Archief

Categories

Anniversaire

L’UFDG célèbre les 10 ans de l’avènement de Cellou Dalein à la tête du parti

15 novembre 2007 – 15 novembre 2017. Voilà 10 ans qu’on investissait Cellou Dalein Diallo à la tête de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg). De l’eau a coulé sous le pont. Que de chemin parcouru ! Que d’acquis ! Même si le défi majeur du parti reste la conquête inéluctable du Palais présidentiel Sèkhoutouréya en 2020, se fixent les tenants de la formation en termes de perspectives.

A l’initiative du Comité national de sa jeunesse, le parti a célébré ce mardi 14 novembre ce 10e anniversaire à Conakry. C’était en présence de plusieurs invités de marque réunis dans un centre hôtelier de la place. La cérémonie était caractérisée par des témoignages sur l’actuel président du parti depuis sa désignation par feu le doyen Bâ Mamadou pour conduire les destinées de cette formation politique devenue -sous le leadership de l’ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo-, le principal parti d’opposition du pays. Toute chose ayant valu à l’homme le statut de chef de file de l’opposition guinéenne.

D’autres témoignages étaient plutôt focalisés sur Cellou Dalein Diallo dans les années 70, alors jeune cadre fraîchement sorti de l’université. Mais ces différents témoignages convergeaient sur l’humilité, le sérieux et le sens d’engagement du président de l’Ufdg.

Une vidéo-projection d’environ 15 minutes a bercé l’assistance sur le parcours politique de l’homme qu’on dit avoir fait éviter une guerre civile à la Guinée en acceptant les résultats du second tour de la présidentielle de 2010, alors qu’il surclassait de loin son potentiel challenger Alpha Condé, avec un score de 44% contre 18, mais qui a fini par le vaincre par la force des choses.

Musicalement, la partie était agrémentée par la prestation scénique de l’orchestre de Lama Sidibé entremêlée de celle de l’artiste Fodéba Bangoura, pendant plusieurs heures avant la coupe du gâteau d’anniversaire à la satisfaction du public sélect mobilisé pour la circonstance.

À l'occasion du 10e anniversaire de son avènement à la tête de l'Ufdg, l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo livre un discours que Guineenews.org se fait le plaisir d'offrir à ses valeureux lecteurs que vous êtes. À l'occasion du 10e anniversaire de son avènement à la tête de l'Ufdg, l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo livre un discours que Guineenews.org se fait le plaisir d'offrir à ses valeureux lecteurs que vous êtes.

Posted by Guineenews.org Boubahcom on Tuesday, November 14, 2017

An 54 de l’UA: l’Ambassadeur Fatoumata Kaba revient sur cette célébration à Addis et le discours du président Alpha Condé

L’Union africaine a célébré jeudi 25 mai 2017 son 54ème anniversaire à son siège à Addis-Abeba, en Ethiopie sous le thème : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». A l’occasion de cette cérémonie solennelle, c’est l’ambassadeur, Représentant permanent de la Commission, Mme. Sidibé Fatoumata Kaba qui a livré le message du président Alpha Condé, président en exercice de la Conférence de l’Union Africaine.

D’entrée de jeu, le président de l’Union africaine a rappelé le contexte de la création de l’organisation axé essentiellement sur la lutte pour l’indépendance en soutenant les mouvements de libération nationale et en relayant toutes les initiatives diplomatiques, notamment aux Nations unies, visant à condamner solennellement le fait colonial.

« Toutes ces actions se sont nourries de l’idéal panafricain. Cinquante-quatre ans après la réunion historique d’Addis-Abeba, ce qui prouve bien la vitalité du panafricanisme, l’Afrique a jeté les bases de l’Union africaine qui sur de nombreux points, tranche avec l’OUA», a indiqué dans son allocution le président Alpha Condé.

Si l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) visait la libération des pays sous domination coloniale, l’Union africaine s’accentue sur le renouvèlement  et la consolidation du projet d’intégration politique et économique dont les bases avaient été jetées à Addis-Abeba lors de la création  de l’organisation.

Le président Alpha Condé, par la voix de son Représentant permanent à la Commission de l’UA, l’Ambassadeur Fatoumata Kaba, souligne l’impérieuse nécessité d’instaurer sur tout le continent un climat stable et dynamique pour permettre enfin à l’UA de relever les nouveaux défis.

