Archief

Categories

Affaire AMCO et Area One

Affaires AMCO et Area One à Siguiri : le directeur de la SAG sort de ses gonds

Après des accusations portées contre sa personne à Siguiri, le Directeur général de la SAG est enfin sorti de son silence pour crier à la désinformation et à un laxisme de ses collaborateurs, a-t-on constaté mardi 30 mai 2017.

En effet, c’est sur les ondes d’une radio privée de la place qu’Abdourahmane Diaby, le Directeur général de la Société Anglogold de Siguiri a essayé de donner sa version des faits par rapport aux rumeurs liées à plusieurs dossiers.

Sur le cas de la société Amco, il a dit : « Le problème dans la négociation, c’est que les syndicats ont demandé une année de bonus, dix mois d’allocation et de salaire. La direction d’AMCO a dit qu’elle peut donner les primes pour les fêtes, pour les frais de scolarité et quatre mois de bonus. Nous sommes restés dans cette négociation, on nous a montré une lettre signée par les syndicats d’AMCO acceptant à la direction de prendre ses machines. »

Ensuite, il a démenti les rumeurs sur un accord par rapport à un recrutement lié à la récupération d’AREA ONE.

« Il paraît que lors des négociations, des gens ont dit que la SAG a promis à la communauté de Kintinian le recrutement de cent personnes. Mais lorsque j’ai demandé à mes collaborateurs, ils ont tous nié. Alors que tout recrutement qui doit se passer ici doit être sur la base de la logique», a-t-il martelé.

Cependant, il a fustigé la mauvaise foi de ses collaborateurs au sein de la direction de cette société minière. « Je n’aime pas dire des choses à tout moment pour ne pas ridiculiser les gens. Je ne suis contre personne, nous sommes tous là pour l’intérêt de cette société mais dans la légalité. Personne n’est indispensable dans ce monde, mais il y a des gens à la direction des travailleurs qui me chargent de tout. Ils refusent de faire des services en disant de m’attendre alors qu’il y a des choses qui peuvent se faire sans moi. Cela me touche à plus d’un titre. Il y a assez de choses qui se sont dites», a-t-il déclaré.

A retenir que cette société, qui compte plus de trois mille travailleurs, a connu des mouvements qui freinent son élan. Par ailleurs, force est de noter que cette SAG manque cruellement de  communication digne du nom.

Cette défaillance n’est-elle pas à la base des confusions en son sein?

Cet article Affaires AMCO et Area One à Siguiri : le directeur de la SAG sort de ses gonds est apparu en premier sur Guinéenews.