Archief

Categories

560 guinéens

Reportage : à la découverte du célèbre Sandaga, un marché guinéen en plein Dakar

En séjour à Dakar, avec l’équipe de Lamine Guirassy, l’envoyé spécial de Guinéenews est allé au célèbre marché Sandaga où est établie la « Fabrique artisanale de Sandaga», une association des ressortissants d’origine guinéenne exerçant dans l’artisanat. Un passage obligé pour tout touriste en visite au Sénégal.

Sandaga, c’est une bâtisse de trois étages, vieille de 80 ans et située au centre de Dakar, au bord de la rue 95 Plateau, Avenue Jean Jaurès. C’est le poumon de l’économie informelle de la capitale Sénégalaise, qui abrite un marché 100% guinéen.

A Sandaga, plusieurs commerçants, acheteurs, rabatteurs et touristes fréquentent ce coin, tous les jours, à la recherche des marchandises, comme des sacs traditionnels, des chaussures en cuir, des bracelets, des boucles d’oreilles, des habits. Les occupants s’essayent dans toutes les langues : français, anglais, wolof et langues guinéennes.

Au total, ils sont plus de 500 ressortissants guinéens, qui occupent un immeuble de trois étages. Leur activité consiste à confectionner et vendre des articles de souvenir et tenues africaines.

Dès la devanture du centre de la Fabrique Artisanale Guinéenne de Dakar, une fabrique fondée par le guinéen, Souleymane Barry dit « Commissaire », ce qui frappe tout visiteur, c’est la forte colonie des ressortissants guinéens. 560 artisans d’origine guinéenne au total.

Ils y travaillent et y gagnent, convenablement, leur vie. Ils pratiquent tous les petits métiers.

La principale ambition du fondateur, Souleymane Barry, c’est de fédérer la communauté guinéenne du Sénégal pour combattre la pauvreté et participer au développement de la Guinée.

Très fréquentée, la fabrique artisanale de Sandaga participe, aujourd’hui, à travers le monde entier, à des grandes foires internationales. Ses produits sont très prisés par les touristes.

 

 

 

 

 

Abdoulaye Bah, envoyé spécial de Guinéenews, à Dakar