Archief

Categories

Agenda des manifestations de l’opposition dévoilé

Crise politique: l’agenda des manifs de l’opposition dévoilé en l’absence des leaders du FAD

Lors de sa réunion tenue ce jeudi 6 juillet au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Hamdallaye-CBG, l’opposition a dévoilé son calendrier de manifestations.

A l’absence d’Aboubacar Sylla, c’est Alhouseine Makanera Kaké qui a été désigné porte-parole du jour.

Dans son compte rendu, M. Kaké a fait savoir que l’opposition a décidé d’organiser le premier meeting de sensibilisation le 16 juillet à Kaloum, un autre à Matoto le 22 juillet puis un troisième meeting le 23 juillet à Ratoma.

Quant à la manifestation, elle est prévue pour le 2 août 2017. L’itinéraire de cette marche n’a pas été dévoilé. Selon l’opposition, elle a décidé de faire ces meetings et manifestations pour dénoncer la « mauvaise foi » du gouvernement à appliquer l’accord politique du 12 octobre 2016. A date, souligne Makanera, seul un point a été appliqué, c’est celui concernant la libération des militants arrêtés lors des violences électorales.

Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo et Jean Marc Telliano du RDIG se sont fait représentés à cette rencontre. Il faut rappeler que ces derniers ont créé une alliance politique et électorale dénommée Front pour l’alternance démocratique (FAD). Ces leaders avaient déclaré récemment qu’ils restent toujours membres de l’opposition républicaine, mais qu’ils n’approuvaient pas la tenue des manifestations.

 

Crise politique: l’agenda des manifs de l’opposition dévoilé en l’absence des leaders du FAD

Lors de sa réunion tenue ce jeudi 6 juillet au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Hamdallaye-CBG, l’opposition a dévoilé son calendrier de manifestations.

A l’absence d’Aboubacar Sylla, c’est Alhouseine Makanera Kaké qui a été désigné porte-parole du jour.

Dans son compte rendu, M. Kaké a fait savoir que l’opposition a décidé d’organiser le premier meeting de sensibilisation le 16 juillet à Kaloum, un autre à Matoto le 22 juillet puis un troisième meeting le 23 juillet à Ratoma.

Quant à la manifestation, elle est prévue pour le 2 août 2017. L’itinéraire de cette marche n’a pas été dévoilé. Selon l’opposition, elle a décidé de faire ces meetings et manifestations pour dénoncer la « mauvaise foi » du gouvernement à appliquer l’accord politique du 12 octobre 2016. A date, souligne Makanera, seul un point a été appliqué, c’est celui concernant la libération des militants arrêtés lors des violences électorales.

Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo et Jean Marc Telliano du RDIG se sont fait représentés à cette rencontre. Il faut rappeler que ces derniers ont créé une alliance politique et électorale dénommée Front pour l’alternance démocratique (FAD). Ces leaders avaient déclaré récemment qu’ils restent toujours membres de l’opposition républicaine, mais qu’ils n’approuvaient pas la tenue des manifestations.