Archief

Categories

Algérie

Exclusif – Migration clandestine : Récits bouleversants d’un jeune rescapé de l’enfer libyen sur les passeurs

De la vingtaine, DAK (l’initiale du nom d’un jeune migrant guinéen fraichement rentré de la Libye) est l’un des nombreux rescapés qui viennent de regagner la Guinée grâce aux concours de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Dans une entrevue exclusive qu’il a accordée à Guinéenews, ce jeune guinéen révèle des informations relatives aux réseaux de passeurs parmi lesquels figurent certains compatriotes guinéens qui se livrent à la traite d’êtres humains, du Niger à la Libye en passant par l’Algérie. Les migrants qui passent par là sont victimes d’enlèvement, d’escroquerie et de tortures, nous apprend-on.

«Lorsque les migrants arrivent à Agadez, une ville nigérienne, frontalière avec l’Algérie. Là, ils sont retenus dans des foyers gérés par des ressortissants ouest-africains : (Gambiens, Sénégalais, Guinéens, Maliens, Léonais). Dans cette ville, nous avons été sommés de payer de l’argent. Celui qui ne trouve pas rapidement la somme demandée, passe la journée en genou sous le soleil, il reçoit 40 coups de fouet (matin, midi et soir)», confie notre interlocuteur.

Cette information se recoupe avec un post d’un camerounais sur You tube qui explique comment les noirs torturent leurs frères et les vendent aux touaregs.

«Parmi les passeurs, il ya un certain M. Bah. Il est originaire de Pita. Il soutire à  chaque migrant la somme de 35 000 FCFA avant de le confier aux convoyeurs Haoussa. Ces derniers, à leur tour, exigent de chacun des migrants, la somme de 70 000 FCFA pour continuer son chemin vers Akouta, la dernière localité du Niger à la frontière avec l’Algérie », a affirmé DAK.

Poursuivant, il soutient : « entre Akouta et In Guezzam, distant de 160 km, certains groupes de Touaregs font des patrouilles dans le désert pour dépouiller les migrants des objets précieux (l’eau, l’argent et biens). Les migrants sont souvent victimes de prise d’otage et de bastonnade de la part des ravisseurs. Après avoir déboursé 3000 dinars,  soit 15000 FCFA, nous avons été embarqués dans des Pick-up à  In Guezzam pour Tamanrasset. Pendant le trajet, ils nous dissimulent à l’arrière des pick-up sous les bagages.»

Interrogé sur la complicité de nos compatriotes, notre source répond : « à Madenia, une localité située à la frontière entre l’Algérie et le Maroc, des jeunes guinéens y sont installés et rançonnent 10 000 dinars à chaque passant. Ce point est contrôlé par un jeune de Mamou surnommé ‘’Obama’’ qui inflige toutes sortes de torture aux jeunes qui n’ont de moyens. A Wourgila, une localité située à la frontière entre l’Algérie et la Libye, il y a aussi un passeur originaire de Kindia surnommé ‘’Big’’. Ce dernier assure le passage pour Deb-deb, la première localité de la Libye où sont installés plusieurs foyers qui accueillent les migrants. Là, chaque migrant a la liberté de choisir son passeur pour la ville de Sabratha au bord de la méditerranée.»

C’est pendant le trajet pour Sabratha que les ravisseurs libyens bloquent des convois pour enlever les noirs qui sont conduits dans des prisons privées où ils leur imposent de payer une forte somme pour recouvrer leur liberté. A défaut, ils sont revendus à d’autres nouveaux maitres. «A Zintane, après 4 jours d’incarcération, un vieux militaire libyen a demandé de racheter les Guinéens (parce que de toutes les nationalités, c’est les Guinéens qui paient les rançons), ce jour, il a acheté 70 guinéens. Le temps pour lui d’évacuer le groupe, des rebelles libyens ont surgi dans ce pénitencier. Nous sommes passés dans les mains des rebelles à Zawiya où j’ai été torturé de fournir des informations sur mes parents en Guinée afin que les rebelles leur demandent une rançon. Voyant mon refus, ils ont coupé les nerfs de ma main droite. Quelques jours après, j’ai appelé mon père pour l’informer de ma situation. Mes parents ont transféré la valeur de 4 millions de francs guinéens contre ma libération. C’est un peulh qui est venu me chercher et m’a mis en relation avec monsieur Sanoh qui travaille au Consul de Guinée à Tripoli », a-t-il raconté son odyssée.

