Archief

Categories

Angleterre

Angleterre: accusé pour « viol », un jeune réfugié guinéen touche une compensation de plus de 147 mille $

C’est une histoire hors du commun que rapporte le site anglais le metro.co.uk dans son édition du Jeudi 7 Décembre 2017.

Il s’agit d’un réfugié guinéen en Grande-Bretagne, âgé de 28 ans et qui s’appelle Aliou Bah. A deux reprises, le jeune Guinéen avait été emprisonné pour agressions sexuelles dont une sur une fille de 16 ans.

Cependant, à chaque passage en prison, il restera au-delà de sa sentence, pendant que les services de l’immigration cherchaient à le renvoyer en Guinée. Sur les deux périodes, il y restera sur une durée de 21 mois. Le juge Nicholas Madge, accusant le ministère de ce long emprisonnement, dira que si dédommagement il devait y avoir, ça devrait être en faveur des victimes, au lieu de l’agresseur. Mais lui, en tant qu’homme de droit, ne peut que défendre la loi. Il rajoutera que Aliou Bah, à cause de son statut de réfugié, devait bénéficier d’une relaxe au lieu d’un renvoi dans son pays d’origine après avoir purgé ses peines. 

En effet, Aliou Bah n’avait pas été renvoyé du pays parce que l’ambassade de la Guinée à Londres avait rejeté la demande des autorités britanniques pour des documents de voyage. Pour l’ambassade, Aliou Bah lui-même n’avait pas émis le désir de retourner en Guinée. C’est ce que le juge rappellera également, car le départ doit être volontaire. Et donc avec cette décision de l’ambassade guinéenne et le statut de réfugié, il n’y avait aucune perspective de le rapatrier.

Arrivé en Grande-Bretagne en 2007, Aliou Bah avait été condamné et emprisonné pour 18 mois pour agression sexuelle sur une fille de 16 ans en 2011. La demande de déportation a donc été émise mais sans avoir réalisé qu’il s’agissait d’un réfugié. Il sera illégalement retenu en prison pendant 14 mois, de janvier 2012 à mars 2013. Il retournera encore en prison en 2014 pour la même raison d’agression, cette fois pour deux ans. Une fois encore, au lieu d’être libéré, il sera retenu pour sept autres mois, attendant toujours les documents de voyage qui n’arriveront jamais.
En deux occasions, le ministère de l’Intérieur britannique a agi contre la loi, selon le juge, qui soulignera que Aliou Bah avait droit à la justice comme toute autre personne et que dans un monde civilisé comme la Grande-Bretagne, cet état de fait ne peut être négligé.
Le Juge Madge, en conclusion, dira qu’une administration incompétente a manqué à son devoir. Cela est donc la cause de cette décision permettant à un agresseur de bénéficier d’un dédommagement.
Il demandera pardon à Aliou Bah en lui accordant une somme de 110,000 Livres Sterling.

Il faut par ailleurs souligner que cette somme sera versée d’abord aux avocats du jeune avant que celui-ci ne perçoive sa part.

Alhoussein Fadiga, Correspondant de Guinéenews à Londres, Angleterre

Angleterre : qui a mis le feu à la Tour de Londres?

Curieux que les enquêtes ne disent toujours rien au sujet de l’incendie de la Tour Grenfell de Londres, étonnant que les terroristes aussi ne revendiquent toujours pas.

D’habitude, ils sont prompts à se faire connaître comme auteurs, à tort ou à raison, de tels « exploits », comme dans les diverses attaques successives de ces dernières semaines. Plusieurs hypothèses sont plausibles.

Dans la première hypothèse, les terroristes pourraient avoir des raisons de se taire. L’attaque à l’explosive de la salle des concerts a fait plus de 20 victimes, parmi les plus jeunes enfants et adolescents. Les représailles des populations sur les étrangers d’obédience musulmane ont été violentes et contre les maisons de culte, les forces de sécurité ont dû se déployer pour limiter les dégâts. On en a peu parlé pour ne pas mettre le feu aux poudres. Les auteurs pourraient ne pas revendiquer pour éviter qu’un ratissage ne tombe sur leurs cellules dormantes, à moins que la mort annoncée de Abou Bakr Al-Bagdadi dans un bombardement russe n’ait décapité l’organisation.

Dans la deuxième hypothèse, les skinheads et hooligans ultranationalistes, exaspérés jusqu’au délire de ces attaques islamistes à répétition, ont décidé de faire subir aux étrangers mis dans le même panier, le supplice du feu. Cette tour vétuste et bringuebalante, dit-on, qui abrite des logements sociaux à dominance des étrangers d’origine cosmopolite, a été la cible privilégiée. Le nombre de victimes et de disparus livré à compte-gouttes laisse à redire sur la maîtrise de la situation par les forces de sécurité et de l’ordre dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité au Royaume-Uni.

