Archief

Categories

Affaire Sextape

Affaire Sextape de Makhou-Nouha : mandat d’arrêt international contre une troisième fille

Alors que le Tribunal de Première Instance de Kaloum a condamné mercredi 31 mai deux étudiantes, on ne sait toujours pas qui a publié la vidéo de la Sextape Makhou et Nouha sur internet. Les analyses sur les Smartphones des deux étudiantes avaient prouvé qu’une quatrième personne avait reçu la vidéo. Mais celle-ci est restée introuvable jusqu’à la fin de ce premier dossier sur cette affaire. Mais le Substitut du Procureur de la République près le tribunal de Kaloum, Abdoulaye Israël Kpogomou croit que Nènè Bobo, l’amie des deux étudiantes condamnées, doit s’expliquer dans cette affaire. C’est pourquoi il a requis en faveur d’un mandat d’arrêt international qui a été lancée contre cette fille qui vit aux Etats-Unis.

 Le nom de Nènè Bobo est revenu à plusieurs reprises au cours des débats. C’est à elle que Fanta Mama Chérif — la petite amie de Makhou —  aurait envoyé pour la première fois la vidéo de la Sextape avec la consigne de la supprimer après l’avoir visionnée. C’est aussi elle qui aurait transféré la vidéo, sans respecter la consigne de son amie, à Henriette Feindouno, l’autre étudiante condamnée à 10 mois de prison dont huit assortis de sursis.

 Durant le procès, le juge Ibrahima Sory Tounkara était d’avis avec le Procureur que cette affaire a des ramifications et que le procès ne devrait pas se limiter à Fanta Mama Chérif et Henriette Feindouno, les deux prévenues qui viennent de passer deux mois à la Maison centrale de Conakry. Le Procureur avait surtout averti que Nènè Bobo ne devrait pas se sentir à l’abri d’une possible audition dans cette affaire.

 

Cet article Affaire Sextape de Makhou-Nouha : mandat d’arrêt international contre une troisième fille est apparu en premier sur Guinéenews.

TPI de Kaloum/Affaire Sextape de Makhou-Nouha: prison avec sursis requis contre les prévenues

Le Procureur de la République a requis des peines de prison avec sursis contre Fanta Mama Chérif et Henriette Feindouno, les deux jeunes dames poursuivies dans l’affaire de Sextape de Makhou et Nhoua qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive en mars dernier.

 Le Procureur Abdoulaye Israël Kpogomou a estimé que les deux prévenues sont des délinquantes primaires, quoiqu’elles soient coupables de l’infraction d’outrages à la pudeur, attentat à la vie privée, diffusion et mise à disposition d’autrui de données personnelles de nature à troubler l’ordre ou la sécurité publique. Alors, le Procureur a requis un an de prison dont  10 mois assortis de sursis contre mademoiselle Fanta Mama Chérif et  six mois de prison dont quatre assortis de sursis contre Henriette Feindouno. Pour ce qui est de l’amende, le Procureur a requis le paiement de 10 millions de francs guinéens contre Fanta Mama Chérif et cinq millions de francs guinéens contre Henriette Feindouno.  

Le Procureur a tout de même jugé graves les faits commis par les deux jeunes filles. «Les sites pornographiques ont déjà repris les vidéos diffusées, et les personnes qui s’y trouvent sont salies à vie  », a déploré le Procureur.

 Avant le réquisitoire du Procureur, l’avocat de Nouha qui s’est constitué partie civile dans cette affaire a voulu que les prévenues soient sévèrement condamnées et que la décision soit publiée dans un journal de la place. Scandale pour les avocats de la défense qui ont estimé que Nouha devrait présenter ses excuses aux Guinéennes au lieu de se constituer courageusement  partie civile dans cette affaire.

 Les avocats de la défense ont aussi apprécié la clémence du procureur qui a tenu compte de la jeunesse des prévenues. Ils ne comprennent pas cependant que leurs clientes aient purgé deux mois de détention préventive pour une telle affaire. « En France, Karim Benzema est aussi inculpé pour une affaire similaire, mais il n’a jamais été détenu pour cela », a comparé Me Sylla.

 D’ailleurs, les avocats estiment qu’il n’y a pas d’infraction dans ce dossier. «En envoyant cette vidéo à sa camarade aux Etats-Unis, elle n’avait aucune mauvaise intention. C’est pourquoi elle a demandé à sa camarade ( Nènè qui se trouve aux Etats-Unis d’effacer cette vidéo après l’avoir visionné », ajoutent-ils. La défense estime donc que sa cliente a agi par jalousie. Elle a donc commis un crime passionnel, un crime pardonnable.

Pour leur propre défense, les deux prévenues ont demandé pardon au tribunal. «Je demande d’abord excuses à mes parents puis au tribunal. Je n’ai pas fait cela dans l’intention de faire du mal. Je l’ai fait parce que j’étais juste déçue. C’est pourquoi je me suis même présentée à la police dans l’espoir qu’elle me comprendrait », a plaidé Fanta Mama Chérif pour son dernier mot avant la décision du tribunal. Cette décision est attendue le 31 mai prochain.

 

Cet article TPI de Kaloum/Affaire Sextape de Makhou-Nouha: prison avec sursis requis contre les prévenues est apparu en premier sur Guinéenews.