Archief

Categories

accident

Kindia : Accident d’un camion-citerne – les riverains vident le contenu.

C’est un camion-citerne remplit de 40 mille litres d’essence qui s’est renversé ce samedi 9 décembre 2017 dans l’après-midi au secteur Sinta, district de Segueya, situé à 12 kilomètres du centre-ville de Kindia. Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine. Mais le chauffeur et son assistant ont été légèrement blessés et transportés à l’hôpital régional de la place pour des soins intensifs, les populations riveraines quant à elles munies de leurs bidons se sont précipitées sur le lieu de l’incident pour se procurer de cet or noir, ce qui est inadmissible et un danger pour ce produit inflammable.

Ce camion immatriculé RC 4752Q en provenance de Conakry pour Mamou a passé la nuit à Séguéya, un de ses points d’arrêts. Quelques temps après son départ, à environ deux kilomètres, le véhicule remplit de 40 mille litres d’essence s’est renversé. Selon nos informations, ce camion-citerne de 18 roues a abordé un virage au moment où le chauffeur somnolait derrière le volant. Et c’est ainsi que petit à petit l’or noir se déversait sous le regard curieux des populations riveraines imprudentes.

« Le camion est rentré dans un virage quand le chauffeur dormait c’est ainsi qu’il s’est couché sur le côté droit l’essence a commencé à se vider petit à petit mais les riverains sont en train de nous secouer par ce qu’ils veulent voler le carburant heureusement nous aidé par les abeilles qui embêtent énormément la population d’y accéder sur les lieux et nos agents veillent pour ne pas qu’il est catastrophe » explique Lieutenant-colonel Yéré Camara, commandant de la compagnie sécurité routière de Kindia.

Inquiets de cette mauvaise attitude des populations de la contrée, les agents déployés à cet effet ont vite mis en place un véritable dispositif sécuritaire pour éviter le pire dans ces genres de situation. Le camion dont il s’agit appartient à un certain El hadj Donso Camara.

Dans ce drame, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Mais le chauffeur et son assistant ont été blessés et transportés à l’hôpital régional. Cet incident s’est produit au district de Séguéya sur la nationale Kindia Mamou. Les agents quant à eux sont toujours sur le lieu pour empêcher la population de s’approcher du danger.

Accident de circulation à Mamou : Bilan un mort !

Malgré les mesures prises pour éviter les accidents de circulation à Mamou pendant cette période de fête, quelques cas d’accidents ont été enregistrés au centre ville mais aussi à la périphérie.

Au total, ce sont trois cas d’accidents qui se sont produits pendant cette fête de Tabaski dont deux dans la commune urbaine et un autre dans la sous préfecture de Konkouré située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Mamou.

Rencontré, le capitaine Moise Haba en charge de la sécurité routière apporte des précisions. « Dieu merci, cette année est différente des années précédentes. Il y a eu une prise de conscience des usagers de la route. Pendant cette fête, nous avons enregistré deux cas d’accidents de motos qui ont heurté respectivement un enfant de trois ans et une fillette de cinq ans. Les victimes ont été légèrement blessées », indique t-il.

Le dernier cas d’accident mortel s’est produit ce samedi 2 septembre sur le pont de Konkouré où un motocycliste en partance pour Tamagaly a rencontré sur son chemin une voiture de transport public. Le motard Saliou Barry a rendu l’âme sur place suite au choc.

Selon les informations recueillies au près des proches de la victime, Saliou Barry venait à peine d’acheter cette moto à Mamou, c’est pendant qu’il rentrait à Tamagaly avec elle, qu’il a rencontré la mort sur son chemin de retour.

A rappeler que c’est le énième cas d’accident qui s’est produit sur ce pont se trouvant dans un virage après une descente d’une centaine de mètres.

Mamou : Un conducteur en état d’ivresse renverse son camion au cœur de la ville

C’est à 15h ce dimanche 23 juillet, qu’un camion remorque immatriculé RC 9737 Q en provenance de Conakry, transportant un conteneur de couches hygiéniques pour bébé, s’est renversé au quartier Horè Fello dans la commune urbaine de Mamou.