 « Après l’accession des Etats africains à l’indépendance, les dirigeants africains ont cherché à concrétiser dans les faits les idéaux pour lesquels ils s’étaient battus, au premier rang desquels le développement socio-économique du continent. Il est évident que l’Afrique a fait des progrès importants dans les domaines politique, social et économique. Pour assurer la promotion de la compétitivité économique de notre cher continent et créer une prospérité partagée, il est désormais impératif d’instaurer un climat à la fois stable et dynamique, fondé sur la bonne gouvernance et l’état de droit, favorable à l’investissement. La prévention des conflits et le règlement pacifique des différends à travers le dialogue et la médiation revêtent une importance cruciale pour la réalisation de l’objectif visant à faire taire les armes en Afrique à l’horizon 2020. »

De la nécessité de réformer l’Union Africaine

Pour Alpha Condé, l’autre problème auquel les pays membres de l’Union Africaine devront faire face, c’est la réforme de l’organisation : « face aux défis actuels et émergents ayant fait le constat de l’état actuel de notre organisation, une réforme de l’institution s’est avérée nécessaire pour lui permettre de centrer son action sur les domaines prioritaires ayant une portée continentale. Cette réforme se focalisera sur une meilleure division du travail entre les organes de l’Union, les Communautés économiques régionales et les Etats membres. La mise en œuvre immédiate de la réforme financière de l’Union permettra de réaliser une autonomie de financement considérable. Notre institution panafricaine, pour être crédible, ne peut plus se reposer sur l’assistance financière des partenaires. Il est temps, grand temps, de prendre nous-mêmes en charge le financement de nos propres ambitions et de nos propres rêves. »

La jeunesse, l’atout du continent

Selon le président Alpha Condé, l’Afrique est la région la plus jeune du monde, puisque deux Africains sur trois sont âgés de moins de 25 ans. Cela, dit-il, constitue un atout majeur pour le continent.

«Cet indicateur est un atout majeur pour impulser la transformation socioéconomique à travers le continent. L’accès des jeunes à la santé, à l’éducation de qualité, leur autonomisation, la lutte contre le chômage des jeunes est une réponse significative à la pauvreté et leur utilisation par les groupes terroristes. Il convient aussi d’impliquer de manière plus significative les acteurs de la société civile dans la sensibilisation de la jeunesse sur les dangers que représente le discours radical. A ce propos, la mise en œuvre de la Charte Africaine de la Jeunesse, entrée en vigueur le 8 août 2009, offre de réelles chances pour la participation effective des jeunes au processus de développement», a-t-il rappelé.

De la réforme de l’ONU pour que l’Afrique, longtemps victime d’injustice, puisse siéger enfin au Conseil de Sécurité avec au moins deux représentants permanents  

Face aux autres pays membres de l’Organisation des Nations Unies, le président en exercice de l’UA invite ses pairs à agir pour que l’injustice dont le continent est victime soit réparée notamment en exigeant à ce qu’il ait désormais au moins deux membres permanents au sein  de l’ONU.

«Sur le plan international, il est également temps de tenir compte de l’importance démographique, politique et économique de notre continent afin de reconsidérer le rôle qu’il peut et doit jouer sur la scène internationale. C’est sous cet angle que doit être abordée la question de la réforme du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies pour réparer l’injustice dont est victime le continent africain. Cette réforme devra permettre, entre autres, d’accorder au minimum deux sièges de membres permanents à l’Afrique au sein du Conseil de sécurité. »

L’autre préoccupation pour le continent évoquée dans l’intervention du patron de l’Union africaine, c’est l’émigration, la crise des refugiés et des personnes déplacées.

« Les conflits en Afrique continuent de provoquer le déplacement massif des populations, ce qui est à l’origine de nombreuses crises humanitaires. Il est évident que les migrants, ainsi que les réfugiés sont des êtres humains qui ont droit au respect de leur dignité et à la protection de leurs droits comme tout-un-chacun », a-t-il ajouté.

Les NTIC, un moyen d’électrifier le continent

Pour stimuler la croissance économique et tirer pleinement avantage de la science et de la technologie, Alpha Condé soutient que la seule alternative valable et viable pour l’Afrique, reste l’électrification qui doit être une priorité.

« L’accès pour tous à l’énergie et plus particulièrement à une énergie propre est primordial pour l’industrialisation et la transformation structurelle du continent. A cet égard, je me réjouis des nombreux projets en cours de réalisation dans le cadre de l’initiative africaine sur les énergies renouvelables. L’utilisation de nouvelles technologies de l’information et de la communication est tributaire de la facilité d’accès à l’électricité », a-t-il conclu.

