Archief

Categories

42 sous-préfectures et communes rurales

Faranah: lancement du processus de mise en place du CNJG

Avant la mise en place du Conseil National de la Jeunesse de Guinée (CNJG), le ministère de la Jeunesse vient d’enclencher le processus de mise en œuvre en organisant sur toute l’étendue du territoire national des ateliers régionaux d’explications et  d’appropriation des textes juridiques (statuts, règlement intérieur et critères d’élection) de la nouvelle organisation des jeunes de Guinée.

A Faranah, cette rencontre a eu lieu mardi 6 juin à la Maison des jeunes avec l’accompagnement du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et de l’UNICEF. Elle a regroupé 92 participants dont 84 jeunes et 9 filles. Ils sont venus des 42 sous-préfectures et communes urbaines de la région. Présidée par le gouverneur de région, cette première étape a connu la mobilisation des cadres du département mais aussi les autorités régionales, préfectorales et communales.

L’objectif, c’est d’échanger, discuter surtout expliquer aux jeunes à la base, le contenu d’un document de travail proposé par le ministère de tutelle. Les travaux ont porté sur trois grands axes à savoir : les statuts, le règlement intérieur et les critères d’élection qui ont fait l’objet de projection. Les statuts sont mentionnés dans un document de 11 pages avec 29 articles. Quant au règlement intérieur, quatorze pages avec 35 articles et les critères d’élection…

Pour sa part, le Directeur national de la jeunesse, des activités socio éducatives, Oubaidou Sow a fait savoir que le CNJG est une plateforme d’expression, de concertation et de représentation pour la jeunesse guinéenne. Une fois les différents bureaux mis en place, ils auront pour rôle de représenter la jeunesse aux différents niveaux d’échelon du territoire au niveau sous-préfectoral, préfectoral, régional et national. Ils auront la mission de promouvoir la vie associative à la base. Ils auront à développer aussi les structures associatives à tous les niveaux et être les interlocuteurs de l’Etat face aux besoins et aux préoccupations des jeunes. Donc, un rôle d’interface, de promotion des associations de jeunesse et un rôle de représentation de la jeunesse, a-t-il précisé.

Dans son discours d’ouverture, le gouverneur de la région administrative de Faranah, Sébastin Tounkara a, de concert avec le préfet, adressé aux encadreurs et à tous les participants, la bienvenue. Il a, par ailleurs, rappelé à l’intention de tous que c’est dans la logique d’une recommandation de la charte des Nations Unies que le gouvernement du président Alpha Condé ayant ratifié et promulgué cette charte, à travers un décret qui  a décidé la mise en place du Conseil National des Jeunes de Guinée (CNJG). Cette initiative au demeurant conforme aux aspirations des chefs d’Etat Africains et de notre gouvernement, découle à notre humble avis, de leur volonté de responsabiliser les jeunes, «avenirs de nos pays », sans lesquels, il ne saurait y avoir de progrès, a-t-il confié avant de déclarer ouverts les travaux de l’atelier régional d’explication et d’appropriation des textes juridiques du conseil national de la jeunesse de Guinée.

Après explication des zones d’ombre à tour de rôle par les membres du ministère, les jeunes très séduits, ont, par la voix de mademoiselle Sonna Camara de la commune rurale de Songoyah, réaffirmé leur engagement à promouvoir la vie associative et à accompagner le gouvernement dans sa politique de responsabiliser les jeunes pour leur développement.

Facély Kalman Keita, depuis Faranah pour Guinéenews

Cet article Faranah: lancement du processus de mise en place du CNJG est apparu en premier sur Guinéenews.