Archief

Categories

aplication

Guinée : Dr Faya Millimono à propos des manifestations de rue

 « C’est un jeu qui me parait très dangereux…»

Face au non-respect des derniers accords politiques, l’opposition dite républicaine, menace de nouveau de descendre dans la rue pour exiger l’application effective desdits accords. Pour Dr Faya Millimono du Bloc Libéral (BL), descendre de nouveau dans la rue est dangereux en ce sens que ça ne mettrait pas fin à « l’assassinat des militants » de l’opposition.

« C’est effectif que la plupart des accords ne sont pas encore respectés. Où est-ce que le problème se trouve, personnellement j’ignore. Parce que je n’appartiens pas au comité de suivi. Nous avons été, de facto, exclus de ce processus parce que nous n’étions pas d’accord avec le point 2 des accords. Au jour d’aujourd’hui, je ne peux pas me prononcer sur la responsabilité des acteurs. C’est normal que dans une démocratie lorsqu’une entité n’est pas d’accord avec un Etat, conformément à nos textes de loi, qu’elle puisse manifester. Ce qui est de droit », estime le leader du BL.

Pour lui, il appartient à l’opposition républicaine d’examiner la question. « Nous avions participé à toutes les manifestations par le passé. Ce que nous avions déploré, c’est la stratégie qui avait manqué et surtout la fermeté. Parce que lorsqu’en principe, vous descendez dans la rue pour un état de fait, dans le cadre d’une manifestation pacifique, lorsqu’un de vos militants est tué, vous devez aller jusqu’au bout. Mais c’était devenu en fait une sorte de jeu de pingpong. On sort dans la rue, on tue deux ou trois de nos militants, on rentre, on organise leur enterrement et puis on ressort », déplore Dr Faya Millimono qui  ne semble pas partager cet avis.

« C’est un jeu qui me parait très dangereux. Il est dangereux dans le sens que ça ne met pas fin à la mort, à l’assassinat de nos militants. Ce qu’il faut que l’opposition, probablement, change comme stratégie, c’est d’être claire avec le pouvoir en place. En effet, lorsque nous organisons des manifestations pacifiques, ce qui est de droit, et que la violence est exercée sur les manifestants pacifiques, qu’il y ait bain de sang ou mort d’homme, on ne peut plus reculer aussi longtemps que l’autorité qui bafoue le droit est en place », a fait savoir Dr Faya.

La marche n’est donc pas opportune ? « Je ne dis pas qu’elle n’est pas opportune parce que, comme je l’ai dit, il m’est difficile de situer les responsabilités quant au manque d’application des accords aujourd’hui. Parce qu’étant de ceux qui ont contesté le point 2, et qui ont, de facto, été exclus de l’ensemble du processus, nous ne savons pas au niveau du comité de suivi qui est responsable de quoi et qui est donc en train d’empêcher que les accords soient respectés », répond le président du BL.

L’opposition dite républicaine qui s’était mise d’accord avec la mouvance pour voter le point 2 des accords au parlement n’est-elle pas tombée dans ses propres pièges ?

La réponse de Dr Faya Millimono est sans ambages : « De mon point de vue, je pense que l’opposition est tombée dans le piège dans la mesure où, lorsque l’opposition s’est rendue au Palais du peuple, c’était pour élaborer les modalités d’application des accords. Ce n’était pas pour faire évoluer les lois. On sait que faire évoluer les lois implique l’obtention d’une majorité avec la collaboration de ceux qui ont tendu le piège. Il est clair qu’une fois dans le piège, ceux qui ont tendu le piège ont une porte de sortie pour dire : ça ne dépend plus de nous, si par exemple la Cour Constitutionnelle renvoie pour une deuxième, troisième ou une quatrième lecture de la même loi. En ce moment là, l’opposition n’a pas tellement, en tout cas par rapport au point 2, quelqu’un à blâmer. Je veux dire une partie de l’opposition parce que nous sommes de l’opposition. On ne s’était pas prêté à ce jeu. C’est pourquoi on s’était d’ailleurs vigoureusement opposé à la confiscation des droits et libertés des populations. Ce qui était un danger supplémentaire à ce piège qui a été tendu ».

Cet article Guinée : Dr Faya Millimono à propos des manifestations de rue est apparu en premier sur Guinéenews.