Archief

Categories

animation socioéducative

Conakry: c’est parti pour le forum international sur l’animation socioéducative

Le forum international sur l’animation socioéducative a démarré ce mercredi 24 mai à Conakry. C’est le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Moustapha Naïté qui a présidé le lancement des travaux dudit forum. Il a avait à ses côtés, ses homologues de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Sanaba Kaba et de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby.    

Les Francas, un des partenaires du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, représentée par Mme Michelle Bureau, déléguée nationale chargée des Pays de la Loire, a indiqué dans son intervention que l’éducation est un défi universel et tous les Etats doivent  consacrer des moyens importants pour le relever.

 Selon elle, pour relever les défis de l’éducation, la famille et la communauté sont le premier lieu d’éducation et la première source. A cela, a-t-elle dit, vient le rôle de l’Etat à travers son système scolaire.

Dans ses explications, Mme Michelle Bureau a indiqué que l’éducation formelle s’appuie sur les enseignements scolaires alors que  l’éducation non formelle, quant à elle, s’appuie sur les activités socio-éducatives pour favoriser les transmissions, les apprentissages et la construction de compétences.

Dans un discours laconique, le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, connu par son franc-parler, a affirmé que la Guinée est plongée dans une espèce de corruption morale dont sa jeunesse subie les conséquences. «Il est difficile de faire porter les jeunes des valeurs qui sont foulées aux pieds par l’ensemble de la société», a-t-il dénoncé.

Pour le ministre Gassama Diaby, la meilleure façon de porter les valeurs, est de les appliquer et les mettre en œuvre. «Que l’éducation soit formelle ou qu’elle soit informelle, si nous n’avons pas ensemble le désir de faire une communauté, de faire une société, les valeurs individuelles seront fragilisées par la complexité de ce que nous devons construire ensemble comme communauté», a fait savoir le ministre Gassama Diaby.     

Dans son allocution de circonstance, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Moustapha Naïté a rappelé que  depuis 2011, son département s’est lancé dans un vaste chantier de relance des activités socioéducatives en Guinée à travers un projet innovant et structurant de formation de professionnels en animation socioéducative et de renforcement du cadre règlementaire du secteur.

 A en croire le ministre Naïté, l’exécution avec succès des activités de ce projet, a permis de former un pool de 21 formateurs et de mettre à la disposition de toutes les communes urbaines de la Guinée de 885 jeunes animateurs maîtrisant les principes et les techniques de l’animation de groupes et capables d’accomplir des missions d’intérêt général et d’apporter savoir-faire et innovation dans la conception et la mise en œuvre des politiques et programmes de développement de leurs communautés.

 Poursuivant, le ministre Moustapha Naïté a affirmé que ce présent forum international qui regroupe ses partenaires nationaux et étrangers, marque la fin de la première phase du projet. Et de souligner qu’il (le projet) a pour objectif de réunir les acteurs de l’éducation de différents pays pour réfléchir sur l’éducation non formelle et les activités socioéducatives en vue de partager des expériences et des perspectives qui permettent de faire de l’animation socioéducative un important levier dans l’éducation et la formation des enfants, des jeunes et plus généralement des citoyens.

Cet article Conakry: c’est parti pour le forum international sur l’animation socioéducative est apparu en premier sur Guinéenews.