Archief

Categories

5 ans

Palais peuple : Kassory Fofana flatte Alpha Condé et dézingue l’opposition

Devant les militants et députés du RPG-Arc-en-ciel ainsi que quelques membres du gouvernement, le ministre d’Etat à la Présidence chargé des questions d’Investissement et de Partenariat Public Privé, Ibrahima Kassory Fofana est largement revenu ce samedi 22 juillet sur les acquis du chef de l’Etat, Alpha Condé. C’était à la faveur d’une cérémonie artistique dite de ‘’reconnaissance à Alpha Condé’’, organisée au Palais du peuple de Conakry.

Sur le plan de l’électricité, le ministre Ibrahima Kassory Fofana qui s’exprimait en Soussou a affirmé que le Guinéen peut louer le Seigneur. « Aujourd’hui, on ne peut pas nier le délestage parce que les travaux sont en cours, mais de toutes façons, les Guinéens peuvent louer le Seigneur… Vous avez vu récemment les dirigeants de l’OMVS (organisation de la mise en valeur du fleuve Sénégal) en Guinée. Ils sont venus parce que c’est la Guinée qui va leur donner désormais le courant dans les trois ans à suivre. Il y a certaines personnes qui ont dit que Souapiti est un mensonge, je leur invite à aller sur le terrain, ils verront que les Chinois travaillent. Ce projet n’a pas en ce moment son deux dans la sous-région ouest africaine. Aucun projet dans la sous-région ne dépasse mille cinq milliards de dollars…», a-t-il lancé.

Parlant de l’agriculture, il a indiqué que beaucoup d’efforts sont faits à ce niveau. « On ne vous apprendra pas ce que le Pr Alpha Condé a fait pour les agriculteurs en termes d’intrants agricoles (…). Si on ne peut pas écouter, on a au moins l’œil pour voir et le dire exactement », a-t-il dit.

S’exprimant sur l’emploi des jeunes, Kassory pense que le secteur minier est en train de changer la donne. « Partez à Boké ou à Boffa, vous vous rendrez compte qu’il y a des offres d’emploi. Si tu es un chauffeur compétent, tu peux avoir jusqu’à trois millions. Il y a même des chauffeurs qui démissionnent à Conakry pour y aller, c’est une vérité…», déclare-t-il.

Dans la foulée, Kassory a annoncé que les citoyens de Katougouma dans Boké, où il y a eu récemment des remous, souhaitent rencontrer Alpha Condé pour lui présenter les excuses suite aux incidents malheureux ayant fait des morts et des destructions de biens. « La notabilité de Katougouma, les jeunes, les sages et les femmes ont écrit au chef de l’Etat en passant par moi pour lui représenter des excuses (…). Même si tu es dans l’opposition et que tu n’aimes pas la personne du président de la République, il faut au moins reconnaitre ses bonnes œuvres », a-t-il lancé.

Et de poursuivre : « Avant, tout le monde disait que la Guinée a des ressources minières et agricoles mais, le pays n’a pu exporter une poignée et aujourd’hui, nous sommes devenus le premier pays exportateur de bauxites dans le monde. A partir de l’année prochaine, vous verrez des résultats probants dans la production de l’ananas (…). Alpha Condé est arrivé au pouvoir en 2010, depuis cette date, le riz coutait à combien et il est à combien aujourd’hui ? Pour l’eau potable, des projets sont en cours…»

Le manque de logement a été aussi touché par le ministre Kassory. Sur cette question, il a annoncé la construction prochaine de mille logements du côté de Sonfonia. Selon lui, les travaux vont débuter dès l’année suivante avant de préciser que le financement est déjà prêt. « Pour les routes et les voiries, il y a trois semaines que j’étais en Chine, d’ici l’année prochaine, toutes les routes et voiries de Conakry seront réhabilitées. Le financement est déjà acquis (…). A Sonfonia, la construction de mille logements sociaux va démarrer dès l’année prochaine et ces logements seront à un prix raisonnable. Le président Alpha Condé a été clair devant les Chinois, il leur a dit que la Cité Plazza Diamond est bien, mais qu’elle n’a pas de bénéfice pour ses concitoyens. Il leur a dit de construire des maisons sociales pour les populations (…) », a-t-il expliqué.

« Le projet Djandjan a commencé il y a vingt ans. Grâce à la clairvoyance du chef de l’Etat et son courage, le projet a vu jour. Et dès l’année prochaine, il commencera sa production. En termes de volume d’investissement, le PIB (produit intérieur brut de la Guinée est à 6 milliards par an…», a-t-il fait savoir.

Le secteur éducatif n’a pas été occulté par le ministre Kassory Fofana. Il dira à cet sur ce domaine que son patron étant du corps, veut redynamiser le système éducatif guinéen. « Le Pr Alpha Condé est en train de redynamiser l’école guinéenne, le financement est acquis pour l’agrandissement de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia pour que désormais, tous les admis au baccalauréat puissent être pris en charge avec des moindres coûts. La Guinée étant un pays minier, une université d’excellence sera construite à cet effet à Boké où les étudiants africains viendront pour étudier », a-t-il dit.

Plus loin, le domaine du transport a été également abordé par le ministre Fofana. Sur ce sujet, il a indiqué que parallèlement à la réhabilitation des routes, un chemin de fer est prévu du Port Autonome de Conakry à Kaloum jusqu’à Kagbélen. « Quand vous prenez le Port, le financement est déjà là pour son agrandissement. Désormais, il y aura des trains qui vont quitter du Port jusqu’à Kagbelen dans Dubréka. C’est pour minimiser les embouteillages (…) », a-t-il expliqué.

Pour que ces investissements puissent aboutir, a affirmé l’ancien argentier du pays, il faut qu’il y ait la paix. Mais, a-t-il regretté, les opposants ont peur et c’est pourquoi ils font des bruits en focalisant le débat sur un éventuel troisième mandat alors qu’il n’est pas inscrit à l’ordre du jour.

« Lors du premier quinquennat d’Alpha Condé, il nous a donnés le barrage Kaléta et nous a fait sortir dans beaucoup de difficultés. Les cinq ans qui lui restent avec les projets qui pointent à l’horizon font peur à l’opposition, alors que la volonté divine prime sur celle l’homme…», a-t-il lâché avant de conclure en ces termes : « S’ils sont forts (allusion faite aux opposants), qu’ils attendent en 2020 pour se présenter à l’élection présidentielle. C’est le peuple qui sait pour quel candidat il va voter. Et d’ailleurs, 2020 est très loin. Donc, n’acceptez pas qu’on vous taraude l’esprit pour cette histoire de 2020. Il nous reste encore 3 ans, ils veulent tout simplement nous bloquer dans notre élan de développement. Que Dieu nous sauve…»