Archief

Categories

2017

Conakry : Le feu réduit en cendre une partie du Centre acrobatique Kéïta Fodéba

Les faits remontent dans la soirée du dimanche 9 décembre dernier lorsque Kèmo Kéïta artiste connu sous le nom d’artiste Papus Benzé et colocataire de l’édifice, a été appelé par l’un des responsables du stade. « Étant à Matam (Conakry) aux environs de 19 heures, j’ai reçu un appel de mon chef m’informant que la chambre des maîtres artistiques du Centre acrobatique Kéïta Fodéba avait pris feu. Sur le coup, je me suis précipité sur les lieux pour constater les dégâts et malheureusement, tout était réduit en cendre malgré les efforts du voisinage », témoigne l’une des victimes.

Demi-finaliste du concours « l’Afrique a un incroyable talent 2017 », Papus Benzé a répertorié les dégâts en nous indiquant avoir perdu tous ses documents de formation, des différentes compétitions internationales auxquelles il a participé et de l’argent.

Pour finir, le contorsionniste guinéen a sollicité les autorités guinéennes et les personnes de bonne volonté à venir en aide au Centre car en plus de son cas, le couple Kourouma participant au concours « l’Afrique a un incroyable talent » a aussi perdu tous ses biens.

Selon les témoignages, le feu dont l’origine est inconnue était d’une intensité inquiétante. Pour preuve, on a constaté des murs fissurés et des fenêtres calcinées. Depuis ce matin, les artistes du Cirque Tina fan sont désemparés et ont peur de retourner dans le bâtiment.

Pas d’élections locales en 2017 : les « trois » préalables

Le comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 s’est réuni, hier  lundi, sous la conduite du président du cadre de dialogue politique.

Information majeure, les élections locales seront impossibles à tenir en 2017 parce que la CENI a besoin d’au moins 120 jours pour pouvoir les tenir.

Selon le directeur des opérations de la CENI, Etienne Soropogui, la CENI a besoin de 120 jours à cause des « préalables » et des « délais incompressibles » : 90 jours pour procéder au redécoupage administratif et trente jours pour la distribution des cartes d’électeurs, dit-il.

Il faudra, par exemple, rapprocher les électeurs des bureaux de vote, redécouper la carte administrative et enfin libérer les ressources financières.

« Les cent milliards ne suffisent pas, il faut libérer, très rapidement, ces ressources », a-t-il martelé.

 

Éducation : Plaidoyer pour une « orientation stratégique » des bacheliers de 2017

Auteur : Hady Diallo, Doctorant en droit économique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chroniqueur de Guinéenews©

Si le chiffre de 27, 15 % d’admis sur 95 196 candidats inscrits ne laisse personne indifférent, il n’en reste pas moins que l’appréciation dépend de l’œil avec lequel on observe ces résultats. Pour les uns, un taux de réussite aussi bas est une catastrophe. Si l’on se fie au niveau des élèves qui ne fait que refluer tous les ans, on dira qu’ils n’ont pas tout à fait tort. Mais pour les autres, avec un autre regard, c’est peut-être un motif de satisfaction, car dira-t-on, la rigueur a fini peut-être par payer, on a là le pourcentage de « l’excellence ». Ainsi soit-il ! En tout état de cause, félicitations à ceux qui sont admis et courage à ceux ne l’ont pas été.

Mais l’enjeu est ailleurs. Le Bac ce n’est pas uniquement une étape dans la vie scolaire, il en est une des plus importantes de la vie. Il y a une vie avant le Bac et la vie après le Bac. Cet examen est en principe une évaluation, non pas uniquement à l’endroit des élèves et de l’encadrement, c’est aussi et surtout une évaluation pour les autorités scolaires et un défi pour les autorités universitaires.

