Archief

Categories

18 acs décélés

Mali: des écoles de Fougou prises de panique après la découverte des cas de varicelles

Constatant de multiples boutons sur la peau de plusieurs de ses élèves et ne sachant quoi faire, un responsable d’une école primaire de la sous-préfecture de Fougou, préfecture du Mali (région de Labé) a alerté la rédaction locale de Guinéenews qui a aussitôt remonté l’information au niveau de la direction régionale de la santé (DRS) de Labé.

Immédiatement, une équipe a été dépêchée ce weekend sur les lieux. Après diagnostic, Dr Abdoulaye Tounkourouma Baldé, le chef de la section prévention et lutte contre la maladie à la DRS de Labé parle des dispositions prises suite à cette situation.

 «J’ai été informé par monsieur le DRS, qui est en mission, qu’il y a des cas d’éruption cutanées chez les enfants dans une école de Fougou. Immédiatement, j’ai contacté le Directeur Préfectoral de la Santé de Mali, Dr Tomou Fangamou qui a contacté la DPE, les partenaires puis a constitué son équipe avant de prendre la route de Fougou. Sur place, ils ont d’abord rencontré les autorités préfectorale et communale avant d’être en contact avec les malades. Parmi les 75 enfants qu’ils ont rencontrés en premier lieu, ils ont trouvé cinq cas d’éruptions cutanées. Ce sont des éruptions avec des petites vésicules qui se rapprochent vraiment de la varicelle. Ils ont fait le diagnostic différentiel et ont trouvé que ce n’était pas la rougeole mais plutôt de la varicelle. Parmi les enfants, il y avait certains qui étaient en début d’éruption et d’autres en phase de guérison. Le même jour, ils ont pu rencontrer l’ensemble des élèves des écoles primaires concernées parmi lesquelles ils ont décelé encore 13 autres malades qui présentaient les mêmes signes. L’investigation n’est pas finie, elle est toujours en cours au niveau de la sous-préfecture de Fougou. En ce moment, on peut dire que nous avons décelé 18 cas de varicelle», explique ce spécialiste de la santé.

La varicelle est causée par un virus appelé varicelle-zona. La varicelle est une maladie très contagieuse. Eu égard à cela, Dr Tounkourouma propose par rapport à ces écoles que les enfants contaminés soient maintenus à la maison afin de limiter les dégâts.  Car, selon, si ces dispositions ne sont pas observées, par les parents et les encadreurs d’écoles, tous les élèves  se verront contaminer par la maladie. Dr Tounkourouma Baldé insiste sur le respect de ces mesures d’hygiène  pour non seulement  rompre la chaîne de contagion mais aussi préserver la vie d’autres enfants à l’école et dans les quartiers.  

Avant de quitter les lieux, l’équipe sanitaire aurait donné des conseils sur l’hygiène et a demandé aux enfants de se rendre au poste de santé ou au centre de santé pour se faire traiter selon le chef de la section prévention et lutte contre la maladie à la DRS de Labé qui n’a pas manqué de déplorer le comportement des enseignants.

«Ce qui est bizarre au niveau de ces écoles, c’est que les enseignants n’ont pas eux l’amabilité d’envoyer les enfants malades au niveau de la structure sanitaire alors que c’est là-bas qu’on peut faire le diagnostic différentiel et donner des conseils », a-t-il fustigé.

Néanmoins, toutes les dispositions sont en train d’être prises par les autorités préfectorale et régionale de Labé pour tenter de circonscrire la maladie au niveau de la sous-préfecture de Fougou.

Alaidhy Sow Labé, pour Guinéenews.org

Cet article Mali: des écoles de Fougou prises de panique après la découverte des cas de varicelles est apparu en premier sur Guinéenews.