout où les bâtiments ont été démolis. « La forêt de Démoudoula est un cas particulier. Une forêt a été décampé, un marigot remblayé et cela constitue une entrave pour l’environnement », a-t-il savoir avant d’affirmer la volonté du ministère de l’Environnement à faire respecter l’engagement pris personnellement par le chef de l’Etat, Alpha Condé.

A en croire le colonel Namory, six hectares de cette forêt dévastée par des infrastructures immobilières ont été reboisés depuis le début de ce mois de juillet. Plus loin, il affirmera : « Nous n’allons pas nous limiter là vu la dégradation poussée de cet endroit. Nous comptons poursuivre cette action avec d’autres financements en cours ».

En plus de ces mesures entreprises, le corps des conservateurs de la nature entend mettre les bouchées doubles quant à la sécurisation des lieux. Ce, à travers le déploiement des pelotons pour le suivi des plans. « Parce que nous savons que des gens mal intentionnés sont capables de venir saboter nos actions », conclu-t-il.

A souligner que ces actions bien que salutaires sont critiquées par certains citoyens et politiciens de la place. Ils estiment que le gouvernement n’aurait pas choisi la bonne période, c’est-à-dire, la saison pluvieuse pour mettre les habitants de la zone dehors.

Insécurité à Conakry : Un mort dans une attaque à main armée, à Yatayah

Un groupe de bandits armés s’est attaqué à une boutique ce lundi 17 juillet 2O17 aux environs de 19 heures au quartier Yatayah T6 dans la commune de Ratoma. Attaque au cours de laquelle le propriétaire de la boutique a été tué et des millions de francs guinéens emportés par les malfrats qui ont réussi à s’en fuir, a appris Guinéenews© de sources proches de la victime.

Les bandits ont tiré plusieurs balles. Touché dans la fusillade, le propriétaire de la boutique Madou Bailo Bah, la trentaine a succombé à ses blessures, selon des témoins.

Le frère de la victime Michael Diallo relate les faits : « J’étais dehors ent rain de prendre de l’air quand subitement ont surgit quatre hommes dont trois qui étaient armés jusqu’aux dents avec des armes automatiques. Ils ont essayé de rentrer en nous insultant c’est là qu’ils ont tiré à bout portant. C’est dans cette confusion que l’un d’entre nous le nommé Mamadou Bailo Bah a été touché », relate le rescapé.

Dans l’assaut, les malfrats ont réussi à partir avec des millions de francs guinéens et des objets en valeurs poursuit Michael Diallo.

« Après qu’ils nous ont insultés et intimidés, plusieurs jeunes du quartier, ils sont rentrés dans la boutique prendre beaucoup d’argent et des objets et se sont enfuis dans leur véhicule. C’est après 10 à 15 mn qu’on a vu arriver la BAC 13 », déplore-il.

« C’est la deuxième attaque en deux semaines. Mais cette fois-ci les bandits sont venus avec l’intention de tuer », affirme la victime.

« Nous étions très terrifiés parce que c’est la deuxième attaque en deux semaines. La première fois, ils ont pris de l’argent près de 30 millions et une dizaine de téléphones. Mais ce lundi ils sont venus dans l’intention de faire du mal parce qu’ils nous ont dit de rentrer qu’ils vont nous tuer tous », poursuit-il.

« Nous disons à l’autorité de prendre ses responsabilités. La sécurité c’est le rôle régalien de l’État. Il doit assurer la sécurité de la population pour que les gens puissent vivre paisiblement et continuer leurs activités », c’est l’appel que Michael Diallo lance à l’État.

Selon la même source, une enquête a été ouverte pour retrouver les responsables de l’attaque.

Exclusif : Des hauts cadres de l’État, officiers de l’armée et « hommes d’affaires » épinglés pour blanchiment d’argent

Presqu’un an après son opérationnalisation, la cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF), a procédé à l’investigation de plusieurs présumées affaires de crimes économiques relatives au blanchiment d’argent. Telle est l’information que Guinéenews© a apprise de plusieurs sources concordantes.

