Archief

Categories

allocations

Urgent/Protocole d’Accord du 29 mai: la FESABAG et l’APB s’accordent sur les derniers points litigieux

Sous l’égide du gouverneur de la Banque Centrale avec la médiation de l’Inspecteur général du travail,  la Fédération  Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro-finances (FESABAG) et l’Association Professionnelle des Banques (APB)  ont signé dans la soirée de ce vendredi 21 juillet à Conakry l’avenant au protocole d’Accord du 29 mai relatif au point 3.

Cet avenant qui vient d’être signé porte essentiellement sur la revalorisation des primes et allocations qui faisaient l’objet de contentieux à la suite desquels de nouveaux rounds de discussions ont été engagés  entre les deux parties les  4, 13 et 21 juillet.

Au chapitre de la revalorisation de la prime de scolarité, la FESABAG et l’APB  s’accordent de 600 mille à 800 mille francs guinéens par enfant par an à la limite de 4 enfants sur justificatifs.

S’agissant la revendication relative à l’allocation de mission syndicale, les deux parties ont convenu de maintenir cette allocation 1500 UDS par mission par syndicaliste et par an avec justificatifs.

Il faut rappeler que la FESABAG et l’APB étaient déjà parvenues le 29 mai dernier à un accord partiel ayant permis la suspension de la grève générale illimitée que les syndicalistes avaient appelée pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

 Lire l’intégralité de cet avenant en pièce-jointe :Accord APB-FESABAG

Urgent/Protocole d’Accord du 29 mai: la FESABAG et l’APB s’accordent sur les derniers points litigieux

Sous l’égide du gouverneur de la Banque Centrale avec la médiation de l’Inspecteur général du travail,  la Fédération  Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro-finances (FESABAG) et l’Association Professionnelle des Banques (APB)  ont signé dans la soirée de ce vendredi 21 juillet à Conakry l’avenant au protocole d’Accord du 29 mai relatif au point 3.

Cet avenant qui vient d’être signé porte essentiellement sur la revalorisation des primes et allocations qui faisaient l’objet de contentieux à la suite desquels de nouveaux rounds de discussions ont été engagés  entre les deux parties les  4, 13 et 21 juillet.

Au chapitre de la revalorisation de la prime de scolarité, la FESABAG et l’APB  s’accordent de 600 mille à 800 mille francs guinéens par enfant par an à la limite de 4 enfants sur justificatifs.

S’agissant la revendication relative à l’allocation de mission syndicale, les deux parties ont convenu de maintenir cette allocation 1500 UDS par mission par syndicaliste et par an avec justificatifs.

Il faut rappeler que la FESABAG et l’APB étaient déjà parvenues le 29 mai dernier à un accord partiel ayant permis la suspension de la grève générale illimitée que les syndicalistes avaient appelée pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

 Lire l’intégralité de cet avenant en pièce-jointe :Accord APB-FESABAG