Archief

Categories

31 mai

Assemblée nationale: un nouveau code de justice militaire adopté

En marge de sa plénière du mercredi 31 mai, l’Assemblée nationale a adopté plusieurs textes dont le code de justice militaire. En 2012, un code de justice militaire avait été adopté par le Conseil national de transition (CNT). Mais ce dernier comportant beaucoup d’insuffisances, le ministère de la Justice a jugé nécessaire de corriger ces insuffisances. D’où l’introduction d’une loi, de 272 articles, au parlement révisant l’ancienne en vue de son adoption.

« L’analyse du code de justice militaire en vigueur révèle de nombreuses insuffisances au regard des instruments juridiques régionaux et internationaux ratifiés par la Guinée. Il en est ainsi de la méconnaissance du principe du double degré de juridiction, pourtant prévu par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ratifié par la Guinée », a indiqué Ousmane Gaoual Diallo, rapporteur de la commission des lois avant de dénoncer d’autres insuffisances de l’ancien code qui se rapportaient aux questions relatives à la poursuite des officiers supérieurs et officiers généraux ; à la compétence matérielle des juridictions militaires en matière d’infractions de droit commun ; aux relations entre la direction de la justice militaire et le tribunal militaire ; à la question de la peine de mort ; à la loi sur les armes, munitions et explosifs et aux attentes aux intérêts fondamentaux de la nation.

La première partie de ce code porte sur l’organisation, la compétence, la procédure et le fonctionnement de la justice militaire alors que la seconde partie traite des infractions d’ordre militaire et des peines applicables par les juridictions militaires.

« L’adoption du code de justice militaire présenté, permettra à notre pays de se doter d’un instrument juridique en adéquation avec les exigences des normes du droit international qui garantit à tous les justifiables militaires le droit à un procès équitable tout en luttant contre l’impunité au sein des forces armées. Par ailleurs, l’adoption de ce code de justice militaire révisé pourra consolider le processus de réforme des forces de défense et de sécurité », a expliqué le député uninominal de Gaoual.

Cet article Assemblée nationale: un nouveau code de justice militaire adopté est apparu en premier sur Guinéenews.

Fria : les ministres Gassama et Sanaba Kaba, lancent le mois de l’enfant guinéen

L’esplanade de la préfecture de Fria a servi de cadre ce mercredi 31 mai au lancement du ‘’mois de l’enfant  Guinéen’’ qui est placé cette année sous le thème : Agenda 2030 pour un développement durable en faveur des enfants en Afrique: Accélérons la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances.

Unicef, Childfound, Terre des hommes, ont été des partenaires ayant répondu à l’appel pour apporter leur soutien au gouvernement guinéen dans l’amélioration des conditions de vie des enfants.

Après les interventions de madame le préfet, de la porte-parole du parlement des enfants, du Représentant de l’Unicef, qui ont tous plaidé en faveur du respect des droits des enfants, le Représentant du Premier ministre Mamady Youla, a, dans son allocution, mis l’accent sur la nécessité de respecter d’une manière globale les droits humains.

« Pour mieux défendre les droits thématiques, il faut défendre le droit global. Ce qui voudrait dire que nous avons besoin d’un environnement global de droits humains respectés pour que le droit des enfants soit encore mieux respecté et que nous nous y mettons tous, à commencer par l’Etat, la puissance publique pour garantir un ensemble des acteurs de la société. Ensuite, les parents qui auront après  l’obligation de garantir le droit des enfants qui doit être respecté ”, a rappelé Khalifa Gassama Diaby, ministre en charge de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, messager du Premier ministre, empêché.

Poursuivant Gassama Diaby a exhorté chacun de poursuivre, durant ce mois consacré aux droits des enfants, des réflexions appropriées: “menons des actions adéquates pour mieux faire face à tous ces défis considérables qui vont bien sûr au delà du droit des enfants comme on le dit souvent : ‘’l’enfant, c’est l’avenir, mais l’enfant, c’est aussi le passé et le présent’’. A chacun d’y réfléchir”, a-t-il ajouté.

“En choisissant Fria pour abriter la cérémonie de lancement du ‘’mois de l’enfant guinéen’’, nous avons voulu obéir à notre stratégie de célébration tournante de cet evènement à travers toutes les régions du pays afin que tous les enfants de toutes les composantes sociales, de toutes les sphères, où qu’ils se trouvent, se sentent concernés par les activités de ce mois qui leur est entièrement consacré. Notre  souhait le plus ardent est que tous les enfants de Guinée, sans aucune distinction fondée sur le sexe ou sur toute autre considération, ait accès à un environnement plus protecteur… », a déclaré Sanaba Kaba, ministre de l’Action sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance.

Des prières et bénédictions des sages pour l’émergence de l’enfant guinéen, ont mis fin à cette cérémonie.

GUEYE Mamadou Fria

 

Cet article Fria : les ministres Gassama et Sanaba Kaba, lancent le mois de l’enfant guinéen est apparu en premier sur Guinéenews.