Selon nos informations, au moins 13 personnes sont concernées par cette première phase d’enquête. Parmi elles, l’on cite notamment des hauts cadres de l’État, des officiers des forces armées guinéennes et des « hommes d’affaires ». Ces personnes sont soupçonnées de crime économique en bande organisée, en filigrane le blanchiment d’argent, au regard de l’énormité de leurs biens immobiliers, des sociétés fictives et des montants faramineux d’argent en francs guinéens et en devises étrangères dont elles possèdent dans leurs comptes bancaires en Guinée.

À en croire nos sources d’information, le réquisitoire introductif a été fait depuis le 25 août 2016. Et la première comparution des prévenus a eu lieu 5 septembre de la même année. Suite à cette première comparution, un mandat de dépôt a été livré contre certains suspects à la même date. Mais ceux-ci ont bénéficié d’une liberté provisoire mais placés sous contrôle judiciaire après le paiement d’une caution de cinquante millions de francs guinéens (50.000.000 GNF) sous la houlette de Sidy Souleymane N’diaye, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Dixinn. Le 6 septembre 2016, les débats de fond ont eu lieu avant que le dossier ne soit communiqué au parquet le 31 octobre 2016, rapportent nos sources.

Interrogé par votre quotidien électronique Guinéenews©, le procureur général près de la cour d’appel de Conakry, Moundjour Chérif, a confirmé la nouvelle. « En matière d’infraction économique, la CENTIF, composée d’économistes, de magistrat et d’officiers de police judiciaire peut ouvrir une enquête pour traquer le réseau de blanchiment d’argent en collaboration avec les autres pays membres de la CEDEAO. Sur la base des résultats de leur enquête préliminaire et détenant suffisamment de preuves, la cellule d’investigation a saisi le procureur général près le tribunal de première instance de Dixinn, qui, à son tour, a saisi le juge d’instruction pour mettre les prévenus sous contrôle judiciaire. La CENTIF travaille avec des banques qui sont tenues de donner des informations sur les avoirs de ces prévenus pour des fins d’enquête judiciaires…. », a déclaré M. Chérif au téléphone de Guinéenews©.

Sur l’identité des personnes concernées par cette enquête, le procureur général n’a pas voulu se prononcer là-dessus, car dit-il, le dossier est sous instruction judiciaire. Toutefois, il a précisé que des « hommes d’affaires », des hauts cadres de l’État ainsi que des officiers de l’armée se trouvent sur la liste des prévenus. Parmi eux, Guinéenews© a appris que deux frères évoluant dans le secteur du diamant en Angola ont réussi à justifier l’origine de leurs fonds et ne sembleraient pas être inquiétés.

A l’instar des autres pays de la sous-région ouest africaine, la CENTIF a été rendue opérationnelle depuis le 23 juin 2016. Selon les informations officielles, la mission assignée à la cellule nationale de traitement des informations financières conformément aux termes de la loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux en République de Guinée et celle relative à la lutte contre le financement du terrorisme est de mettre en œuvre, la politique nationale conformément aux traités et convention internationaux auxquels la Guinée a  adhérés de façon souveraine.

Spécifiquement, elle recueille, analyse et traite les renseignements propres à établir l’origine des transactions ou la nature des opérations faisant l’objet de déclarations de soupçons auxquelles sont astreintes les personnes assujetties notamment, la BCRG (banque centrale de la république de Guinée), le Trésor Public, les banques primaires, les ONG (organisations non gouvernementales et les entreprises et professions non financières désignées (EPNFD).

Elle reçoit toutes les informations liées à l’accomplissement de sa mission notamment celles communiquées par les autorités de contrôle et des officiers de police judiciaire. Aussi, elle requiert la communication par les assujettis, ainsi que toute personne physique et morale, susceptibles de permettre d’enrichir les déclarations de soupçon.

En fin, elle fait ou fait faire des études périodiques sur l’évolution des techniques utilisées aux fins de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en proposant des réformes nécessaires au renforcement de l’efficacité de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Cet article Exclusif : Des hauts cadres de l’État, officiers de l’armée et « hommes d’affaires » épinglés pour blanchiment d’argent est apparu en premier sur Guinéenews.