Par ailleurs, il faut rappeler que les cérémonies de commémoration de ce 54ème anniversaire de l’organisation panafricaine ont été marquées, selon l’Ambassadeur de Guinée à Addis-Abeba, par une série de communications ayant porté sur plusieurs thématiques dont, entre autres, l’historique de la création de l’OUA ; les défis de la décolonisation ; la transformation de l’OUA en Union Africaine ; l’Agenda 2063 et son premier plan décennal ; les différents instruments juridiques adoptés dans le domaine de la démocratie, de la gouvernance, la Charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples ; les questions de paix et de sécurité. Sans oublier le thème de l’année : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse » de même que les 4 piliers du dividende démographique : l’emploi et l’entrepreneuriat ; la santé et le bien-être ; l’Education et le développement des compétences ; la Gouvernance et la participation civique des jeunes.

Chacun de ces exposés a été suivi de discussions fructueuses entre les participants à cette journée dédiée à l’UA, a indiqué la Représentante guinéenne auprès de l’institution panafricaine.

Et pour terminer cet UA Day en apothéose, a-t-elle confié à Guinéenews au bout du fil, un concert haut de gamme a été organisé dans l’après-midi puis un diner africain au cours duquel chaque région, chaque pays a présenté sa meilleure spécialité gastronomique. Le clou final a été la coupe du gâteau d’anniversaire par l’Ambassadeur, Fatoumata Kaba en compagnie de ses collègues diplomates présents à ces festivités du 54ème anniversaire de l’UA à Addis-Abeba.

Une dépêche de Camara Moro Amara en collaboration avec Alhassane Bah 

 

Cet article An 54 de l’UA: l’Ambassadeur Fatoumata Kaba revient sur cette célébration à Addis et le discours du président Alpha Condé est apparu en premier sur Guinéenews.

Siguiri: le RPG s’active pour la commémoration en différé du retour d’Alpha Condé en Guinée

Le bureau RPG de Siguiri s’apprête à commémorer en différé la date du 17 mai 1991 qui correspond au retour au bercail d’Alpha Condé du temps du CTRN, un an avant l’instauration officielle du multipartisme intégral en République en Guinée, a-t-on constaté ce samedi 20 mai.

Le siège du RPG, situé à quelques mètres du grand marché de Siguiri est le cadre qui va accueillir les festivités de cette commémoration du come-back du président Alpha Condé à Conakry.

Sur les raisons ayant provoqué ce report ainsi que l’état d’avancement des préparatifs et de la mobilisation, Moussa Gnalén Sacko qui est le président de la commission d’organisation, explique que c’est compte tenu du délai très court qui existait entre la date le choix de Siguiri par le BPN et celle des festivités. Il fallait donc nécessairement décaler la date afin de mieux réussir l’organisation de ce grand anniversaire, a-t-il justifié avant d’annoncer que l’ensemble des couches sociales de Siguiri ont déjà reçu leurs cartons d’invitation.

D’après nos informations, plus d’une centaine de personnalités parmi lesquelles plusieurs membres du gouvernement prendront part le 23 mai prochain à Siguiri, ce bastion historique du RPG, à ces festivités anniversaires marquant le retour d’Alpha Condé en Guinée.

Cet article Siguiri: le RPG s’active pour la commémoration en différé du retour d’Alpha Condé en Guinée est apparu en premier sur Guinéenews.

Retour ‘’triomphal’’ d’Alpha Condé à Conakry le 17 mai 1991 : le RPG veut remettre ça

Le RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir s’apprête à célébrer le 17 mai 1991, date marquant le retour ‘’triomphal’’ d’Alpha Condé en Guinée. C’est le Secrétaire général du parti, Dr. Saloum Cissé qui l’a annoncé ce samedi 29 avril à la faveur de l’Assemblée générale à Gbessia.

A en croire le premier Vice-président de l’Assemblée nationale, Dr. Saloum Cissé, la date du 17 mai 1991 est un jour inoubliable pour les militants du RPG. «Lorsque le RPG a été créé, il y a eu une lutte très sensible qu’on appelle la clandestinité. En ce moment, les partis politiques n’étaient pas agréés, toutes les structures de notre parti ont été installées dans la clandestinité», a-t-il rappelé.