Cette évaluation est d’autant plus importante qu’il semble, au regard de ce qu’est en train de devenir le niveau scolaire et universitaire guinéen, indispensable de marquer une pause et de se poser LA QUESTION indéfiniment esquivée : quelle mission doit-on assigner à l’école guinéenne ? Bien évidemment, la réponse à cette question est loin d’être systématique et homogène. Sa réponse commence à la maternelle, en passant par le primaire, puis le collège et le lycée avant d’atteindre l’Université. Mais si on reste sur le Bac, par ce que c’est bien de cela il s’agit ici, on serait amené à se poser des questions dont entre autres : pourquoi l’orientation ne doit plus ressembler à un débarras et à sens unique ? Pourquoi serait-il si important, pour l’Etat, d’assigner à ces nouveaux étudiants une mission claire ? Qu’est-ce que la Guinée devrait attendre de ces désormais étudiants en retour ? Pour répondre à ces questions, il faudra s’abstenir de faire état de toutes les formes de détournements et de vente des places des uns au détriment des autres. On estime, au moment où tous les pays conscients de l’enjeu de l’éducation font bloc pour une recherche scientifique avancée, que notre pays, à son tour, est sorti de cette sombre époque.

Il est de tradition, c’est connu de tous, que la Guinée oriente au moins les « 10 premiers » de chaque option au Maroc pour embrasser leur cursus universitaire. Et certains étudiants sont orientés généralement vers d’autres pays du Maghreb. Rares, pour ne pas dire qu’il y en a pas, sont les étudiants qui vont directement en France, aux Etats unis ou ailleurs dès après le bac, sous la houlette de l’Etat guinéen. Mais a-t-on une fois mis en place une commission d’évaluation de ces orientations et leur apport pour le système éducatif guinéen ou les retombées pour l’Etat ?

Il serait temps, il est temps, osons les mots, d’assigner une mission claire à ces orientations. A la base, étudier à l’étranger rime avec une sorte de comparaison et un retour d’expertise si non d’expérience. Mais pour notre cas, une fois parti, le retour ou l’apport devient hypothétique.

Pour citer un exemple concret. Il est improductif en termes de diversification de la formation et des expériences, si cela était l’objectif de l’Etat, d’envoyer des étudiants dans un même pays pour étudier la même chose, suivre les mêmes professeurs, faire les mêmes évaluations et espérer un retour riche en expertise. Il est des universités marocaines, parfois même des salles de classes où on retrouve, cinq, six voire même sept guinéens. Quel est l’objectif d’une telle aventure ?

C’est pourquoi, on plaide pour une orientation plus intelligente. Une orientation ayant des objectifs proches et lointains. Une orientation compatible avec les défis de la Guinée. On ne plaide pas pour que plus aucun étudiant ne soit envoyé au Maroc, mais il est temps d’arrêter d’y envoyer tout le monde, toutes options confondues. Il y a des domaines où le Maroc forme bien mais il est des matières où l’excellence est ailleurs. Y a-t-il des pays qui ont réussi à surmonter le défi de l’ethnocentrisme à travers le monde ? Y envoyer les sociologues et les ethnologues. La France pourrait-elle être la meilleure destination des juristes ? L’Australie pourrait-elle accueillir nos géologues et permettre d’éviter une errance aux étudiants guinéens en perte de repère dans ce domaine ? Les médecins, les chimistes, les physiciens, et que sait-on encore…

La Guinée pense probablement bien faire en « jetant » tous les lauréats au Maroc. Alors il est temps de savoir qu’ils y côtoient la deuxième voire la troisième vague d’excellence des autres pays souvent frontaliers. Le Mali, le Sénégal, la Côte d’Ivoire…Pendant ce temps, les guinéens sont bien fiers de majorer devant ceux-ci, mais il se trouvent qu’on se trompe d’adversaire car leurs « vraies têtes » sont à Harvard, à la Sorbonne, à Polytech ou ailleurs dans d’autres excellents endroits du savoir. Après on s’étonne de ne pas assez voir les guinéens dans les hautes instances mondiales de décision. Voulons-nous semez du riz et récolter du miel à la place ? Si nous sommes illogiques, la logique elle dans sa démarche, reste bien logique.

Il serait temps, il est temps, osons les mots, d’arrêter de concevoir l’envoie des étudiants guinéens à l’extérieur comme un bon débarras. Si nous voulons emprunter le chemin des pays qui ont su déplacer des montagnes en misant sur la recherche, il serait temps, il est temps qu’on soit capable, dans les actes, de faire autant voire mieux. Lorsqu’on se débarrasse c’est pour de bon, mais lorsqu’on oriente et qu’on assigne une mission, on attendra des retombées. Ces retombées ne seront pas uniquement la résultante d’une bonne formation, d’une expérience voire d’une expertise, elles seront consolidées par une chose inestimable en valeur : le patriotisme.
L’Etat peut pourrait faire une expérimentation limitée de cette orientation ciblée, organisée et suivie car toute grande évolution a son début. Mais le défi pour la qualité de la formation de ceux qui resteront en Guinée n’en est pas moins important. Etant donné qu’au final, l’objectif c’est de former des étudiants qui sortiront compétents et opérationnels à la fois en Guinée et dans la région.

