Archief

Categories

ambassade de Guinée

Angleterre: accusé pour « viol », un jeune réfugié guinéen touche une compensation de plus de 147 mille $

C’est une histoire hors du commun que rapporte le site anglais le metro.co.uk dans son édition du Jeudi 7 Décembre 2017.

Il s’agit d’un réfugié guinéen en Grande-Bretagne, âgé de 28 ans et qui s’appelle Aliou Bah. A deux reprises, le jeune Guinéen avait été emprisonné pour agressions sexuelles dont une sur une fille de 16 ans.

Cependant, à chaque passage en prison, il restera au-delà de sa sentence, pendant que les services de l’immigration cherchaient à le renvoyer en Guinée. Sur les deux périodes, il y restera sur une durée de 21 mois. Le juge Nicholas Madge, accusant le ministère de ce long emprisonnement, dira que si dédommagement il devait y avoir, ça devrait être en faveur des victimes, au lieu de l’agresseur. Mais lui, en tant qu’homme de droit, ne peut que défendre la loi. Il rajoutera que Aliou Bah, à cause de son statut de réfugié, devait bénéficier d’une relaxe au lieu d’un renvoi dans son pays d’origine après avoir purgé ses peines. 

En effet, Aliou Bah n’avait pas été renvoyé du pays parce que l’ambassade de la Guinée à Londres avait rejeté la demande des autorités britanniques pour des documents de voyage. Pour l’ambassade, Aliou Bah lui-même n’avait pas émis le désir de retourner en Guinée. C’est ce que le juge rappellera également, car le départ doit être volontaire. Et donc avec cette décision de l’ambassade guinéenne et le statut de réfugié, il n’y avait aucune perspective de le rapatrier.

Arrivé en Grande-Bretagne en 2007, Aliou Bah avait été condamné et emprisonné pour 18 mois pour agression sexuelle sur une fille de 16 ans en 2011. La demande de déportation a donc été émise mais sans avoir réalisé qu’il s’agissait d’un réfugié. Il sera illégalement retenu en prison pendant 14 mois, de janvier 2012 à mars 2013. Il retournera encore en prison en 2014 pour la même raison d’agression, cette fois pour deux ans. Une fois encore, au lieu d’être libéré, il sera retenu pour sept autres mois, attendant toujours les documents de voyage qui n’arriveront jamais.
En deux occasions, le ministère de l’Intérieur britannique a agi contre la loi, selon le juge, qui soulignera que Aliou Bah avait droit à la justice comme toute autre personne et que dans un monde civilisé comme la Grande-Bretagne, cet état de fait ne peut être négligé.
Le Juge Madge, en conclusion, dira qu’une administration incompétente a manqué à son devoir. Cela est donc la cause de cette décision permettant à un agresseur de bénéficier d’un dédommagement.
Il demandera pardon à Aliou Bah en lui accordant une somme de 110,000 Livres Sterling.

Il faut par ailleurs souligner que cette somme sera versée d’abord aux avocats du jeune avant que celui-ci ne perçoive sa part.

Alhoussein Fadiga, Correspondant de Guinéenews à Londres, Angleterre

La mission d’enrôlement pour les passeports biométriques au Canada : Lettre-circulaire de l’ambassade de Guinée, à Ottawa

Une femme à la tête de l’association des Guinéens au Canada : Un pari gagné par la commission électorale

Après près deux 8 ans de convalescence suite à la démission et l’inactivité des membres du bureau sortant, la communauté guinéenne au Canada (AGC) a élu un nouveau bureau de 9 personnes dont 4 femmes et cinq hommes. Il a été été installé hier 9 juillet à Montréal après plus d’un an et demi de travail colossal abattu par la commission électorale (CE) dont les résultats devraient inspirer sans nul doute la CENI en Guinée. L’installation de ce nouveau bureau a eu lieu devant le personnel de l’ambassade de Guinée au Canada et d’une centaine de Guinéens présents dans la salle.