Poursuivant Dr. Saloum Cissé a encore annoncé que la fête du 17 mai prochain va être commémorée avec un cachet spécial.  La direction générale du parti  entend mettre à la disposition des militants et des responsables un récit qui retrace l’historique du retour d’Alpha Condé en Guinée.  

«Lorsque le Pr. Alpha Condé a décidé de venir en Guinée, cela troublait, à l’époque, le pouvoir militaire d’alors s’était opposée à ce retour du Pr. Alpha Condé au bercail. Vous savez dans quelle circonstance il est arrivé en Guinée et dans quelle circonstance, les militants lui ont réservé une réception exceptionnelle. Encore est-ce que vous savez dans quelle circonstance il est allé à la grande Mosquée Fayçal pour s’acquitter de son devoir religieux. C’est pourquoi,  cette date est une date référentielle pour le RPG. C’est ce jour que le baptême du feu du RPG a eu lieu. C’est ce jour-là que le monde entier a su que le RPG existe en Guinée. Donc, quand cette date approche, la direction nationale du parti ne peut pas rester indifférente. Nous voulons que la fête de cette année soit vraiment spéciale, soit une fête avec un cachet tout spécial. Nous allons tout faire pour qu’un document soit fait et partagé à tous les militants et responsables du parti pour essayer de retracer le récit des évènements. Le 17 mai est une date historique pour le RPG. Nous demandons aux jeunes, femmes et vieux de se mobiliser à cet effet», a-t-il en exhorter les militants en substance.       

Cet article Retour ‘’triomphal’’ d’Alpha Condé à Conakry le 17 mai 1991 : le RPG veut remettre ça est apparu en premier sur Guinéenews.

Conakry: l’anniversaire du Roi Willem Alexander des Pays-Bas célébré en présence des autorités

L’anniversaire du Roi Willem Alexander des Pays-Bas a été célébré en apothéose ce jeudi 27 avril à Conakry. La cérémonie commémorative a été rehaussée par la présence des autorités guinéennes,  celle des diplomates ainsi que des ressortissants du pays, a-t-on constaté sur place.

Très ravi, le consul du Royaume des Pays-Bas en Guinée, Fadi Wazni a indiqué dans son intervention festive, que cette fête correspond à l’anniversaire de son altesse le Roi Willem Alexander avant de se réjouir de la relation qui existe entre les deux pays. «Le Royaume des Pays Bas se réjouit d’être en très bonne relation avec la République de Guinée. Ceci est matérialisé par un certain nombre de programmes de coopération dont certains ont été exécutés durant l’année écoulée. Il s’agit notamment de la construction de cinq petits ponts dans la banlieue de Conakry, l’appui d’experts néerlandais à des PME guinéennes et des programmes en cours dans le domaine de la santé».

Poursuivant, il a annoncé la signature imminente d’un protocole d’accord sur l’immigration des personnes entre nos deux Etats. «C’est une tradition aux Pays Bas de célébrer cette journée de manière festive. Mais cette année en Guinée, nous n’avons pas le cœur trop à la fête à cause des troubles qui ont surgi dans la région de Boké où nous intervenons dans le cadre de nos activités industrielles et commerciales. Des cas de blessés et de morts sont à déplorer. A toutes les victimes, nous adressons nos messages de compassion. Nous prions que la situation s’apaise et que des solutions aux problèmes posés soient trouvées. La Guinée est et restera une terre d’accueil», a-t-il affirmé.

Le gouvernement guinéen, à travers son ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, Makélé Camara, a rappelé que les relations diplomatiques entre la Guinée et les Pays-Bas remontent seulement à novembre 2015. Cependant, a-t-elle fait remarquer, beaucoup de réalisations ont été faites, au nombre desquelles, la signature de la convention de La Haye, la participation de la Guinée au business-day à La Haye, les ateliers de formation pour les acteurs portuaires, la joint-venture entre une compagnie guinéenne Manids et Touroul de Hollande, l’accélération du programme de la gestion intégrée des ressources en eau, le financement de l’enlèvement des épaves du Port de Conakry, la participation des Pays-Bas à l’aide multilatérale en faveur de la Guinée au sein de l’Union Européenne (…).

Devant les invités habillés majoritairement en rose, Makalé Camara a exprimé la profonde gratitude du gouvernement guinéen à celui néerlandais pour ses efforts consentis à l’endroit de notre peuple. Il s’agit entre autres de l’inscription récente de la Guinée sur la liste des pays clients devant bénéficier de l’aide publique au développement du Royaume des Pays-Bas.

