Archief

Categories

abonnés

Pénurie d’eau à Labé: les abonnés de la SEG dénoncent une crise prolongée, le préfet rassure

Depuis une dizaine de jours, les robinets sont à sec dans la commune urbaine de Labé. Une panne survenue sur le réseau de distribution de l’agence locale de la Société des Eaux de Guinée (SEG) serait la principale cause de cette crise qui est péniblement ressentie par les abonnées, a constaté sur place Guinéenews.

Le centre urbain serait la zone la plus affectée par cette pénurie prolongée. Diallo Cherif explique son quotidien en cette période de crise : «depuis qu’ils ont déposé les factures la semaine passée, nos robinets sont à sec alors qu’on venait juste de régler nos factures. On vit difficilement ce manque d’eau, ici en plein centre ville car, en dehors de l’eau de robinet, on n’a nulle part où aller. Il n’y a pas assez de puits et rares sont des personnes qui disposent de forages. Personnellement, je suis obligé de prendre ma voiture et aller jusqu’à Daka pour trouver de l’eau pour ma provision familiale. C’est un trajet que je fais deux fois par jour», déplore-t-il.

Madame Binta Dramé dénonce, elle, un manque total de communication de la part de la SEG de Labé : «non seulement on n’a pas d’eau mais aussi l’agence de la SEG de Labé ne communique pas alors que ces jours passés sans eau ne vont jamais se répercuter sur la facturation. C’est vraiment dommage avec cette anarchie qui ne dit pas son non.»

Interpellé sur ce problème qui assaille toute la ville, le préfet El Hadj Safioulaye Bah tente de rassurer : «effectivement depuis quelques jours, il n’y a pas d’eau SEG à cause d’une panne survenue à Maleya. C’est le tuyau de la grande section qui a éclaté. Par chance, ils ont tout le matériel sur le terrain et sont en train de réparer.»

Fraichement installé, Hady Baillo Barry, le nouveau chef de l’agence SEG de Labé, reconnaît que son équipe rencontre d’énormes difficultés quant à la réparation de la panne. «On a passé l’information au niveau des différentes radios de la place. L’équipe est sur le terrain pour la réparation. Mais malheureusement, on a eu des problèmes au niveau des pièces de raccordement. Cela nous a beaucoup fatigués. Mais il y a fort espoir qu’on termine aujourd’hui », promet-il.

Il faut rappeler que les pannes ne se comptent plus sur le réseau de distribution de la SEG à Labé car, il ne se passe plus un mois sans qu’on enregistre des interruptions dans la desserte en eau courante.

Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

Délestages récurrents à Labé : la société civile tire la sonnette d’alarme

Après une saison sèche caractérisée par un manque criard de courant électrique dans la ville de Labé, les acteurs locaux de la société civil haussent le ton et dénoncent le manque d’amélioration dans la desserte en électricité, a constaté sur place Guinéenews.

 À travers une déclaration rendue publique le lundi 22 mai, la société civile de Labé adresse une mise en garde à l’agence locale de la Guinéenne d’électricité suite aux multiples et récurrents délestages.

‘’Si cette situation perdure, il serait impossible de calmer les ardeurs des abonnées et cela risque de dégénérer par des manifestations de rue comme ce fut le cas dans d’autres villes du pays’’, a-t-elle prévenu. 

Dans le même communiqué, la société civile de Labé attire l’attention de l’agence EDG de Labé que des factures délivrées habituellement aux clients ne tiennent pas compte des périodes de coupure. Par contre, les acteurs de la société civile demandent à l’agence de Labé d’établir les factures au prorata du nombre de jours consommés.

 C’est un secret de polichinelle en rappelant que la ville de Labé est depuis quelques semaines frappées par de sévères délestages. Il ne se passe pas deux à trois jours sans que la direction locale d’EDG ne parle de panne de réseau ou de transport.

Interpellé, El hadj Barry Bantighel, le Directeur commercial d’EDG de Labé accuse des soucis techniques pour justifier ces désagréments.

«Je suis heureux d’informer les populations de Labé que la panne des jours précédents est déjà réglée. Mais très malheureusement entre ce moment de dépannage et la nuit, il y a eu une autre panne au niveau de la ligne de transport entre Dalaba et Pita. Et à l’heure où je vous parle, l’équipe de Labé, celle de Dalaba et celle qui avait quitté Conakry pour venir dépanner ici sont à pied d’œuvre », a-t-il assuré.

 Néanmoins, avec cette interpellation, la société civile de Labé entend peser de tout son poids pour pouvoir rétablir les abonnés dans leurs pleins droits.  

Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

Cet article Délestages récurrents à Labé : la société civile tire la sonnette d’alarme est apparu en premier sur Guinéenews.