Archief

Categories

80 milliards

Affaire reliquat du budget des examens: Makanéra voue aux gémonies le ministre Ibrahima Kalil Konaté

Quatre-vingt milliards, c’est le montant que le gouvernement a alloué au ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire pour l’organisation des examens nationaux, session 2017. De ce montant, le chef dudit département, Ibrahima Kalil Konaté affirme n’avoir utilisé que 49 milliards.

Lors d’un point de presse animé récemment à Conakry, celui-ci a indiqué qu’il allait demander à l’Etat de lui retourner les 31 milliards restants pour financer, dit-il, la construction d’écoles.

Si l’ancien ministre de la Communication salut ce geste, il ajoute, cependant, qu’en demandant à l’Etat de lui retourner les 31 milliards pour investir dans les infrastructures scolaires, le ministre Konaté est en train de passer à côté.

«Je félicite le ministre pour sa bonne foi. Mais quand j’ai lu ce qu’il a dit lors de son point de presse, vraiment j’ai failli pleurer parce que c’est ce qu’on appelle détournement. L’un des principes fondamentaux de la loi des finances est que chaque dépense soit affectée en fonction de sa nature et seule l’Assemblée nationale est compétente. Mais si un ministre peut décider d’envoyer 31 milliards, cela veut dire qu’on est plus dans un Etat », dit-il.

Et d’ajouter : «mais on a de sérieux problèmes en Guinée. S’il utilise l’argent là dans d’autres choses, c’est du détournement. Détournement ne veut pas dire simplement prendre et mettre dans sa poche. Là où l’argent devait aller si tu l’enlève de cette ligne en envoyant ailleurs, c’est aussi du détournement. Pourquoi mettre en place en ce moment l’Assemblée nationale. S’il a besoin des infrastructures, lors du vote du budget, il passe par le gouvernement pour qu’on prévoit 31 milliards pour l’amélioration des infrastructures. Mais il ne peut pas se substituer au parlement. C’est trop grave ça. Pour nous, c’est une bonne chose mais quand les gens entendent cela de l’extérieur, ils se moqueront de nous.»

Détournement ou pas, en tout cas, l’opinion semble apprécier ce geste du ministre Ibrahima Kalil Konaté d’autant plus quil s’agit d’un précédent qui doit faire tâche d’huile. Va-t-il garder ce cap ? Wait and see…

Facely Konaté