Archief

Categories

9 mille personnes atteintes du sida

9000 infections par le VIH/Sida à N’Zérékoré: une caravane se déploie dans la région pour contrer le fléau

La région forestière constitue aujourd’hui, l’une des régions de la Guinée où l’on assiste à une explosion de la prévalence du VIH.

En effet, les dernières statistiques placent cette région au troisième rang national avec un taux de prévalence du VIH de 1,7% contre 2,5%, le taux national. C’est pour donc contribuer à la diminution de ce taux de prévalence dans la région que les autorités sanitaires régionales en collaboration avec certaines associations de lutte contre la maladie à savoir le Centre d’Ecoute, de Conseil et d’Orientation des Jeunes (CECOJE), l’ADEPHFE et l’antenne régionale du REGAP+ organisent actuellement une caravane de sensibilisation sur les moyens de prévention et notamment l’utilisation du préservatif.

Des agents sensibilisateurs sont déployés un peu partout afin de sensibiliser les jeunes sur non seulement les méfaits d’un rapport sexuel non protégé mais surtout sur la nécessité du dépistage volontaire. Au stade préfectoral où se joue actuellement le championnat régional de football, des messages sont également véhiculés suivis de la distribution gratuite des préservatifs.

Dans une interview accordée à la rédaction régionale de Guinéenews, Hawa Goto Kolié, une des responsables de cette caravane a indiqué qu’il y a des efforts qui ont été fournis par le gouvernement et ses partenaires dans le cadre de la lutte contre la maladie. Mais malgré tous les efforts, dit-elle, la perte de vue des patients, la réticence des populations face au dépistage et la faible utilisation du préservatif sont, entre autres, des principales difficultés qui pourraient affecter l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

«En effet, plus de 9000 personnes vivent avec le VIH dans la région forestière. Aussi, pour des raisons diverses, environ 400 patients sous ARV sur 1705 sont perdus de vue du programme de prise en charge », ajoute madame Kolié.

S’agissant des proportions liées au dépistage chez les jeunes, Cheick Traoré responsable du centre d’écoute, de conseils et d’orientation des jeunes de N’Zérékoré précise : « notre région occupe l’avant-dernière place avec 2,8% derrière, Kankan qui affiche 2,3% contre 27% pour Conakry, 13,7% pour Boké et 10,7% pour Labé, selon l’étude situationnelle réalisée sur les besoins des adolescents et jeunes ».

Il faut rappeler que cette caravane consiste à sensibiliser, éduquer et informer les populations de la région notamment les femmes et les jeunes sur les modes de prévention et de lutte contre le VIH/SIDA et leur orienter vers les sites de prise en charge.

 Facély Konaté