Archief

Categories

Affaires

Nigeria : La Fondation Tony Elumelu récompense 1000 jeunes entrepreneurs africains

Les 13 et 14 octobre 2017, s’est tenue à Lagos (Nigeria) la troisième édition du forum annuel de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu. Cette rencontre a connu la présence de 1300 personnes dont 1000 entrepreneurs venus des 54 pays du continent.

Outre le philanthrope Tony Elumelu, président de la fondation du même nom et patron du groupe United Bank for Africa (UBA), il y avait l’ancien Premier ministre du Bénin, Lionel Zinsou, le vice-président du Nigeria, mais aussi Alhaji Alikote Dangote, président du groupe Dangote.

Des institutions internationales, notamment le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Agence française de développement (AFD), étaient aussi présentes à ce troisième rendu annuel de l’entrepreneuriat.

Pour rappel, c’est en 2015 qu’est né le Forum Tony Elumelu (TEF en anglais) dans le but d’investir pendant dix ans 100 millions de dollars pour identifier, former, encadrer et financer dix mille entrepreneurs africains dans le cadre du programme TEF Entrepreneurship.

Comme lors des deux dernières éditions, les 1000 entrepreneurs africains ont chacun reçu le montant de 5000 dollars afin de les aider à faire prospérer leurs entreprises.

Olivier Delafosse, directeur pays de l’Agence française de développement (AFD), très émerveillé par la Fondation Tony Elumelu, affirme que c’est l’entrepreneuriat qui va créer l’emploi et la richesse en Afrique. « Cette fondation est un peu unique. C’est unique à l’Afrique d’avoir une véritable fondation africaine. A part la fondation Mo Ibrahim, il n’y a que Tony Elumelu. Cette fondation cible le jeune entrepreneuriat qui, pour moi, va créer la richesse, la croissance, les emplois de demain en Afrique. Ce n’est pas le secteur public qui va créer les emplois. Moi je considère qu’il faut donner les moyens en infrastructures, en électricité, en environnement des affaires, en règlementations au secteur public pour qu’il facilite la vie et donne les infrastructures aux entreprises. Ce qui va permettre à celles-ci de se développer, de créer de l’emploi, la richesse. Donc c’est un peu le message que j’ai passé pour que cette fondation, devant ces mille jeunes entrepreneurs, qui sont de l’ensemble du continent », a-t-il déclaré.

Selon le patron de l’AFD au Nigeria, l’Afrique francophone se laisse devancer par les Anglophones en création d’entreprises. « C’est une occasion unique de venir supporter cet esprit entrepreneurial qui est en train d’émerger en Afrique. On le voit beaucoup en Afrique anglophone. L’Afrique anglophone est très dynamique en matière de création d’entreprises. C’est également le cas en Afrique francophone, mais qu’on ne voit moins. Au fait les Anglophones communiquent beaucoup mieux », ajoutera-t-il.

L’ancien Premier ministre du Bénin, Lionel Zinsou, est membre du conseil d’administration de la Fondation Tony Elumelu. Pour lui, c’est la première fois qu’un Africain offre des opportunités aussi importantes aux jeunes entrepreneurs de son continent. « Personne n’a jamais primé 1000 entrepreneurs et sur un programme de 100 millions de dollars et à 10 mille sur 10 ans. C’est la première fois qu’on met à grande échelle pour réussir à prouver que les jeunes talents créent beaucoup d’emplois. En trois ans, on estime qu’on n’est pas loin des 150 mille emplois. Au moins 1000 entrepreneurs primés, 150 mille emplois. Personne n’a jamais fait ça. Donc ça valeur d’une expérience de tout le continent qui montre que ce n’est pas si cher que ça pour les entreprises », a-t-il déclaré.

Dans son intervention, Tony Elumelu a affirmé que le développement de l’Afrique se fera grâce au secteur privé. « Le développement de l’Afrique, qui doit être dirigé par le secteur privé et axé sur l’esprit d’entreprise, aura pour fondement de jeunes innovateurs africains et leurs idées transformatrices. Ainsi, ils créeront les millions d’emplois dont l’Afrique a besoin. Le forum a réuni la plus importante force de développement de l’Afrique, ses entrepreneurs qui deviendront des catalyseurs de la libération de l’économique de l’Afrique », a précisé le patron du forum.