Jules Simon ne disait-il pas que « le peuple qui a les meilleures écoles est le premier peuple. S’il ne l’est pas aujourd’hui, il le sera demain » ? A nous de décider si nous voulons ou non être un meilleur peuple où les futilités auront laissé place au travail et à la citoyenneté.

La 13ème édition du Tournoi Inter-States de foot aura lieu du 30 juin au 2 juillet, à Ohio

Le Bureau Exécutif du Tournoi Inter-State et le Comité d’Organisation du Tournoi à Ohio, invitent toute la communauté guinéenne ainsi que les sympathisants  de la Guinée  à venir très massivement participer à la 13ème Edition du Tournoi Inter-States de Football a Ohio  du 30 juin  au 2 juillet 2017. En effet, le Tournoi Inter-States dont le rôle et l’importance pour l’épanouissement et le rapprochement des jeunes n’est plus à démontrer, concours au raffermissement des liens d’amitié et de fraternité au sein de la jeunesse guinéenne, de la promotion du sport et de la culture guinéenne.

Cette 13ème Edition regroupera les équipes de : Washington,D.C, Connecticut, New York, Boston, Californie,  New Jersey, Ohio, Philadelphia, Texas, Atlanta, Michigan, Alabama, Indiana, Tennessee et Minnesota. Il faut aussi noter la participation de Chicago, de Colorado et du Canada.

Un weekend patriotique avec la participation de l’ambassade de la République de Guinée aux USA, du Ministère des Sports, de la culture et du Patrimoine Historique, du Ministère de la Jeunesse et de la Fédération Guinéenne de Football.

 SOCCER FIELD :  SPINDLER ROAD PARK

                    2121 SPINDLER ROAD  HILLIARD, OHIO 43026

Friday June 30, 2017 :

-Tirage au sort des matches de poules (8PM) “CONFORT SUITES” 5547 Keim cir Columbus, Ohio 43228 ;

-Soirée de Bienvenue : African Attire Affair. (9PM -4AM) – 4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

 Saturday July 1, 2017 :

  • Cérémonie d’Ouverture / Matches de Poules (10:00 AM to 7:00 PM)
  • – Soiree Dansante (9PM -4AM)  4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

Sunday July 2, 2017 :

  • Quarts de Finale, Demi-Finales et Finale (11:00 AM to 8:00 PM) ;
  • Cérémonie de Cloture/ Soirée Dansante (9PM-4AM) – 4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

 CONTACTS : Ben Diallo (631-965-9529), Bayo (614-424-1966), Amadou Kaba (734-945-0591), Cheick Condé (614-432-3630), Bourlaye Sy (248-416-7330), Lamine Keita (203-479-1774), Elhadj Bah (404-916-6919)

Cet article La 13ème édition du Tournoi Inter-States de foot aura lieu du 30 juin au 2 juillet, à Ohio est apparu en premier sur Guinéenews.

La 13ème édition du Tournoi Inter-States de foot aura lieu du 30 juin au 2 juillet, à Ohio

Le Bureau Exécutif du Tournoi Inter-State et le Comité d’Organisation du Tournoi à Ohio, invitent toute la communauté guinéenne ainsi que les sympathisants  de la Guinée  à venir très massivement participer à la 13ème Edition du Tournoi Inter-States de Football a Ohio  du 30 juin  au 2 juillet 2017. En effet, le Tournoi Inter-States dont le rôle et l’importance pour l’épanouissement et le rapprochement des jeunes n’est plus à démontrer, concours au raffermissement des liens d’amitié et de fraternité au sein de la jeunesse guinéenne, de la promotion du sport et de la culture guinéenne.