Faisant allusion à l’actualité concernant les cas de violences enregistrés à Boké, Makalé Camara rappelle : « Il est vrai aujourd’hui, qu’en investissant, il faut penser aux risques.  Ces risques sont maîtrisables, nous avons l’exemple de Boké, nous déplorons vivement les cas de morts. Nous souhaitons que le contenu de nos conventions soit respecté par toutes les parties. Car, le premier capital d’un pays, ce sont ses ressources humaines qu’il faut sauvegarder par tous les moyens. C’est pourquoi, en investissant dans les Etats comme le nôtre, cela prévient les affres que nos enfants connaissent à travers l’immigration dans le désert ou dans la Méditerranée. Tout être vivant a besoin de développement ou d’un minimum de prospérité vitale pour pouvoir se fixer dans les pays comme les nôtres. Alors, en investissant dans le développement dans nos Etats, cela préviendra certainement nos enfants de se ruer vers l’or qu’ils ne trouvent jamais», a estimé la cheffe de la diplomatie guinéenne.  

Cet article Conakry: l’anniversaire du Roi Willem Alexander des Pays-Bas célébré en présence des autorités est apparu en premier sur Guinéenews.

Anniversaire: BONAGUI célèbre ses 30 ans en présence des autorités guinéennes

1987-2017, cela fait 30 ans que la Société des Boissons Non Alcoolisées (BONAGUI) arrivait en Guinée. La cérémonie commémorative s’est déroulée mercredi 26 avril à l’hôtel Sheraton en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Mamadi Youla, a-t-on constaté sur place.  

Très heureux, le Directeur Général de BONAGUI, Jean Ntambwe, a exprimé sa volonté à servir l’ensemble de la population guinéenne à travers tout le pays. « Lorsque vous avez soif, vous tendez seulement la main et vous avez de quoi vous rafraichir à travers Coca-Cola», ambitionne-t-il.   

«Nous sommes heureux de vous accueillir cet après-midi pour célébrer ensemble un grand moment de l’histoire de notre évolution. Ce qui est important, c’est que nous avons tenu à faire participer à cette fête anniversaire tous ceux qui ont bâti cette histoire afin qu’ils montrent à travers des témoignages, l’impact qu’ils ont eu  tant au niveau de leur économie que de la communauté. Nous allons investir de manière importante car nous accompagnons la population guinéenne qui continue à grandir. Nous voulons que partout où vous vous trouvez en Guinée, lorsque vous avez soif, vous tendez seulement la main et vous avez de quoi vous rafraichir à travers Coca-Cola», s’est fermement s’engagé M. Jean Ntambwe.

La Fondation de la Première Dame de la République représentée à cette fête par l’épouse du Premier Ministre, Mme Youla Hawa Barry,  a indiqué dans son discours de circonstance que la société BONAGUI est un partenaire privilégié de la Fondation FCDK PROSMI.

«En commémorant ce jour, les 30 années d’existence de BONAGUI en Guinée, je tiens à rappeler certains défis que la société a relevés. Il s’agit entre autres de sa participation effective à l’amélioration du tissu social et économique, de l’autonomisation de la femme ainsi que de son implication dans la création massive des emplois. Parmi le lot de ses actions, permettez-moi de mettre un accent particulier sur l’engagement de la société en matière de santé, dans l’opération concernant les malades de la cataracte».

Dans son intervention, le Président du Groupe Equatorial Coca-Cola Bottlint Compagny, M. Alfonso Libano, après avoir remercié les membres du gouvernement, les représentants des ambassades, ses actionnaires, ses collaborateurs, ses distributeurs et ses clients, a rappelé que la BONAGUI emploie plus de 5 000 personnes et 50 mille autres indirectement.

S’exprimant sur la période de crise liée à la maladie qui a frappé la Guinée, M. Libano dira que le peuple de Guinée l’a pu surmonter main dans la main. «Nous avons tous vécu la terrible épidémie Ebola, un scénario au-delà du pire que nous pouvions imaginer et nous l’avons surmontée, en travaillant main dans la main, en se soutenant les uns les autres et en étant présents les uns pour les autres. La BONAGUI a été un exemple de discipline, de savoir-faire et de savoir-agir dans une situation très difficile».

