Archief

Categories

120 jours

Guinée – Plénière de l’opposition : Les leaders prennent deux décisions majeures

L’opposition décide de durcir les manifestations qu’elle envisage d’organiser à partir du 20 septembre prochain parce que  dit-elle, après constat « il n’y a aucune chance pour que les élections locales se déroulent en 2017 ». Elle l’a fait savoir ce vendredi 15 septembre au terme d’une réunion tenue au QG de l’UFDG. Son porte-parole Aboubacar Sylla, entouré de certains leaders de l’opposition, a aussi annoncé la suspension de leur participation à la réunion du comité de comité de suivi.

Ces décisions interviennent à cause de la non application des accords du 12 octobre 2016, se justifie-t-elle. Par ailleurs, lors d’une sortie récente, la Ceni avait déclaré que les élections communales auront lieu dans un délai de 120 jours. Mais, fait remarquer le porte parole de l’opposition, « nous ne savons pas à partir de quand ce délai va commencer à courir. Le directeur des opérations nous a annoncés que le délai commençait à partir de la mise à disposition des fonds à la Ceni par les autorités du pays. Ce qui veut dire en conclusion qu’il n’y a aucune chance pour que les élections locales se déroulent en 2017 », déplore le président de l’Union des Forces du changement.

S’agissant du programme des manifestations que l’opposition entend organiser, la première se déroulera comme annoncé, le 20 septembre prochain sur la route le Prince suivie d’une journée ville morte. Le 27 du même mois, il y aura une autre marche pacifique cette-fois sur l’autoroute Fidel Castro qui sera également suivie par une journée ville morte.

Outre ces décisions prises par les opposants lors de la réunion pour inciter les autorités à organiser les élections, la question des mouvements populaires qui se déroulent actuellement à Boké a été abordée.