Archief

Categories

152 263 dollars

Amélioration de la desserte en eau à Conakry : le Japon accorde près d’un milliard et demi GNF à la Guinée

La Guinée et le Japon ont signé ce mercredi 31 mai  un contrat de don d’une valeur de 152 mille 263 dollars soit 1 milliard 400 millions GNF destiné à financer le projet d’amélioration des capacités de production d’eau potable de la ville de Conakry.

La cérémonie de signature s’est déroulée dans les locaux de l’Ambassade du Japon à la Cité-Ministérielle à Donka, commune de Dixinn.

Pour l’Ambassadeur du Japon en Guinée, Son excellence, Hisanobu Hasama, ce don vient appuyer la Société des Eaux de Guinée (SEG) dans ses efforts actuels pour fournir de l’eau potable aux habitants de Conakry.

Dans son explication, M. Hasama a affirmé que sous financement  japonais, la SEG est en train de procéder à d’importants travaux de remplacement de la conduite d’eau principale. Cependant, il a indiqué qu’en dépit de ces investissements, la fourniture en eau potable continue d’être un problème à Conakry en raison de la forte urbanisation que connait l’agglomération et de la difficulté à suivre ce mouvement en termes d’équipements, notamment pour l’adduction d’eau.

L’Ambassadeur Haisanobu Hasama a rappelé qu’en Afrique, avec l’expansion de l’urbanisation et le développement,  le problème d’eau devient plus crucial. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le problème de l’approvisionnement en eau et de la sécurité humaine de base ont été abordés l’année dernière lors de la sixième Conférence Internationale  de Tokyo sur le développement de l’Afrique, TICAD VI. Une rencontre à laquelle, a-t-il précisé, le président Alpha Condé a pris part.

Très satisfait du geste du gouvernement et du peuple japonais, le Directeur général de la Société des Eaux de Guinée (SEG), Mamadou Diouldé Diallo a insisté sur le fait que 1990, le Japon n’ait jamais cessé d’accompagner les efforts du gouvernement guinéen à travers la réalisation des projets de construction et de la réhabilitation des ouvrages d’adduction d’eau potable de la ville de Conakry, de fourniture d’équipements et des produits de traitement d’eau, y compris le renforcement des capacités du personnel de la SEG conformément aux orientations du président de la République, Alpha Condé.

Poursuivant, le patron de la SEG a déclaré que ces multiples interventions du gouvernement japonais ont permis de fournir de l’eau potable à une importante frange de la population de Conakry.

Malgré les efforts du gouvernement, appuyés par ses partenaires techniques et financiers, Mamadou Diouldé Diallo a fait comprendre que le problème d’eau potable se pose toujours avec acquitté à Conakry. Pour remédier à cette situation, M. Diallo a souligné qu’un important programme d’investissement permettant de mettre en adéquation les capacités des installations de production et de distribution d’eau potable aux besoins sans cesse croissants de la population de Conakry, est une obligation.

En attendant la mobilisation des ressources financières requises et l’exécution de ces grands travaux s’inscrivant dans le cadre du 4ème projet eau Conakry, Mamadou Diouldé Diallo a affirmé qu’il y a lieu d’entrevoir des interventions ponctuelles ayant un impact immédiat sur l’amélioration de la desserte.

Dans la même lancée, le DG de a SEG a fait savoir que le Japon mesure à juste titre la nécessité impérieuse de ses interventions. C’est pourquoi, a-t-il indiqué,  le gouvernement Nippon s’est proposé à venir au secours de nos populations nécessiteuses à travers le financement de l’acquisition et l’installation de deux groupes électrogènes et un groupe électrogène de 500 KVA pour les sites de production d’eau potable de Bassia et de Kakoulima

 

Cet article Amélioration de la desserte en eau à Conakry : le Japon accorde près d’un milliard et demi GNF à la Guinée est apparu en premier sur Guinéenews.