Archief

Categories

Abdoul Salam Fall

Grand Entretien : Abdoul Salam Fall, le fondateur de SénéWeb, brise le silence

En marge des festivités des vingt ans de création de Guinéenews, nous avons rencontré, Abdoul Salam Fall, le fondateur de SeneWeb, le premier portail sénégalais lancé il y a 18 ans au Sénégal. L’homme parle à la fois Wolof- Français et Anglais. Il jure ne courir « ni pour l’argent, ni pour le pouvoir, mais juste pour sa passion, celle pour l’informatique née au hasard ».

Au départ, SeneWeb, comme Guinéenews, était un simple forum de discussions dédié à la diaspora Sénégalaise, si importante à l’étranger. Une diaspora, qui avait la nostalgie du pays. Mais avec l’alternance en 2000, la plateforme de discussions devint portail d’information. Ensuite, ce fut le parcours inédit des Lions au Mondial 2002, puis l’affaire des Chantiers de Thiès avec Idrissa Seck, les élections locales de 2009, les manifestations du 23 Juin, la chute de Wade et l’élection de Macky Sall.

Dès lors, le portail leader du Sénégal tomba sous le charme des décideurs politiques. Sous Wade, le pouvoir mit 600 millions de francs CFA pour racheter le site. Ensuite, un milliard de francs CFA.

Cependant, face au refus de son patron, SeneWeb fut aussitôt soumis à un redressement fiscal. Les autorités d’alors allèrent jusqu’à confisquer le matériel de travail du site. En vain. Mais c’était mal connaitre la détermination d’Abdoul Salam Fall. « Ceux qui me connaissent savent que Sénéweb est un bébé pour moi, qui vaut plus que tout l’or du monde. C’est mon échappatoire pendant les moments difficiles. C’est pourquoi, je ne peux pas le bazarder », se souvient-il.

« Je tiens à remercier la coordination générale de Guinéenews pour avoir réussi à résister à vingt ans de pression d’une part et d’autre part, pour m’avoir invité aux festivités des vingt ans de création de Guinéenews », a-t-il entamé son interview, au bord de la piscine de son Hôtel.

Dans l’avenir, M. Fall pense que Guinéenews et SénéWeb pourraient travailler ensemble. En se partageant des pistes d’informations, en menant conjointement des grandes enquêtes. Mieux, SénéWeb pourrait faire des reportages sur les Guinéens du Sénégal qui seront repris par Guinéenews et vice-versa. Enfin, les deux médias pourraient faire des échanges.

« J’ai entendu parler de Guinéenews vers 2006. Chaque fois quand les élections approchaient dans les pays voisins du Sénégal, nous avions tendance à visiter les sites phares de ces pays pour scruter l’information parce que nous avons des lecteurs guinéens. Depuis, je visite Guinéenews au moins une fois par semaine tout comme les sites des pays limitrophes ou d’Afrique de l’Ouest. Mais j’apprécie bien votre ligne éditoriale ».