Archief

Categories

aly Diané

La diplomatie guinéenne face aux défis du 21ème siècle – Genève, la plus budgétivore des ambassades 

Dans notre précédentes investigations, nous avons donné un aperçu général sur les budgets alloués à nos ambassades et autres missions diplomatiques guinéennes accréditées à l’étranger. Nous avons également fait un zoom sur l’ambassade de Guinée, à Bruxelles, qui la troisième ambassade la plus budgétivore en lien avec la justification de l’ambassadeur Ousmane Sylla par rapport à son budget.

Dans l’analyse qui suit, nous allons  étayer la situation de l’ambassade de Guinée, à Genève, qui est la plus chère à l’Etat guinéen, selon les documents à notre disposition.

Pourquoi la Mission permanente de la Guinée auprès de l’office des Nations Unies est la plus chère à maintenir ?

Cette ville Romande n’est pas Berne, la capitale de la confédération Helvétique. La  Mission est accréditée auprès des Nations Unies. C’est le plus important bureau après New York. Contrairement à a la Mission permanente guinéenne à New York où siège le Conseil de Sécurité et Assemblée l’Assemblée Générale, l’Office des Nations-Unies en Suisse, s’occupe des questions humanitaires et des droits de l’Homme, de l’Organisation Mondiale du Commerce, du Haut Commissariat des Réfugiés, etc..Tous ces organismes, ainsi que La Croix Rouge Internationale, y ont élu domicile.

Budget de l’ambassade de Guinée  en Suisse basée à Genève  

Traitement et Salaires Opérations
2 031 784 000 GNF 5 063 071 000 GNF
202 142 EUR 503 724 EUR

Source : Loi de finances initiale 2017

Genève est connue pour être parmi les villes les plus chères  du monde, mais est ce la raison pour que ça soit l’ambassade la plus chère au budget national au dessus de Tokyo, qui est la ville plus chère au monde ?

À l’image de la plupart des ambassades et missions diplomatiques guinéennes, l’organigramme du personnel est presque toujours le même, c’est-à-dire on un ambassadeur, un conseiller politique et culturel, un ou deux secrétaires, un attaché de défense (pourtant la Suisse n’est pas connue pour ses prouesses militaires), un consul chargé des affaires financières attaché financier, un chauffeur. À peu près 5 personnes au moins dont l’un (Aboubacar Cissé, conseiller politique) est décédé. Paix à son âme !

Les sources contactées par Guinéenews© affirment que le salaire de ce personnel et la cherté de la vie à Genève ne peuvent justifier la raison que cette ambassade soit la plus budgétivore des ambassades guinéennes, à l’étranger. Ces mêmes sources affirment que la participation du président Alpha Condé aux forums de Davos en hiver n’explique pas non plus ce phénomène. Depuis 2011, le président guinéen a presque, annuellement, participé, à tous les Forums de Davos, sans compter certaines visites  et escales, effectuées en partance vers l’Asie ou en déplacement en Europe. Mais, l’on nous informe également que cela n’a rien à avoir aux sommes faramineuses qu’on octroie à cette ambassade.

Les chefs d’Etat africains sont connus pour leur attrait pour Genève. Mobutu, Paul Biya ne venaient-ils pas y déposer leurs fortunes, s’y reposer et s’y soigner dans de luxueux chalets, construire des châteaux ?

D’après certains de nos interlocuteurs, des ambassades reçoivent le plus souvent le chef de l’Etat, sa famille et les membres du gouvernement. Et pour débourser les frais, la caisse noire de la présidence, autrement dit le  budget de souveraineté sont souvent là où on puise les sous.

Pour en savoir un peu plus sur les difficultés rencontrées et pour justifier son budget qui dépasse celui de toutes les autres ambassades guinéennes, Guinéenews© a interrogé l’ambassadeur de Guinée à Genève, Aly Diané.

Comme vous allez le constater, Aly Diané dans ce bref entretien qu’il a eu avec notre collègue, Thierno Brel Barry, à Genève, arrive à la même conclusion que votre quotidien. Il dit notamment que : « Genève fait partie des villes les plus chères du monde », avant de nous rappeler que dans le cadre de ses prérogatives, il prend part également à beaucoup de réunions aux Nation Unies et à l’étranger.

Toujours pour justifier son énorme budget, le diplomate guinéen, ajoute : « La chancellerie ainsi que la résidence n’appartiennent pas à la Guinée, contrairement à d’autres représentations diplomatiques guinéennes. Connaissant le coût des loyers ici, tu peux comprendre toi les charges », s’adressant toujours à notre collègue, Brel de Genève.

Pourtant, beaucoup de diplomates estiment que les dits de M. Diané, ne justifient pas  pour avoir un tel budget colossal. “ La raison est simple : quand on est lié à un ministre des Affaires étrangères pendant son règne et qu’on a des affinités avec lui, il y a du copinage qui se forme. On gonfle le budget (le double ou le triple) et on se répartit le reste. C’est connu dans l’administration publique, vous-mêmes, l’avez décrit dans vos excellents articles précédemment sur ce sujet…”, affirme un diplomatique proche de la retraite.

Un autre phénomène qui se passe dans nos missions diplomatiques et qui échappe à la haute autorité, malgré que certaines ambassades bénéficient d’un budget faramineux, les ambassadeurs de ces missions diplomatiques ne daignent même pas de prendre une assurance médicale ou vie pour le personnel !

Nous y reviendrons.

Diplomatie : Des budgets de complaisance accordés à certaines ambassades ou l’autopsie d’une gabegie financière…

Dossier : La diplomatie guinéenne face aux défis du 21ème siècle – Le cas de Bruxelles !

Mouctar Baldé, Boubacar Caba Bah, Youssouf Boundou Sylla, avec la contribution de Thierno Brel Barry pour Guinéenews©

Cet article La diplomatie guinéenne face aux défis du 21ème siècle – Genève, la plus budgétivore des ambassades  est apparu en premier sur Guinéenews.