Selon les explications de certains témoins qui ont vécu les faits, le camion roulait à vive allure et brusquement, il a quitté la route. Le temps pour le conducteur de le ramener sur la voie, il s’est renversé sur la chaussée, bloquant ainsi le passage.

D’autres témoins ajoutent que dans la cabine, il y avait 3 personnes (le conducteur et ses deux apprentis). Pour les sortir, il a fallu écraser le pare-brise. Le conducteur blessé, a été transporté aux urgences de l’hôpital de Mamou.

Arrivé à l’hôpital, étant en état d’ivresse, le conducteur a refusé de se faire soigné et a commencé  à proférer des injures grossières au personnel. Présent aux urgences, Elhadj Amadou Kolon, l’inspecteur régional des affaires religieuses a été choqué par les agissements du conducteur et a sollicité l’intervention des agents de la sécurité pour maîtriser le jeune.

Contacté par Guinéenews© sur les lieux pour comprendre les circonstances de l’accident, les apprentis n’ont pas voulu communiquer. Néanmoins, on pouvait constater les impacts du camion qui a détruit les dalles du caniveau et un hangar sous lequel des femmes vendaient des produits. Heureusement, les riverains se sont échappés.

La route nationale bloquée, les véhicules étaient obligés de prendre la déviation traversant le quartier Kimbely pour ressortir au quartier Madina scierie à la sortie de la ville.

Circulation routière : Encore, l’accident d’une citerne fait un mort à Mamou

C’est un camion citerne immatriculé RC 5968Q transportant de l’essence pour une station à Dabola qui s’est renversé à 10 km de Mamou.

Selon les informations recceuillies sur place, l’accident s’est produit aux environs de 7h. Le conducteur Alphadjo Barry la trentaine a trouvé la mort sur place. Son apprenti grièvement blessé, a été transporté d’urgence à l’hopital de Mamou.

Le camion transportant 38000 litres commence déjà à couler. Les agents de la sécurité présents sur les lieux avec l’accord du propriétaire recoupèrent en ce moment  le carburant qui s’écoule dans les bidons.

Un autre camion citerne en provenance de Dabola est attendu sur les lieux pour reccuperer, le contenu de celui accidenté, a-t-on appris.

Sur l’origine de l’accident, aucune explication n’a pourtant été donnée par les services de sécurités présents sur les lieux. Ce que l’on sait, les accidents de circulation continue d’endeuiller les familles. Pour la plupart, c’est l’excès de vitesse et la vétusté des engins roulants qui sont mis en cause.

Circulation routière : Encore, l’accident d’une citerne fait un mort à Mamou

C’est un camion citerne immatriculé RC 5968Q transportant de l’essence pour une station à Dabola qui s’est renversé à 10 km de Mamou.

Selon les informations recceuillies sur place, l’accident s’est produit aux environs de 7h. Le conducteur Alphadjo Barry la trentaine a trouvé la mort sur place. Son apprenti grièvement blessé, a été transporté d’urgence à l’hopital de Mamou.

Le camion transportant 38000 litres commence déjà à couler. Les agents de la sécurité présents sur les lieux avec l’accord du propriétaire recoupèrent en ce moment  le carburant qui s’écoule dans les bidons.

Un autre camion citerne en provenance de Dabola est attendu sur les lieux pour reccuperer, le contenu de celui accidenté, a-t-on appris.

Sur l’origine de l’accident, aucune explication n’a pourtant été donnée par les services de sécurités présents sur les lieux. Ce que l’on sait, les accidents de circulation continue d’endeuiller les familles. Pour la plupart, c’est l’excès de vitesse et la vétusté des engins roulants qui sont mis en cause.

TPI de Mamou : 10 ans de prison requis contre un chauffeur pour avoir tué un gendarme

En audience correctionnelle, Mamadou Billo Diallo poursuivi pour homicide, coups et blessures involontaires et délit de fuite a comparu au tribunal de première instance de Mamou ce mardi 30 mai 2017.