Plus loin, il soutient que l’afro capitalisme va favoriser la richesse économique et sociale du continent africain. « Nous avons réuni l’écosystème de l’entrepreneuriat africain, mettant les entrepreneurs africains au centre de la scène. Je tiens à remercier les chefs de gouvernements et les autres décideurs politiques qui ont soutenu notre conviction que le secteur privé est le moteur de la croissance et ses acteurs sont des modèles de notre philosophie de l’afro capitalisme. Ce changement doit apporter une richesse économique et sociale. », a affirmé M. Elumelu.

En plus du soutien financier que les mille jeunes entrepreneurs venus des 54 pays du continent ont reçu, ils ont eu la chance d’établir des liens entre eux, mais aussi avec des chefs d’entreprises, des décideurs. Des conseils leur ont également été prodigués par la fondation notamment sur les étapes clés nécessaires au lancement d’une entreprise.

De Lagos, BAH Alhassane, envoyé spécial De Guinéenews©

Forum d’Affaires Guinée – Singapour : Le discours de Kassory Fofana

Discours de Présentation de Monsieur le Président de la République de Guinée par Monsieur Ibrahima Kassory Fofana, Ministre d’État à la Présidence de la République de Guinée Chargé des Questions d’Investissements et des Partenariats Public-Privé à l’occasion du Forum sur les Investissements Guinéens à Singapour

Forum d’Affaires de Singapour 2017

Monsieur le Président du Singapour Business Federation’s Africa Business Group, Vice Président du Singapour Business Federation;

Monsieur le Ministre des Mines de la République de Guinée ;

Messieurs les représentants du corps diplomatique ;

Mesdames et Messieurs les Membres de la délégation guinéenne ;

Distingués Invités ;

Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un insigne honneur et un immense plaisir d’introduire ce Forum d’affaires sur les investissements en République de Guinée. C’est une excellente opportunité qui nous est offerte, la délégation qui m’accompagne et moi-même, pour mettre ensemble les nombreux atouts dont dispose la Guinée en termes de potentiel économique et les immenses possibilités techniques, technologiques et financières de Singapour dans le but de promouvoir les relations d’affaires entre la Guinée et Singapour.

Cela traduit l’intérêt des uns et des autres pour la Guinée connue pour son potentiel économique important et diversifié et reconnu pour les progrès significatifs enregistrés en termes d’ancrage démocratique et de fondamentaux économiques depuis l’avènement du Président Alpha CONDE à la magistrature suprême.

Je me réjouis de l’importante participation du monde des affaires singapourien à ce forum.

Les relations gouvernementales entre Singapour et la Guinée sont naissantes. Elles ont suivi naturellement l’essor des relations d’affaires notamment avec l’arrivée de la société Winning International Group dans le secteur des mines, avec pour principale raison d’accompagner les entreprises des deux pays pour garantir un environnement propice à leur développement.

Nous souhaitons que les relations économiques ainsi entamées se renforcent et s’étendent au-delà des mines pour couvrir également les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, de l’urbanisation, des infrastructures, etc., et accroître l’impact grandement bénéfique des entreprises singapouriens sur l’économie guinéenne à l’instar de Winning International Group dont la contribution au rehaussement de l’économie nationale guinéenne, à travers sa participation au projet SMB-WINNING, est indéniable.

Ainsi, la volonté des autorités de nos pays est claire quant au raffermissement et au resserrement de nos relations avec une participation accrue de nos secteurs privés respectifs.

En collaboration avec le gouvernement singapourien, nous sommes entrain d’instaurer toutes les voies et mesures d’un accord cadre relatif aux investissements et à la double imposition fiscale.

Le Gouvernement Guinéen compte poursuivre la multiplication des cadres de rencontres et d’échanges entre les secteurs privés de nos deux pays à l’instar du présent forum dont l’organisation et la tenue auront été facilité par le Singapore Business Federation et les représentations consulaires de nos deux pays.

Je voudrais remercier ces institutions pour leur contribution à la réussite de cet événement.

Distingués participants, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais mettre l’accent sur les objectifs spécifiques de la présente rencontre.

Nous souhaitons que celle-ci serve à identifier les opportunités d’affaires en Guinée pour promouvoir développement des relations commerciales et économiques avec Singapour.

Dans cette perspective, les projets qui vous seront seront présentés dans les secteurs que je viens de citer devraient retenir entre autres, l’attention des participants à ce forum.

Nous souhaitons également explorer les facilités que les autorités de nos deux pays pourraient envisager pour renforcer l’accompagnement plus efficacement l’accompagnement et le développement des relations entre le secteur privé guinéen et le secteur privé singapourien.