En décembre 2016, plusieurs Guinéens sont entrées en Libye via le Niger. Parmi eux, Abdoul Gadirou, un jeune originaire de la préfecture de Mali qui pratiquait librement le commerce à Mamou. Ce jeune et tant d’autres ont été kidnappés et conduits dans la ville de Bani Walid où il décéda dans des conditions atroces le 1er mars dernier.

La rédaction de Guinéenews© avait lancé une alerte à l’époque pour interpeller les autorités et institutions spécialisées dans la migration pour que des mesures idoines soit urgemment prises afin de prévenir cette tragédie que vivent actuellement ces migrants noirs en général et en particuliers des compatriotes guinéens dans cet enfer libyen à ciel ouvert. Mais rien n’y fut fait. Il a fallu l’enquête de la chaîne de télévision publique américaine, CNN pour que des voix se lèvent pour dénoncer cette traite des noirs en cours en Libye et que des dirigeants d’Afrique et du monde entier s’impliquent en faveur de ces jeunes damnés aux mains des tribus qui se livrent en ce 21ème siècle à cette pratique abjecte, cruelle et abominable, digne d’un autre temps qu’est l’esclavage.

Match amical : l’Algérie surclasse la Guinée à Blida

C’est fini à Blida entre l’Algérie, qui recevait la Guinée ce mardi soir, en match amical, au compte des préparatifs de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019.
Hanni (37’) et Soudani (79’) ont marqué pour les Verts. Demba Camara a réduit le score (51’).
C’est le premier match et la première victoire pour Lucas Alcarez, le nouveau coach des Verts.
Au terme des 90 minutes, les fennecs ont battu les éléphants guinéens.
Algérie : Mbolhi (C), Attal, Ghoulam, Mandi, Bensebaini, Guedioura, Bentaleb, Hanni, Mahrez, Brahimi, Slimani
Guinée : Camara, Issiaga Sylla, Pogba, Fode Camara, Bangoura, Sadio Diallo, Keita, Bangoura, Ibrahima Traore, Alkhaly Soumah, Kamano
Lors de leur prochaine sortie, les fennecs d’Algérie défieront les Éperviers du Togo à Blida, alors le « choc des éléphants » Guinéens et ivoiriens se fera à Bouaké, dans le temple de l’ancienne rébellion.

Cet article Match amical : l’Algérie surclasse la Guinée à Blida est apparu en premier sur Guinéenews.

Match amical : la Guinée égalise face à l’Algérie

Dans le cadre des préparatifs de la 1ère journée des qualifications à la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun, l’Algérie accueille, ce mardi à Blida, la Guinée en amical.
Quatre ans après leur dernière confrontation amicale, toujours à Blida (2-2), les guinéens sont parvenus à égaliser face aux Verts. C’est la deuxième partie qui se joue (62’).
Les Guinéens sont de tout de jaune vêtu, alors que les Fennecs arborent le maillot blanc.
Lors de leur prochaine sortie, les fennecs d’Algérie défieront les Éperviers du Togo à Blida, alors le « choc des éléphants » entre Guinéens et ivoiriens se fera à Bouaké.

Cet article Match amical : la Guinée égalise face à l’Algérie est apparu en premier sur Guinéenews.

Match amical : la Guinée égalise face à l’Algérie

Dans le cadre des préparatifs de la 1ère journée des qualifications à la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun, l’Algérie accueille, ce mardi à Blida, la Guinée en amical.
Quatre ans après leur dernière confrontation amicale, toujours à Blida (2-2), les guinéens sont parvenus à égaliser face aux Verts. C’est la deuxième partie qui se joue (62’).
Les Guinéens sont de tout de jaune vêtu, alors que les Fennecs arborent le maillot blanc.
Lors de leur prochaine sortie, les fennecs d’Algérie défieront les Éperviers du Togo à Blida, alors le « choc des éléphants » entre Guinéens et ivoiriens se fera à Bouaké.

Cet article Match amical : la Guinée égalise face à l’Algérie est apparu en premier sur Guinéenews.

Match amical : le Onze du Syli contre l’Algérie, Ibrahima Traoré capitaine

La Guinée affronte, ce soir les Fennecs d’Algérie, en match amical à partir de 21h au stade Mustapha Tchaker à Blida.
L’entraîneur du Syli, Lappé Bangoura, a retenu son onze-type.
Gardien : Aboubacar Camara
Défenseurs : Fodé Camara « Kuffour », Florentin Pogba, Issiaga Sylla, Alseny Bangoura.
Milieux : Sadio Diallo, Naby Keita, Ibrahima Traoré (Capitaine), Alkhaly Bangoura.
Attaques : François Kamano, Seydouba Soumah « Konkolet ».
Au lendemain de son match, la Guinée ralliera Bouaké pour la Côte d’ivoire au compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019.