A la barre, le présumé auteur de la mort du margi Saa Ismael Irandouno a reconnu les faits portés contre lui avant de donner sa version des faits. « Le mardi 16 mai, je quittais Mandiana avec des passagers. Arrivé au niveau du carrefour Saramoussaya où les gendarmes avaient l’habitude de se poster, ce jour, je n’ai vu aucun. Plus loin, je les ai trouvés mais ils ne m’ont pas sifflé. Dans le parcours, deux gendarmes sur une moto m’ont dépassé et sont tombés devant moi. Etant en excès de vitesse, je n’ai pas maitrisé mon véhicule. J’ai fini par les toucher. Envahi par la peur, j’ai continué ma route jusqu’à Timbo où je me suis présenté à la gendarmerie pour leur expliquer de l’accident que j’ai commis », explique t-il.

Dans les témoignages d’un gendarme à la barre, il a été révélé ceci : « Le lundi 15 mai dernier, au nombre de 9, nous avons été mandatés d’aller au poste de contrôle de Bagata dans la sous préfecture de Saramoussaya sur la nationale Mamou-Dabola. Le lendemain, nous avons commencé le contrôle des véhicules qui passent par là. A 16h, ce chauffeur est arrivé. Nous l’avons sifflé, il n’a pas obtempéré. Il a gesticulé avec ses bras en disant suivez moi. C’est ainsi que deux collègues ont pris la moto pour le poursuivre. Après un moment, une voiture Nissan est arrivée, son conducteur nous a informés que nos camarades ont fait un accident derrière. J’ai pris ma voiture pour aller sur les lieux. Effectivement, nous avons trouvé nos camarades grièvement blessés. A côté, il y avait quelques passagers de l’auteur de l’accident abandonnés sur place. Nous avons pourchassé le chauffeur sur une distance de 25 kilomètres avant de l’attraper à la rentrée de Timbo. On l’a dépassé et bloqué le passage plus loin. Ne trouvant plus de chemin pour continuer, le chauffeur a abandonné son véhicule sur la route pour fuir dans le village. C’est après quelques temps, qu’il est venu à la gendarmerie de Timbo », témoigne ce gendarme.

La partie civile représentée par Saa Roland Kamano, le président de la communauté des Kissiens vivant à Mamou a indiqué : « Depuis que l’accident a été commis, nous n’avons vu ni la famille, ni le syndicat des transports comme si le chauffeur était tombé du ciel. Les parents de la victime sont au village. Voilà ce qu’ils m’ont mandaté de dire :  » le chauffeur a fait exprès pour tuer notre fils, la famille demande l’application strict de la loi sur lui. Nous demandons le remboursement des 10 millions de francs qu’on a dépensés pour l’inhumation de notre fils. En termes de dommage, nous demandons le paiement de 500 millions de francs. Notre fils étant un support important pour la famille, il assurait beaucoup de choses pour nous et avait entamé des projets dans le village sur lesquels on comptait ; alors pour cette réparation, nous demandons 60 millions 500 mille francs. Pour l’éducation des enfants qu’il a laissés, pour assurer leur scolarisation, nous demandons 26 millions 472 mille francs », réclame-t-il.

Dans ses réquisitions, Sidiki Camara le procureur général, après avoir revenu sur les faits, a requis 10 ans de prison ferme et au paiement de 15 millions de francs d’amende. Il a par la suite demandé au présidant du tribunal l’annulation du permis de conduire du chauffeur et la confiscation de son véhicule.

Le président du tribunal Sidiki Kourouma a renvoyé le dossier pour être mis en délibéré   le 6 juin prochain.

Labilé Haba, l’autre gendarme victime de cet accident est en traitement intensif à Conakry.

Cet article TPI de Mamou : 10 ans de prison requis contre un chauffeur pour avoir tué un gendarme est apparu en premier sur Guinéenews.

Un camion citerne se renverse à Kindia : La route bloquée et la population vandalise le carburant

Un camion citerne transportant du gazoil s’est renversé ce mardi 16 mars à Segueya à 15 kilomètres sur la nationale Kindia-Mamou. Tel est le constat fait par Badicko Diallo, le correspondant de Guineenews à Mamou en partance pour Conakry.

Les populations environnantes se bousculent sur le camion pour vider le contenu.

Sur les deux sens de la route, une longue file de véhicules reste bloquée. Quelques agents de la sécurité presents sur les lieux interviennent en vaint pour degager le monde.

Pour l’instant, aucune disposition n’est prise pour ramener l’ordre sur cette route très utilsée par les usagers.