Cette 13ème Edition regroupera les équipes de : Washington,D.C, Connecticut, New York, Boston, Californie,  New Jersey, Ohio, Philadelphia, Texas, Atlanta, Michigan, Alabama, Indiana, Tennessee et Minnesota. Il faut aussi noter la participation de Chicago, de Colorado et du Canada.

Un weekend patriotique avec la participation de l’ambassade de la République de Guinée aux USA, du Ministère des Sports, de la culture et du Patrimoine Historique, du Ministère de la Jeunesse et de la Fédération Guinéenne de Football.

 SOCCER FIELD :  SPINDLER ROAD PARK

                    2121 SPINDLER ROAD  HILLIARD, OHIO 43026

Friday June 30, 2017 :

-Tirage au sort des matches de poules (8PM) “CONFORT SUITES” 5547 Keim cir Columbus, Ohio 43228 ;

-Soirée de Bienvenue : African Attire Affair. (9PM -4AM) – 4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

 Saturday July 1, 2017 :

  • Cérémonie d’Ouverture / Matches de Poules (10:00 AM to 7:00 PM)
  • – Soiree Dansante (9PM -4AM)  4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

Sunday July 2, 2017 :

  • Quarts de Finale, Demi-Finales et Finale (11:00 AM to 8:00 PM) ;
  • Cérémonie de Cloture/ Soirée Dansante (9PM-4AM) – 4411 Tamarack Blvd Columbus, Ohio 43229

 CONTACTS : Ben Diallo (631-965-9529), Bayo (614-424-1966), Amadou Kaba (734-945-0591), Cheick Condé (614-432-3630), Bourlaye Sy (248-416-7330), Lamine Keita (203-479-1774), Elhadj Bah (404-916-6919)

Cet article La 13ème édition du Tournoi Inter-States de foot aura lieu du 30 juin au 2 juillet, à Ohio est apparu en premier sur Guinéenews.

Education : Fin de l’atelier régional préparatoire des examens nationaux, à Faranah

L’atelier régional préparatoire des examens nationaux de 2017 a pris fin ce samedi, 27 sous les hospices du chef du cabinet du Ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation.

La stratégie de travail a été de constituer 4 panels et les thèmes de référence (TDR) repartis entre ces panels. Durant trois jours intenses, les panels ont abordé les thèmes suivants :

Panel 1: Analyser le processus de gestion des examens nationaux, session 2016, en vue des leçons à tirer pour la session 2017 ;

Panel 2 : Identifier les faiblesses de la session 2016 et proposer un dispositif de renforcement de l’ensemble du processus pour la session 2017 ;

Panel 3 :

– Identifier les problèmes spécifiques à chacune des localités, dégager les stratégies convenables pour leur résolution en vue de l’amélioration du déroulement des examens nationaux pour la session 2017 ;

– Réfléchir sur la problématique de la sécurisation des sujets et proposer un dispositif y afférent.

– Mettre en place, spécifiquement, la batterie de moyens de lutte efficaces contre les comités d’aide de candidats, installés à proximité des centres d’examen ;
Panel 4 :

– Analyser l’impact du mode de surveillance par niveau et corps d’enseignant ;

– Réfléchir sur l’organisation exceptionnelle à mettre en place pour la réussite de la décentralisation de l’examen d’entrée en 7ème Année de la session 2017 ;

– Recueillir la situation du matériel et fournitures destinés aux examens.

S’exprimant au nom des participants, le chef section pédagogique de la DPE de Siguiri, Mamoudou Keita, a d’abord remercié le gouvernement du président Alpha à travers le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation pour avoir organisé les présents travaux combien importants pour la moralisation ou la crédibilisation de nos examens nationaux a-t-il précisé avant de s’engager fermement à respecter et à faire respecter les clauses du présent atelier dans leurs structures respectives.

Poursuivant, il s’est dit fier et réconforté par cette stratégie d’implication et de responsabilisation des acteurs à la base que nous sommes a-t-il confié.

De son coté, le chef de cabinet du ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, El hadj Alhassane Diakité, a précisé :  » Les journées de concertation nous ont permis de partager vos expériences d’équipe et vous avez formulé à cet effet des propositions pertinentes dont les résultats vont contribuer à l’amélioration de l’évaluation de nos apprentissages. « 

Il a par ailleurs réaffirmé que le changement amorcé par le président Alpha Condé nous interpelle tous car l’avenir de notre pays passe nécessairement par la formation de nos enfants a-t-il insisté avant de clore l’atelier.