En effet, après avoir conçu une base de données fiables au sein de laquelle, près de mille Guinéens du Canada se sont enregistrés, un travail qui a précédé par une série de consultations à l’échelle de toutes les associations guinéennes, la CE a donné la possibilité à tout le monde afin de pouvoir voter électriquement et par anticipation. Et ce partout où l’on se trouve sur le territoire canadien. Les statuts et règlements intérieurs qui étaient jusque-là caduques ont fait l’objet d’une révision afin d’être mieux élaborés, inclusifs et représentatifs de tous les Guinéens du Canada. Bref, rien n’a été laissé au hasard par l’équipe d’Abdoulaye Diallo (président), Segbe Mansaré (rapporteur et chargé de Com), Foumba Sangaré (vice président), Oumar Sadio Bah (chargé de la logistique), Diao Diallo (technicien sénior), Mama Alias Camara (organisation), Kadiatou Bijou Fofana (membre), Yaya Mane (conseiller) constituant le maillon essentiel de cette CE dont les travaux sortent de l’ordinaire et forcent l’admiration, selon plusieurs observateurs présents dans la salle. Une première dans la communauté africaine du Canada.

Le vote physique a commencé ce dimanche à 14h et s’est terminé à 17h tel qu’annoncé par la CE. Après la fermeture du bureau de vote, les membres de la CE, se sont retirés pour faire le dépouillement en présence de trois observateurs choisis au hasard dans la salle en vue de s’assurer de la sincérité du scrutin. Après ce dépouillement, le technicien de la CE, Dia Diallo, a procédé à la compilation des données issues du votre électronique qui s’est achevé le 3 juillet dernier et celles du vote physique ayant eu lieu sur place.

Sur la base de cette compilation des données, le président de la CE, après avoir retracé les péripéties qui ont conduit à ce travail et après avoir rappelé les dispositions des articles et autres communiqués diffusés relatifs au vote, a déclaré les résultats suivants :

1- Marly Caba Bah, présidente ;

2- Thierno Hamidou Bah, vice président ;

3- Mariama Sow, première secrétaire
à l’organisation, aux affaires sociales, à la condition féminine et à l’enfance ;

4- N’nata Sylla, deuxième secrétaire
à l’organisation, aux affaires sociales, à la condition féminine et à l’enfance ;

5- Alpha Mahmoud Barry, trésorier ;

6- Amadou Tidiane Bah, premier secrétaire à l’information, à l’éducation et à la formation ;

7- Aissata Kourouma, deuxième secrétaire à l’information, à l’éducation et à la formation ;

8- Alhassane Diallo (Dj Soul le sorcier) ; secrétaire chargé de la culture et au sport ;

9- Poste de Représentant pour les Provinces des prairies (Manitoba, Saskatchewan et Alberta) : Elhadj Mohamed Kourouma

Côté discours, plusieurs ont été prononcés. L’ambassadeur de Guinée au Canada, Saramady Touré dans son allocution, après avoir félicité le président sortant Dominique Zabia, a exhorté le nouveau bureau au travail et au renforcement de la solidarité et de l’unité nationale entre les Guinéens du Canada et pour le bien être de notre pays.

Le public, massivement présent a félicité et magnifié le travail de la CE ainsi que les membres du bureau fraîchement élus à travailler dans l’intérêt de la communauté. Justement, tous les élus ont promis de travailler fort afin de ré-dynamiser non seulement la communauté mais aussi mériter sa confiance en vue de relever le défi qui les attendent tous. À cet effet, la présidente Marly Caba Bah, après avoir remercié toutes celles et tous ceux qui ont voté pour elle, s’est engagée à opérationnaliser rapidement son programme de campagne pour le bien être de l’ensemble des Guinéens du Canada et en étroite collaboration de chacun et de tous.

En fin, le président de la CE Abdoulaye Diallo a remercié toutes celles et tous ceux qui se sont investis pour la réussite de ce processus électoral. Notamment, le resto-lounge Bled qui a gracieusement offert le repas aux participants et une contribution financière, le quotidien électronique Guinéenews pour son support constant et continue dans la communication de toutes les activités de la CE et sa contribution financière, Solidarité Potal Foutah Djalon pour l’apport inestimable de ses bénévoles lors de la soirée électorale ainsi que toutes les bonnes volontés, qui de près ou de loin que ont contribué financièrement et matériellement au couronnement de ce vote.

Par ailleurs, le président n’a pas manqué de remercier le comité de sélection composé de Fama Traoré et de Dr Abdoulaye Baniré Diallo, qui l’a mandaté au nom de la communauté et qui n’a ménagé aucun effort à accompagner la CE tout le long du processus.