Archief

Categories

Affaire troisième mandat

Alpha Condé à Sékhoutoureya après 2020 ? Voici les conditions posées par Gaoual

La question d’un éventuel troisième mandant pour Alpha Condé continue de diviser l’opinion. Dans une déclaration qu’il a faite le lundi dernier à N’Zérékoré à la faveur du forum régional des jeunes du RPG Arc-en ciel, Sékou Souapé Kourouma (un cadre de la direction nationale du RPG, parti au pouvoir, NDLR) a affirmé que le Pr Alpha Condé sera à Sékhoutouréya et à la tête du pays après les élections présidentielle de 2020.

Et comme on pouvait s’y attendre, cette sortie de ce proche lieutenant d’Alpha Condé suscite aujourd’hui de vives réactions dans le pays notamment au sein de certains états-majors politiques.

Dans un entretien accordé à Guinéenews, le député uninominal UFDG de Gaoual, Ousmane Gaoual Diallo explique qu’il n’accorde aucune importance à cette déclaration. Cependant, il met en garde le président Alpha Condé contre toute velléité devant le conduire à un troisième mandat.

« Je n’ai pas pour habitude de commenter les déclarations des gens qui n’ont aucune importance dans le pays. Je ne dis pas que  Sékou Souapé n’est pas une personnalité, mais il n’occupe aucune fonction officielle pour  que je me permette de commenter ses élucubrations. Donc ce qui est  important, ce sont les actes. Nous attendons très sereinement qu’Alpha Condé introduise une modification de la loi, soit par référendum ou par l’Assemblée nationale. En ce moment, je crois que le peuple de Guinée lui apportera sa réponse dans une enveloppe scellée et dorée », prévient le député Ousmane Gaoual Diallo avant d’énumérer d’autres alternatives pour Alpha Condé d’être à Sékoutouréyah après 2020.

«Vous savez, Alpha Condé peut être à Sékhoutoureya sous plusieurs formes. Il peut y être en tant qu’ancien chef d’État ou parce qu’on  y aura aménagé un espace réservé pour enterrer les chefs d’État ou parce qu’il (Alpha Condé, ndlr)  aura fait un coup d’Etat constitutionnel, mais ce n’est certainement pas à l’issue d’une élection démocratique  dans notre pays et à laquelle il prendra part », a-t-il fait savoir.

Malgré la polémique, le président Alpha Condé n’a pas pour le moment exprimé sa position sur cette question d’un troisième mandat.