A noter que des recommandations ont été faites par les participants dont entre autres :

– L’organisation des ateliers régionaux au mois de mars de chaque année scolaire, cela permettra de corriger toutes les faiblesses enregistrées pendant les examens précédents;

– La fixation par le MEPU-A de la date de proclamation officielle des résultats des Examens de Fin d’Etudes élémentaires ;

– La mise en place d’une commission technique nationale, régionale de gestion des logiciels d’examens disposée à répondre aux problèmes techniques signalés par les DPE ;

La formation des cadres des DPE chargés de la gestion des examens à l’utilisation efficace et efficiente des logiciels d’examens avant les examens.

nous y reviendrons.

Cet article Education : Fin de l’atelier régional préparatoire des examens nationaux, à Faranah est apparu en premier sur Guinéenews.

Insolite: un évanouissement contagieux à une cérémonie de mariage à Tougué

C’est dans le district de Tounkourouma, commune rurale de Konah, préfecture de Tougué, qu’une mariée est  tombée en syncope. L’acte s’est produit le vendredi 19 mai 2017 au moment de la réception de la mariée. (Photo d’archives)

Ensuite, certaines femmes, au nombre de 5 ou plus, selon des sources, se seraient aussi retrouvées dans la même situation que la mariée.

Des sources proches de la famille, contactées par Guineenews, ont laissé entendre que la fille mariée était demandée par une autre famille. A en croire les mêmes sources, c’est cette famille qui aurait utilisé des moyens occultes pour gâcher la cérémonie.

Après plusieurs heures d’incantations, un marabout de la place a réussi à relever toutes les femmes tombées en syncope.

Aux dernières nouvelles, elles ont repris à parler et poursuivent le traitement avec  le marabout.

Un fait qui prouve que l’Afrique n’a pas perdu certaines de ses valeurs.

 

Cet article Insolite: un évanouissement contagieux à une cérémonie de mariage à Tougué est apparu en premier sur Guinéenews.

Fria : les lauréats de la scolympiade 2017 enfin connus

La scolympiade est une compétition interscolaire organisée tous les ans par une ONG de la place ARSYF en collaboration avec la direction préfectorale de l’éducation.

Cette compétition interscolaire a pour objectif de créer de l’émulation entre les élèves, d’apporter un complément pédagogique au système éducatif et surtout d’évaluer autant le niveau des élèves qui aborderont les examens de fin d’année mais aussi des enseignants.

Ce sont les écoles publiques et privées de la commune urbaine (la Colombe, la Vision, Avenir, Adventiste, Amitié Gobico, Armand Coréah, Tigué 1 et 2, Kartourou 1 et 2, Aviation 1 et 2, Sabendè, Cité Fonctionnaire, Christ-Roi, Gandhi ) qui se sont affrontées durant 4 jours à la Maison des jeunes ayant servi de cadre à la tenue de ces compétions en présence des autorités de l’éducation, des enseignants, des élèves venus supporter leurs écoles et les parents d’élèves.

Le français, les mathématiques, la géographie, l’histoire, les sciences humaines, les sciences technologiques, la culture générale et les jeux de lettres étaient les matières dans lesquelles ont concouru les candidats. Au terme de la rencontre finale, l’école Christ Roi a remporté la victoire au profit de la Colombe par 32 points contre 13.

Agée de 11 ans, Fatoumata Binta Barry de la 6ème année à Christ Roi, a été sacrée meilleure élève totalisant, à elle seule, 54 points. Elle a bénéficié comme récompense d’une bourse d’études durant tout son cycle secondaire dans une école secondaire de la place.

Ismaël Camara, représentant le Directeur préfectoral de l’éducation, a félicité l’école victorieuse avant d’encourager les autres écoles participantes. A l’endroit des enseignants, il les a exhorté à redoubler d’efforts pour corriger les quelques lacunes constatées pendant le déroulement de la compétition.

L’Arbre de la scolympiade symbolisant le reboisement a été planté dans l’enceinte de l’école victorieuse.

 

Cet article Fria : les lauréats de la scolympiade 2017 enfin connus est apparu en premier sur Guinéenews.