Cet article Match amical : le Onze du Syli contre l’Algérie, Ibrahima Traoré capitaine est apparu en premier sur Guinéenews.

Début du regroupement du Syli : Déco, Kuffour, Feindouno, Pogba, Japonais sont à Alger

La Guinée va affronter la Côte d’ivoire le 10 juin au compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Sur le chemin de Bouaké, le Syli A affrontera les Fennecs d’Algérie, en match amical, le 6 juin à Blida.
En prélude de ce match, les joueurs guinéens ont commencé à rallier Alger. C’est par exemple le gardien Naby Yattara « Japonais ». Les défenseurs, Sékou Condé, Florentin Pogba, Fodé Camara, le milieu de terrain, Naby Keita « Deco » et les attaquants Mathias Pogba et Simon Feindouno (photo crédit Syli 224).
Le reste du groupe est attendu à Alger à partir de ce dimanche. Quant aux trois locaux, Alseny Bangoura, Alseny Camara et Ibrahima Sory Sankhon, en déplacement à Libreville avec le Horoya AC, ils devraient rallier Alger à partir du Gabon.
Par ailleurs, du côté algérien, tout le groupe convoqué par Lucas Alcarez est au complet. A cause du Ramadan, les séances d’entraînement des Verts se font dans la soirée.
En match amical de préparation en Belgique, la Côte d’ivoire a lourdement chuté face à la Hollande (0-5). Veltman (13’ et 36’), Robben (32’), Klassen (69’) et Jansen (75’).
Après cette déroute, la Côte d’ivoire accueillera la Guinée le 10 juin à Bouaké. Le match sera à guichet fermé. 22 400 entrées sont autorisées dont 20 600 tickets et 1800 invitations pour cette rencontre à guichets fermés, selon la fédération ivoirienne.
La délégation guinéenne est attendue à Abidjan le 7 juin pour rallier Bouaké ‘’le 8 juin tout comme les Éléphants, qui arrivent également le 7 juin à Abidjan. Les ivoiriens veulent jouer le match à 18h, alors que la CAF a fixé l’heure du match à 20h.
Le commissaire du match est Falla Ndoye du Sénégal, alors que les arbitres sont angolais.

Cet article Début du regroupement du Syli : Déco, Kuffour, Feindouno, Pogba, Japonais sont à Alger est apparu en premier sur Guinéenews.

Les 22 du Syli senior contre l’Algérie en amical et la Cote d’ivoire en éliminatoires CAN 2019

Le Syli national de Guinée affronte, successivement, les Fennecs d’Algérie le 6 juin prochain à Blida en match amical international et les éléphants de la Cote d’ivoire, au compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Cette rencontre aura lieu le 10 juin à Bouaké.
En conférence de presse, le sélectionneur du Syli national A, Kanfory Lappé Bangoura, a dévoilé les 22 joueurs retenus pour ces deux matches. Il était avec le secrétaire général, Ibrahima Blasco Barry.
Gardiens
Yattara Naby Moussa (Paulhan Pezena, France)
Camara Boubacar (Deportuva Torevieja, Espagne)

Défense
Sylla Issiaga (Toulouse FC, France)
Pogba Florentin (AS Saint-Etienne, France=
Camara Fodé (Agadir, Maroc)
Condé Sékou (Amkar Perm, Russie)
Bangoura Alsény (Horoya AC, Guinée)
Camara ALsény (Horoya AC, Guinée)

Milieux de terrain
Keita Naby Déco (RB Leipzig, Allemagne)
Baldé Ousmane (Bulgarie)
Traoré Ibrahima (B. Moench, Allemagne)
Diallo Sadio (Bastia, France)
Landel Guy Michel (Alanyasport, Turquie)
Sankhon Ibrahima Sory (Horoya AC, Guinée)
Bangoura Alkhaly (Etoile du Sahel, Tunisie)
Feindouno Simon (Al Arabie, EAU)
Constant Kevin (FC Sion, Suisse)

Attaque
Kamano François (Bordeaux, France)
Soumah Seydouba (Slovan Bratislava, Tchèque)
Camara Aboubacar (Paris FC, France)
Pogba Mathias (Sparta Rotterdam, Hollande)
Kanté José Martinez (Wisla Plock, Pologne)

Cet article Les 22 du Syli senior contre l’Algérie en amical et la Cote d’ivoire en éliminatoires CAN 2019 est apparu en premier sur Guinéenews.