Nous souhaitons enfin que les échanges B2B et B2G qui vont suivre débouchent sur des intentions concrètes d’entreprendre des projets en Guinée.

Distingués participants, Mesdames et Messieurs,

La Guinée est en profonde mutation politique, institutionnelle et économique, impulsée par son Président, S.E.M Alpha Condé, qui a dédié son second mandat à la relance et à la transformation économique du pays, pour soutenir une croissance forte, durable et inclusive.

Toute une série de reformes ont été conduite pour créer les conditions favorables à l’investissement. Je citerai entre autres, l’adoption d’un nouveau code minier, d’un nouveau code des investissements, d’un nouveau code du travail, d’une nouvelle loi PPP, … qui garantissent la viabilité du cadre institutionnel et réglementaire.

Au plan macroéconomique, ces reformes ont permis de stabiliser le cadre et d’améliorer la capacité de résilience aux chocs exogènes.

Nous avons terminé l’année 2016 avec un taux de croissance de 6,6% dans un contexte régional et mondial plutôt de ralentissement économique. En 2017, une croissance de près de 7% est attendue.

Les projections du FMI confirme la robustesse de la croissance et le dynamisme de l’économie guinéenne pour les années à venir, avec un PIB qui a cru de 33% entre 2010 et 2016 pour se situer à 6,3 milliards de dollars américains. Les recettes budgétaires ont grimpé à 19,2 % du PIB (Elles étaient de 17,2 % en 2015). L’inflation reste modéré à 8 %. Les réserves de devises ont été reconstituées à plus de trois mois d’importation, au delà des standards internationaux.

En raison de l’embellie des fondamentaux économiques, le Gouvernement a l’ambition réaliste d’atteindre une croissance à deux chiffres dès 2020.

Cela suppose une mobilisation active du secteur privé national et international pour répondre aux besoins de financements, d’investissements et de savoir-faire.

Distingués participants, Mesdames et Messieurs,

Cela dit, je souhaite souligner les raisons qui militent pour un investissement profitable en Guinée :

✓ Le pays offre une stabilité politique, un cadre macro-économique, et un cadre institutionnel et juridique favorable à l’investissement privé.
✓ Dans un environnement régional marqué par un cycle d’instabilités politiques majeures, la Guinée est restée un îlot de paix et de stabilité.
✓ La Guinée dispose de 6,2 millions d’hectares de terres arables et un potentiel énergétique de 6000 MW faisant d’elle une puissance agricole et énergétique en devenir.
✓ Des ressources minérales abondantes (fer, bauxite, or, diamant, nickel, etc.) font de la Guinée le premier pays minier en Afrique de l’Ouest et l’un des plus important pays à potentiel minier au monde.
✓ Le Gouvernement a amélioré durablement la compétitivité de son économie avec l’ambitieux programme d’investissements en cours de réalisation dans les infrastructures socio-économiques.
✓ La Guinée offre un coût des facteurs très favorable, y compris une main d’œuvre jeune et abondante, et une disponibilité de matériaux et d’intrants naturels à faible coût.
✓ Par ailleurs, par son positionnement géographique, la Guinée offre l’accès à un plus grand marché avec son accès à 6 frontières terrestres, un marché sous-régional au sein de la CEDEAO de plus de 300 millions de consommateurs.
Vous l’aurez compris, la Guinée est un partenaire d’avenir pour les investissements privés singapouriens qui peuvent y élire domicile pour la conquête du marché sous-régional, voire du Continent.

Distingués participants, Mesdames et Messieurs,

Le présent forum est une invitation à réussir ensemble ce formidable destin économique de la Guinée mettant à profit toutes les opportunités d’affaires qui s’offrent. Notre présence se situe dans ce cadre.

Les représentants du Gouvernement de la République de Guinée, avec Monsieur le Ministre des Mines à mes cotés, le Consul Honoraire de Guinée à Singapour, le Conseil Présidentiel des Investissements et des Partenariats Public-Privé, ainsi que l’Agence de Promotion des Investissements Privés, et le secteur privé guinéen se tiennent à votre disposition pour faire de cette rencontre une réussite.

Vive l’amitié entre Singapour et la Guinée ;

Vive la Coopération économique et commerciale ;

Je vous remercie !

Ibrahima Kassory FOFANA

Ministre d’État à la Présidence de la République de Guinée Chargé des Investissements & des Partenariats Public-Privé