Archief

Categories

annonces

Guinée : Les promesse mirifiques et mirobolantes de Kassory Fofana

Lors de la dernière sortie de Kassory au Palais du Peuple devant les femmes du RPG, l’ancien argentier de Lansana Conté était en verve, c’est le moins qu’on puisse dire, et pour cause, il aurait décroché le gros lot en Chine pour financer tous les projets de développement ambitionnés par la Guinée pour sortir de l’ornière. Il était si enthousiaste qu’il a même mis les pieds dans le plat en égratignant et écorchant tout le monde, en particulier la presse, en se demandant qu’il ne sait pas si la presse a des yeux pour ne pas voir tout ce que Alpha Condé est en train de faire pour son pays. Dans ses envolées lyriques, Kassory a abordé les sujets agréables à entendre :

Sur la fourniture et l’exportation de l’électricité, le barrage de Soapiti, dont la réalisation coûtera 1 milliard et demi de dollars, va inonder la Guinée de lumière et que ce barrage va rapporter des devises. C’était bon à entendre, mais il doit rassurer et certifier que cette rentabilité sera réelle, parce que ce milliard et demi de dollars sera une facture salée pour la postérité, si jamais Soapiti faisait four et fiasco comme Garafiri et Kaléta. On avait déjà entendu que Garafiri allait exporter du courant et même que, une fois le courant lancé, les ampoules allaient éclater. Si cela n’a pas été vérifié de Garafiri, cela a été constaté de Kaléta avec des incendies tous azimuts. Les matériels et équipements électriques utilisés en Guinée ne sont pas en conformité avec l’électricité produite. En plus, à peine lancé, la question d’étiage s’est posée en saison sèche, et aucune mesure de correction n’est connue. On espère qu’il n’en sera pas de même avec Soapiti, une fois la commercialisation lancée. Il faut attendre pour en juger…

Sur l’agriculture et l’élevage et autres: Après plus de 500 mille hectares d’anacarde sur l’ensemble du pays, on parle d’à peu près le même nombre d’hectares de café Arabica que le Fouta va produire pour la rentrée des devises. On a encore entendu Alpha parler de l’élevage des bœufs de plus de 700 à 800 kg dans des enclos avec nourritures industrielles pour éviter la divagation, de l’élevage des porcs, des volailles, des poissons, en un mot, on a entendu de tout pour la création des emplois dans tous les domaines pour que les Guinéens restent chez eux.

En attendant, la première urgence est le casse-tête sur les routes dégradées de Conakry. Pour éviter les embouteillages, Kassory dit que le financement est obtenu et le imminent est imminent. Là, il faut ajouter que si le centre directionnel de Koloma sera un jour effectif pour déconcentrer l’administration, il faudrait penser aux ponts aériens ou échangeurs sur tout le long de la route Le Prince, à tous les grands carrefours de toutes les transversales, jusqu’à Kagbélén.

La seconde urgence est dans la gestion des ordures. Sans les usines d’incinération dans chaque commune de la capitale, rien ne peut permettre de se débarrasser des ordures, et ce n’est pas sortir les militaires pour des opérations ponctuelles médiatisées qui résoudrait la question , ça n’est même pas de leur ressort.

Tout semble être dans les priorités, mais il y a un gros os tendineux : On apprend que la CAN de 2023 sera à 24 participants, il faut pour cela au minimum 6 stades. Des soucis supplémentaires imprévus, et le COCAN n’est toujours pas fonctionnel. Le financement additionnel est-il dans les priorités ?

Ce qui empêche de croire à ces promesses mirifiques et mirobolantes est un os plus costaud : la corruption. Si la corruption n’est pas « désinstitutionnalisée », si elle reste impunie, tout irait à vau-l’eau, comme au Brésil.

Méthode Coué ou château en Espagne ? on ne peut pas empêcher Alpha et Kassory d’avoir des rêves, mais si la lutte contre la corruption est entamée, on pourrait envisager ou voir les choses autrement.

En attendant, qu’on nous laisse le loisir « d’avoir les yeux pour ne rien voir », n’en déplaise à Ibrahima Kassory Fofana, même si une délégation du Fouta, éblouie par ces promesses, est venue apporter son soutien aux actions de Alpha Condé. Tous les Guinéens aspirent au bonheur, politique mise à part. On est d’accord avec Dalida, qui chantait : « garde-les bonbon et chocolat, si ce n’est pas pour moi, tu peux bien les offrir à une autre.. »

Lire ou relire : Palais peuple : Kassory Fofana flatte Alpha Condé et dézingue l’opposition