Immigration clandestine : Le marché aux esclaves de Libye, une barrière efficace et légale?

La lutte contre l’immigration clandestine est engagée sur tous les fronts, mais elle n’arrive pas à dissuader les candidats. Dans les pays au sud du Sahara, on voit des cellules constituées pour dissuader les départs. L’exemple lamentable de cette jeune Ivoirienne rapatriée avec deux enfants, sans leur père, le comble d’un échec, mais cela n’a pu dissuader d’autres jeunes filles, puisqu’on entend des cas de départs en groupes dans des quartiers, des filles de 15 à 25 qui s’activent dans les préparatifs de départ, en dépit des naufrages en Méditerranée. Le désœuvrement et le désespoir sont à tel point que rien ne peut faire changer d’avis aux candidats.

La solution n’est nulle part, les autorités italiennes et les différents chefs de tribus de Libye se sont mis à contribution pour bloquer les 5000 kilomètres de frontière du sud, comme a su le faire la Turquie avec les migrants syriens.

Les migrants rapatriés rapportent le mauvais traitement des Marocains et des Algériens, mais ils parlent des Libyens comme des mangeurs d’hommes. La peur est un début de sagesse.

Le problème est très psychologique. Les migrants font des calculs savants. Ils savent que les Marocains et les Algériens, qui parlent français, qui ont le souci de soigner leurs images au sein de l’UA, ont plus de scrupules que les Libyens, même du temps de Kadhafi. Maintenant que celui-ci n’est plus là, les choses changent.

Dans un passé récent, les migrants s’appuyaient sur la presse pour clabauder sur les violations et exactions des Marocains, Algériens et des Libyens, qui avaient baissé tant soit peu la garde. Tant que les presses des pays de départ relaient de telles informations pour faire sensation, ce n’est pas pour décourager les départs.

Actuellement, la Libye est en déliquescence. Les chefs de guerre n’ont que faire des lois internationales et respects des droits de l’homme et autres ; s’ils sont « conditionnés et motivés» comme les Turcs, la frontière sud est sécurisée. Et elle l’est plus qu’escomptée, puisqu’on a entendu les migrants rapatriés se plaindre des difficultés rencontrées en Libye et des conditions de l’esclavage des hommes dans les travaux divers. Des filles et femmes n’ont pas tout dit, puisqu’elles n’ont pas raconté comment elles étaient transformées en esclaves sexuelles.

Pourquoi l’attrait et l’envahissement du nord sont-ils si irrésistibles pour que des personnes soient prêtes à sacrifier terres, troupeaux, maisons, or et vie pour être sur la route ? N’est-ce pas ce phénomène de revanche de l’esclavage, ce crime incommensurable contre l’humanité que les ancêtres déportés ont transmis par atavisme à leurs descendants ?

Maintenant que les pratiques de l’esclavage ont ressurgi en Libye, on sera curieux de revoir les statistiques dans un trimestre. C’est sûr que la tendance sera à la baisse, aidée en cela par les fonds de réinsertion, mais la pratique est-elles légale ?

Cet article Immigration clandestine : Le marché aux esclaves de Libye, une barrière efficace et légale? est apparu en premier sur Guinéenews.

Éliminatoires CAN 2019 : le Syli national en amical contre l’Algérie avant la Cote d’ivoire

En prévision de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue au Cameroun en 2019, la Guinée sera opposée aux Fennecs d’Algérie en match amical de préparation.

Dans le cadre de ces éliminatoires, le Syli national sera en déplacement, le 11 juin prochain à Abidjan pour défier la Côte d’ivoire, alors que les Fennecs d’Algérie accueilleront les Éperviers du Togo.

Selon la presse algérienne, ce match amical se jouera au stade Mustapha Tchaker de Blida le 6 juin prochain à partir de 21h GMT, soit une semaine seulement avant le début des éliminatoires.

Un véritable test pour le technicien Espagnol, Lucas Alcaraz, qui a succédé au Belge Georges Leekens, démissionnaire après l’élimination prématurée des Fennecs au premier tour de la CAN 2017.

Lors de ses deux dernières sorties en amical, la Guinée a fait nul avec le Gabon 2- 2 au Havres et vainqueur du Cameroun, pourtant champions d’Afrique, en banlieue de Bruxelles (2- 1).

Cet article Éliminatoires CAN 2019 : le Syli national en amical contre l’Algérie avant la Cote d’ivoire est apparu en premier sur Guinéenews.