Cet article Un camion citerne se renverse à Kindia : La route bloquée et la population vandalise le carburant est apparu en premier sur Guinéenews.

Suivez les grandes gueules du vendredi 12 mai 2017

Cet article Suivez les grandes gueules du vendredi 12 mai 2017 est apparu en premier sur Guinéenews.

Sidya Touré sur l’accident de Dubréka : « Nous avons perdu six de nos responsables de kabak dans ce drame »

Six responsables de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Kabak ont péri dans l’accident de circulation de Dubréka. L’annonce a été faite lundi 8 mai 2017 par Sidya Touré, président dudit parti chez nos confrères de radio Espace.

« D’abord c’est un drame sans nom. Nous sommes particulièrement touchés par ce drame. Parce que, comme on le disait tantôt, non seulement ce n’est pas la première fois, mais il y a réellement un manque d’éducation et aussi un manque de contrôle. On ne peut pas imaginer 50 personnes dans un bus en train de se promener de Kabak jusqu’à Dubréka et que personne ne les ait arrêtés. Nous avons perdu six de nos responsables de Kabak dans ce drame. Et même un de mes gardes du corps a également perdu ses parents. On est directement touché. J’en suis pratiquement effondré depuis hier soir », a déclaré le président de l’UFR.

Le Haut représentant du chef de l’Etat a surtout insisté sur la nécessité de rétablir le contrôle technique des véhicules ainsi que le renforcement de la sécurité routière sur les routes interurbaines pour éviter ce genre de drame. « Il faudrait quand même que le contrôle technique soit rétabli. Ce n’est quand même pas imaginable, il faut qu’on finisse par discuter de cette affaire et qu’on établisse un système de contrôle, comme c’est le cas partout ailleurs. Je crois que c’est un minimum et c’est le souhait que j’émets ce matin. Le gouvernement doit prendre immédiatement des dispositions pour cela et que la sécurité soit renforcée quant aux surcharges des véhicules avec les passagers. Et on doit faire en sorte que ce genre d’événements n’interviennent pas, non seulement en bloquant ceux qui font de la surcharge, mais également en contrôlant les véhicules », affirme-t-il.

Avant Sidya Touré, Me Kabélé Camara, ministre de la Sécurité, parlant de certaines causes des accidents sur la route de Boké, dénonçait le fait que les routes ne sont pas parlantes. Il a, à cet effet, annoncé la nécessité pour le gouvernement de procéder à de profondes reformes au niveau de la sécurité routière. En réponse, le président de l’UFR, dont l’avis a été demandé, est sans ambages. « Tout ça c’est bon mais, encore faut-il qu’on les réalise. Si cela n’as pas été fait, ça ne sert pas à grand-chose de l’évoquer. Ce sont des choses sur lesquelles nous n’avons rien à inventer », a répliqué Sidya Touré avant d’insister de nouveau sur la mise en place de la station de contrôle technique.

Faut-il le rappeler, un grave accident de circulation s’est produit samedi 06 mai 2017 à Yorokoguia, dans la préfecture de Dubréka faisant sur-le-champ 21 morts et 33 blessés. Aux dernières nouvelles, le nombre de victimes a atteint 26 morts.

Cet article Sidya Touré sur l’accident de Dubréka : « Nous avons perdu six de nos responsables de kabak dans ce drame » est apparu en premier sur Guinéenews.

Axe Kankan-Siguiri: la collision entre une voiture et une vache fait deux 2 morts et des blessés

Une Renault 21 a fait une collision avec une vache, tuant 2 personnes et blessant plusieurs autres dans la nuit du mardi 2 à mercredi 3 mai sur la route nationale Kankan-Siguiri, a appris Guinéenews d’une source syndicale. (photo d’archives)

C’est dans la sous-préfecture de Kignèbakoura, située à une quinzaine de kilomètres de la commune urbaine de Siguiri où cet accident s’est produit. Il était environ 22 heures.

Toujours, selon notre source, les deux victimes, Mamadou Baïlo Kéita et Taïba Cissé  sont respectivement originaires de Mamou et de N’Zérékoré.

 

 

Cet article Axe Kankan-Siguiri: la collision entre une voiture et une vache fait deux 2 morts et des blessés est apparu en premier sur Guinéenews.