Archief

Categories

6 accusés

TPI de Mamou : diverses peines de prison (de 3 mois à 3 ans) prononcées contre 6 prévenus

En audience correctionnelle, le Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou a prononcé des peines de prison le mardi 25 juillet contre des prévenus poursuivis pour différentes infractions. Ces peines varient de 3 mois à 3 ans de prison.

Amadou Barry, poursuivi pour vol de bétail à Soya, a été condamné à 3 ans de prison ferme, au paiement de 2 millions 500 mille francs d’amendes et à 3 ans d’interdiction de séjour dans la sous-préfecture de Soya. Le tribunal a retenu Mamadou Saliou Barry pour sa constitution de partie civile et condamné Amadou Barry au paiement de 12 millions de francs comme dommages et intérêts représentant la valeur des bœufs antérieurement volés.

Quant à Abdoulaye Diané, poursuivi pour escroquerie, il a été condamné à un an de prison. Le tribunal a retenu Kadiatou Diallo pour sa constitution de partie civile et  a constaté la restitution de 3 complets avant de condamner Abdoulaye Diané au paiement à Kadiatou Diallo la somme de 1 million 350 mille francs comme dommages et intérêts.

Mamadou Aliou Cissé et Amadou Bah, alias Gada, poursuivis pour détention et consommation de chanvre indien ont été condamnés à 3 mois de prison ferme, chacun. Le juge a ordonné la destruction des 12 boules de chanvre indien prises sur eux.

Mamadou Halidou Diallo, jugé et condamné à 6 mois de prison et à 3 ans d’interdiction de séjour à Porédaka pour ‘’port illégal d’armes à feu, vente de substances nuisibles (alcool) destinées à la consommation et recel d’objets’’, a été reconduit à la barre ce mardi pour violation d’interdiction de séjour car le présumé, après avoir fini de purger sa peine de 6 mois de prison, s’est retourné à Porédaka pour s’occuper de son papa âgé de 90 ans et malade.

A la barre, le maire de Porédaka El Thierno Macka Diallo, dépêché  par la communauté de Porédaka à travers deux engagements, a sollicité l’indulgence du tribunal pour accorder au prévenu des circonstances atténuantes.

Dans ses réquisitions, le Ministre public a demande au président du tribunal de condamner Mamadou Fadilou à 6 mois de prison, assortis de sursis. Le juge Boubacar 3 Barry a renvoyé cette dernière affaire pour être mise en délibéré le mardi 1er août prochain.