Plus loin, M. Alfonso Libano a rappelé que grâce à la Fondation de la première Dame de la République, 250 patients ont recouvré la vue après avoir subi une opération de  la cataracte en mars 2017. « Nous avons également fait un don de plusieurs équipements médicaux à l’hôpital Donka et deux autres containers arriveront les mois à venir.», a-t-il annoncé. Et d’ajouter : « aux côtés de The Coca-Cola Africa Foundation, nous avons permis à 200 femmes de s’émanciper, 200 autres dans les mois à venir, grâce à une formation en gestion des ventes».  

Cet article Anniversaire: BONAGUI célèbre ses 30 ans en présence des autorités guinéennes est apparu en premier sur Guinéenews.

Anniversaire: BONAGUI célèbre ses 30 ans en présence des autorités guinéennes

1987-2017, cela fait 30 ans que la Société des Boissons Non Alcoolisées (BONAGUI) arrivait en Guinée. La cérémonie commémorative s’est déroulée mercredi 26 avril à l’hôtel Sheraton en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Mamadi Youla, a-t-on constaté sur place.  

Très heureux, le Directeur Général de BONAGUI, Jean Ntambwe, a exprimé sa volonté à servir l’ensemble de la population guinéenne à travers tout le pays. « Lorsque vous avez soif, vous tendez seulement la main et vous avez de quoi vous rafraichir à travers Coca-Cola», ambitionne-t-il.   

«Nous sommes heureux de vous accueillir cet après-midi pour célébrer ensemble un grand moment de l’histoire de notre évolution. Ce qui est important, c’est que nous avons tenu à faire participer à cette fête anniversaire tous ceux qui ont bâti cette histoire afin qu’ils montrent à travers des témoignages, l’impact qu’ils ont eu  tant au niveau de leur économie que de la communauté. Nous allons investir de manière importante car nous accompagnons la population guinéenne qui continue à grandir. Nous voulons que partout où vous vous trouvez en Guinée, lorsque vous avez soif, vous tendez seulement la main et vous avez de quoi vous rafraichir à travers Coca-Cola», s’est fermement s’engagé M. Jean Ntambwe.

La Fondation de la Première Dame de la République représentée à cette fête par l’épouse du Premier Ministre, Mme Youla Hawa Barry,  a indiqué dans son discours de circonstance que la société BONAGUI est un partenaire privilégié de la Fondation FCDK PROSMI.

«En commémorant ce jour, les 30 années d’existence de BONAGUI en Guinée, je tiens à rappeler certains défis que la société a relevés. Il s’agit entre autres de sa participation effective à l’amélioration du tissu social et économique, de l’autonomisation de la femme ainsi que de son implication dans la création massive des emplois. Parmi le lot de ses actions, permettez-moi de mettre un accent particulier sur l’engagement de la société en matière de santé, dans l’opération concernant les malades de la cataracte».

Dans son intervention, le Président du Groupe Equatorial Coca-Cola Bottlint Compagny, M. Alfonso Libano, après avoir remercié les membres du gouvernement, les représentants des ambassades, ses actionnaires, ses collaborateurs, ses distributeurs et ses clients, a rappelé que la BONAGUI emploie plus de 5 000 personnes et 50 mille autres indirectement.

S’exprimant sur la période de crise liée à la maladie qui a frappé la Guinée, M. Libano dira que le peuple de Guinée l’a pu surmonter main dans la main. «Nous avons tous vécu la terrible épidémie Ebola, un scénario au-delà du pire que nous pouvions imaginer et nous l’avons surmontée, en travaillant main dans la main, en se soutenant les uns les autres et en étant présents les uns pour les autres. La BONAGUI a été un exemple de discipline, de savoir-faire et de savoir-agir dans une situation très difficile».

Plus loin, M. Alfonso Libano a rappelé que grâce à la Fondation de la première Dame de la République, 250 patients ont recouvré la vue après avoir subi une opération de  la cataracte en mars 2017. « Nous avons également fait un don de plusieurs équipements médicaux à l’hôpital Donka et deux autres containers arriveront les mois à venir.», a-t-il annoncé. Et d’ajouter : « aux côtés de The Coca-Cola Africa Foundation, nous avons permis à 200 femmes de s’émanciper, 200 autres dans les mois à venir, grâce à une formation en gestion des ventes».  

Cet article Anniversaire: BONAGUI célèbre ses 30 ans en présence des autorités guinéennes est apparu en premier sur Guinéenews.