Archief

Categories

à guinee Guineenews

Kamsar : Calme précaire dans la cité, les activités paralysées

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, la sous-préfecture de Kamsar, préfecture de Boké, a enregistré la nuit dernière des scènes de manifestations pour demander le retour du courant électrique dans les foyers, a appris Guinéenews©. Photo d’archives.

A Kamsar, des jeunes des quartiers se trouvant entre le grand marché Sahara et la barrière qui donne accès à la cité ont exprimé leur mécontentement suite au délestage électrique que la localité enregistre depuis des semaines. Selon nos sources, ces jeunes auraient pris d’assaut les routes en y mettant le feu à certains endroits. Les forces de maintien d’ordre ont été déployées sur le terrain pour rétablir le calme.

Et les heures qui ont suivi, c’est-à-dire à partir d’une heure du matin, la centrale électrique de la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) a été mise en marche pour servir du courant dans tous les foyers jusqu’à 7h 15 ce dimanche matin.

Pour l’instant, un calme précaire règne en ce moment dans cette cité minière et selon Kerfala Doumbouya, un habitant du quartier Koléyiré contacté par notre rédaction, certaines barricades ont été levées par les forces de sécurité. Il précise que le calme qui règne en ce moment ne peut être que temporaire. « Tout peut reprendre d’un moment à l’autre », dit-il.

Une autre source ajoute que toutes les activités sont pour le moment paralysées. Les commerçantes qui devaient se rendre ce matin à Kolaboui, l’une des sous-préfectures située à quelques kilomètres de Kamsar, ont rebroussé chemin. Aussi, l’on apprend que le train de la CBG est arrêté depuis samedi par la population de Corrira.

Affaire à suivre…

Guinée : Deux porteurs de projets font part de leurs ambitions pour l’émergence de la culture

Dans son traditionnel rendez-vous dénommé « Les lundis de L’Harmattan », la maison d’édition L’Harmattan Guinée a reçu deux porteurs de projets pour éplucher leurs penchants devant les responsables du Commissariat général.

Ibrahima Docta Yattara, président de l’association Jeunesse et parti, a été le premier exposant avec son projet dénommé « Le livre, moteur du développement ». Équiper la bibliothèque communale de Kaloum, éveiller une certaine envie de lire au sein de la couche juvénile et organiser une série de concours, notamment d’épellation des mots, d’écriture et de lecture, sont entre autres objectifs que se fixe l’association. Par ceux-ci, ses membres eBangoura accompagner les activités projetées par Conakry, capitale mondiale du livre.

Le second intervenant, Alpha Camara est directeur communal de la Culture de Matam. Avec un agenda garni d’activités, il a informé l’assistance de l’initiation par la délégation spéciale de Matam d’un projet dénommé « La nuit de la lecture » prévu le 28 octobre prochain et qui sera ouvert aux enfants de tous les 24 quartiers qui forment la commune.

A côté, d’autres activités hebdomadaires autour de la lecture et du sport sont prevues. Notamment l’agorat des auteurs, le café-débat et plein d’autres qui seront clôturées avec une soirée récréative auréolée de la prestation de plusieurs artistes de renom, dont Sayon Camara.

Au terme des differents speeches, le Commissaire général de Conakry, capitale mondiale du livre, Sandy Kaba a réitéré toute sa disponibilité à accompagner les projet qu’il qualifie de nobles au bénéfice de la culture guinéenne.