 Dans la troisième hypothèse, il se pourrait qu’un pyromane solitaire ait fait le boulot à la place des terroristes et des ultranationalistes,

Enfin, une dernière et ultime hypothèse pourrait accréditer la vieillesse de cette Tour et les plaintes réitérées des populations sur son possible écroulement ou un incendie causé par une installation électrique défaillante, parce que la vitesse de propagation de l’incendie de bas en haut laisse à réfléchir.

A moins que les enquêtes ne trouvent un autre motif, on ne trouve pas d’autres potentiels causes et auteurs. Qu’en sera-t-il, en définitive ?

Moïse Sidibé

 

 

Cet article Angleterre : qui a mis le feu à la Tour de Londres? est apparu en premier sur Guinéenews.

Mondial U20: Un Syli junior loin d’être ridicule prend un point contre l’Angleterre

Annoncée comme difficile face à une équipe d’Angleterre qui avait donné l’impression d’être top physiquement lors de son premier match contre l’Argentine, la deuxième sortie du Syli national dans le mondial des U20 au Jeonju World Cup Stadium a commencé sur une grosse domination des Three Lions. Pendant les 20 premières minutes, le match s’est quasiment joué dans le camp guinéen avec comme conséquence des occasions nettes de but manquées par les joueurs de coach Paul Simson.

Déjà à la 3eme minute, une tête croisée du joueur de Chelsea, Dominic Solange passe tout prêt du montant gauche du gardien guinéen, Sékouba Camara qui était complètement battu. Cinq minutes plus tard, c’est une frappe de l’attaquant d’Everton FC, Ademola Lookman qui a frôlé le montant droit du dernier rempart du Syli national. Le milieu guinéen formé par le trio Didé Fofana, Alseny Soumah et Oumar Touré totalement dépassé, donne l’occasion aux Anglais de faire le jeu et de mettre en difficulté la défense guinéenne carrément dans la rue.

Il a fallu attendre la 15eme minute pour assister au réveil des Guinéens. Lancé sur le côté droit de l’attaque du Syli national, le Bastiais dépose le back gauche anglais suite à une énorme accélération, adresse une passe lumineuse au joueur de la Juventus de Turin, Oumar Touré dont la frappe s’envole au dessus de la cage gardée par Dean Henderson de Manchester United FC. À 10 minutes de la fin du match, la Guinéens ont eu encore chaud quand le ballon s’est retrouvé dans un pied anglais suite à une passe en retrait manquée par Oumar Touré. Finalement la lourde frappe de Sheyi Ojo survole la transversale de la cage anglaise.

En deuxième période, la frappe placée d’Oumar Touré trouve le poteau droit de Dean Henderson avant que les Anglais n’ouvrent le score à la 53eme minute par Lewis Cook dont le tir à distance a trompé le goal guinéen qui semblait être en plein sommeil. Cinq minutes plus, le Syli national égalise suite à une énorme bourde du défenseur anglais Fikayo Aomori et son gardien, Dean Henderson. Dominateur, le Syli national aurait même pu prendre l’avantage à la 64eme minute si Naby Bangoura lancé en profondeur par Oumar Touré énorme aussi bien techniquement que tactiquement avait gagné son face-à-face contre le gardien anglais.

Fatigués, les Anglais ont beaucoup subi en deuxième mi-temps face à un Syli national loin d’être ridicule, mais très mal inspiré sur le dernier geste. Avec leur pointe de vitesse et leur technique, les joueurs de couloir que sont Morlaye Sylla et Jules Keita – sorti sur blessure à 5 minutes de la fin du match- bien fournis par Oumar Touré, ont donné le tournis à la défense anglaise, pas loin d’être aux abois. Toutefois, les Anglais ont failli mettre le but de la victoire à la 90eme à cause de la passivité et du mauvais alignement de la défense guinéenne. Au final, le Syli national prend un point face à l’équipe qui était considérée la plus forte dans le Groupe A et reste dans la compétition en attendant son dernier match de poule face à l’Argentine. Une victoire permettrait à la Guinée de prendre la deuxième place du Groupe ou d’être parmi les trois meilleurs deuxième qui se qualifient au prochain tour de la Coupe du Monde.

Cet article Mondial U20: Un Syli junior loin d’être ridicule prend un point contre l’Angleterre est apparu en premier sur Guinéenews.